Neufchâteau (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neufchâteau.
Neufchâteau
Le palais de justice
Le palais de justice
Blason de Neufchâteau
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Neufchâteau
Bourgmestre Dimitri Fourny (D9PV)
Majorité D9PV, Alternative, Ecolo
Sièges
Agir ensemble
Du 9 pour vous
Alternative
Ecolo
17
8
6
2
1
Section Code postal
Neufchâteau
Grandvoir
Grapfontaine
Hamipré
Longlier
Tournay
6840
6840
6840
6840
6840
6840
Code INS 84043
Zone téléphonique 061
Démographie
Gentilé Chestrolais(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
7 284 (1er janvier 2014)
49,81 %
50,19 %
64 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
24,34 %
60,81 %
14,85 %
Étrangers 3,39 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 11,72 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 499 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 28″ N 5° 26′ 07″ E / 49.84109, 5.4351449° 50′ 28″ Nord 5° 26′ 07″ Est / 49.84109, 5.43514  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
113,79 km2 (2005)
56,15 %
30,68 %
7,76 %
5,41 %
Localisation
Situation de la ville dans son arrondissement et la province de Luxembourg
Situation de la ville dans son arrondissement et la province de Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 13.svg
Neufchâteau

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 13.svg
Neufchâteau
Liens
Site officiel neufchateau.be

Neufchâteau (prononcé : [nøʃato][1] ; en wallon Li Tchestea) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne et chef-lieu d'arrondissement dans la province de Luxembourg.

Un document exceptionnel donne une « photographie » très intéressante (copie visible sur le pignon de la maison Bourgeois) de ce qu'était Neufchâteau et sa terre au début du XVIIe siècle : la carte d'Arenberg de la prévôté de Neufchâteau en 1609. De 1795 à 1815, elle fut chef-lieu d'arrondissement et sous-préfecture du département français des Forêts.

L'église Saint-Michel

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est traversée par la route nationale 40 reliant Arlon et Mons, ainsi que par la route nationale 85 reliant Florenville-frontière française (Carignan) et Bastogne. Elle se trouve en outre à cinq kilomètres à l’ouest de l’échangeur autoroutier de Neufchâteau joignant l’A4/E411 (Arlon-Bruxelles) et l’A26/E25 (vers Liège).

La gare ferroviaire, située à Longlier, se trouve sur la Ligne 162 Namur-Arlon.

Sections de communes[modifier | modifier le code]

Autres villages et hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neufchâteau
Bertrix Libramont-Chevigny Vaux-sur-Sûre
Neufchâteau
Herbeumont Chiny Léglise

Le collège[modifier | modifier le code]

Le collège est constitué du bourgmestre et de quatre échevins. Leur mandat est de six années. Le collège dirige la commune. Ses décisions sont entérinées par le conseil communal, composé du collège et de 13 conseillers communaux (pour raison de parité, une échevine a uniquement voix consultative au conseil) : 17 + 1 voix.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la Première Guerre mondiale, le 22 août 1914, le 21e DIR de l'armée impériale allemande passa par les armes 20 civils et détruisit 21 maisons lors des atrocités allemandes commises lors du début de l'invasion.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le 10 mai 1940, les Allemands envahissent la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. La Belgique autorise immédiatement les armées alliés à pénétrer sur son territoire, c'est ainsi que des Français de la 5e division légère de cavalerie défendent Neufchâteau et ses environs le matin du 11 mai 1940 ; pour les Allemands, Neufchâteau se situe sur la route de la 1re Panzerdivision[2], une unité du XIX. Armee-Korps (mot.) qui a pour objectif de traverser la Meuse au niveau de Sedan. Le matin du 11 mai 1940, le Panzer-Regiment 2 avec l'aide du I./Artillerie-Regiment 73 attaque à Longlier et Hamipré pour accéder vers Neufchâteau même mais, perdant plusieurs chars face à la défense menée par des escadrons du 11e régiment de cuirassiers, doit renoncer à cette attaque frontale. Le chef de la 1re Panzerdivision, Friedrich Kirchner, décide alors d'attaquer par le sud[2]. La défense y est assurée par un escadron du 11e régiment de cuirassiers et théoriquement par le 60e Groupe de reconnaissance de division d'infanterie[2]. Mais cette dernière unité a reçu tardivement ses ordres[3], vraisemblablement faute d'une transmission efficace, et se trouve donc surpris au cours de son installation par l'attaque des chars allemands, qui s'enfoncent dans ses positions[2]. Après plusieurs heures de combats acharnés notamment à Monplainchamps, les chars et motocyclistes allemands atteignent Petitvoir où ils surprennent l'artillerie française qui soutient la défense de Neufchâteau (IIe batterie du 78e régiment d'artillerie)[2]. Cette progression allemande qui continue sur les arrières français menace d'encerclement les défenseurs de Neufchâteau, l'aile droite de la 5e division légère de cavalerie est enfoncée, aussi le repli est-il ordonné à 13 h, quelques combats perdurent en ville[2] qui tombe alors aux mains des Allemands de la 1. Panzerdivision ce 11 mai 1940.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blason commune de Neufchâteau (Belgique).svg
La ville possède des armoiries.
Blasonnement : D’azur à un saint Michel ailé brandissant de la dextre une épée flambayante, de la senestre une rondache, et terrassant le démon, le tout d’or.
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 2 : Communes wallonnes M-Z, Communes bruxelloises, Communes germanophones, Bruxelles, Dexia,‎ 2002.



Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • La tour Griffon fut longtemps le dernier vestige apparent du château médiéval qui dominait une petite ville entourée de murailles percées de trois portes : la porte de Tournay, la porte de Longlier et la porte d'Hamipré. Ces dernières années, des fouilles archéologiques ont eu lieu sur le site du château. Elles ont permis de dégager les bases d'un grand donjon et des courtines reliant celui-ci à une autre tour, aujourd'hui dégagée elle aussi. Les fouilles continuent et, d'année en année, la belle forteresse de Neufchâteau renaît de son passé.
  • Le musée de la vie rurale
  • L'église Saint-Michel
  • Le lac de Neufchâteau

Voir aussi : Liste du patrimoine immobilier classé de Neufchâteau

Démographie[modifier | modifier le code]

La population de la commune est d'environ 7 000 habitants. Sa superficie est de 114,49 km², soit une densité d'environ 61 hab./km².

Le graphique suivant reprend la population résidente au 1er janvier de chaque année[4].

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone de police Centre Ardenne pour les services de police, ainsi que de la de la Zone de secours Luxembourg pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Films tournés à Neufchâteau[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters,‎ 1994 (lire en ligne), p. 106.
  2. a, b, c, d, e et f Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, p. 129-132.
  3. Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal,‎ 2009, p. 110.
  4. « Chiffres de la population résidente au 1er janvier, par année 1990‑2010 », sur le site de l’INS (consulté le 11 janvier 2011).