Florenville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florenville
L'église Notre-Dame de l'Assomption (1873–1951)
L'église Notre-Dame de l'Assomption (1873–1951)
Blason de Florenville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Virton
Bourgmestre Sylvie Théodore (CDH)
Majorité cdHPS
Sièges
cdH
MR
PS
17
6
6
5
Section Code postal
Florenville
Fontenoille
Muno
Sainte-Cécile
Lacuisine
Villers-devant-Orval
Chassepierre
6820
6820
6820
6820
6821
6823
6824
Code INS 85011
Zone téléphonique 061
Démographie
Gentilé Florenvillois(e) ou
Florentin(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 516 (1er janvier 2014)
48,82 %
51,18 %
38 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
19,79 %
57,86 %
22,35 %
Étrangers 5,21 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 14,26 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 11 668 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 49° 41.9′ N 5° 18.6′ E / 49.6983, 5.31 ()49° 41.9′ Nord 5° 18.6′ Est / 49.6983, 5.31 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
146,91 km2 (2005)
31,58 %
60,47 %
6,04 %
1,91 %
Localisation
Situation de la commune dans l'arrondissement de Virton et la province de Luxembourg
Situation de la commune dans l'arrondissement de Virton et la province de Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Florenville

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Florenville
Liens
Site officiel florenville.be

Florenville (en gaumais Floravile) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Luxembourg. Elle fait partie de la Lorraine gaumaise.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située en Gaume, sous-région culturelle de la province de Luxembourg où le gaumais est la langue vernaculaire traditionnelle.

La ville de Florenville est bordée au nord par la Semois, un affluent de la Meuse qui y forme un méandre.

Elle est le point de départ de la route nationale 88 menant à Athus (Aubange). Elle est traversée par la route nationale 83 Arlon-Bouillon et par la route nationale 85 frontière française-Bastogne.

La gare ferroviaire de Florenville est desservie par la ligne 165 Athus-Libramont.

Sections de commune et villages[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes étaient : Chassepierre, Florenville, Fontenoille, Lacuisine, Muno, Sainte-Cécile et Villers-devant-Orval. Les autres villages qui étaient regroupés dans ces sections sont notamment : Azy, Laiche, Martué, Le Ménil, Watrinsart, Lambermont et Orval.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune et la ville sont délimitées au sud-ouest par la frontière française qui les sépare du département des Ardennes et de la région Champagne-Ardenne.

Communes limitrophes de Florenville
Bouillon Bertrix Herbeumont
Florenville Chiny
Tintigny
Canton de Carignan (F) Meix-devant-Virton

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1285, le trouvère Jacques Bretel présente Madame de Florenville (née Isabelle de Chiny) et sa belle-fille Agnès, qui sont parmi les reines des fêtes du Tournoi de Chauvency.

L'origine du nom de Florenville viendrait du latin Florentis-villa qui voulait dire « l'exploitation de Florent »[réf. nécessaire].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Florenville (Belgique).svg
La ville possède des armoiries. Ce sont celles de François II, dernier roi des Romains et dernier seigneur de Florenville, juste avant la Révolution belge de 1830. Elles regroupent les armoiries des anciens archiducs d’Autriche, ducs de Lorraine et ducs de Bourgogne. Elles furent accordées par arrêté royal du 12 mai 1965, après accord de l’archiduc Otto de Habsbourg, descendant de François II.
Blasonnement : Parti : au 1, parti a, de gueules à la fasce d’argent ; b, d’or à la bande de gueules, chargée de trois alérions d’argent, posés dans le sens de la bande ; au 2, bandé d’or et d’azur de six pièces, à la bordure de gueules.
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia,‎ 2002, p. 350-351.
Armoiries de Florenville.svg
Les seigneurs de Florenville de la branche de la famille de Trazegnies possédaient leurs propres armoiries.
Blasonnement : Bandé d’argent et d’azur (ou d’argent à trois bandes d’azur), à l’ombre de lion brochante, à la bordure engrelée de gueules.
Source du blasonnement : Jean-Claude Loutsch, Armorial du pays de Luxembourg, Luxembourg, Publications nationales du Ministère des Arts et des Sciences,‎ 1974, p. 364.


Curiosités[modifier | modifier le code]

L’église de Florenville est dédiée à l’Assomption de Marie[1]. C'est une église de style néo-gothique datant de 1873. Détruite en 1940, elle fut reconstruite en 1951. Son clocher renferme un carillon de 48 cloches. Du haut de sa tour-belvédère, par temps clair, on peut admirer un vaste panorama et apercevoir les tours de Montmédy, Saint-Donat et Saint-Martin (Arlon) et même les hauteurs de Douaumont (Verdun). On y a un exceptionnel point de vue sur la vallée de la Semois et la frontière entre le haut-plateau ardennais et la Lorraine.

La redoute de Florenville, aujourd’hui appelée La Crainière ou La Poivrière, est un bâtiment situé au nord et en contrebas de la localité, non loin d’un gué sur la Semois. Il faisait partie d’une ligne de défense le long de la Semois érigée par Louis XIV[2].

Voir aussi le patrimoine immobilier classé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Folklore et gastronomie[modifier | modifier le code]

Un cortège carnavalesque[3] se déroule annuellement le 3e dimanche avant Pâques.

Depuis 1994, la ville célèbre en octobre la « fête de la pomme de terre » qui met à l'honneur la « plate de Florenville » (une variété locale de pomme de terre) et la touffaye[4].

Le boudin noir de Florenville est réputé[5] ainsi que les produits de l'abbaye d'Orval (bière et fromage trappistes).

Démographie[modifier | modifier le code]

Le graphique suivant reprend la population résidente au 1er janvier de chaque année[6],[7] pour la commune.

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la zone de police Gaume pour les services de police, ainsi que de la de la zone de secours Luxembourg - Poste 15 - pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Germain Ninane & alii, 700e anniversaire de l'affranchissement de Florenville au droit de Beaumont (1273–1973), Virton, 1973. In-8° broché, 203 p.
  • Germain Ninane, L'aventure de deux Aquitains en Franche-Comté. Saints Berthaire et Attalein. Leur culte à Menoux, Saint-Remy, Faverney, Bleurville et Florenville. Pour un douzième centenaire (766–1966), Virton, Michel Frères, 64 p.