Marine sud-africaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marine sud-africaine
Pavillon de la marine sud-africaine depuis 1994
Pavillon de la marine sud-africaine depuis 1994

Période -Présent
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Type Marine militaire
Effectif 5 801 personnes
Fait partie de Forces de défense d’Afrique du Sud
Garnison Le Cap
Ancienne dénomination South Afrikan Naval Service
South Afrikan Naval Forces
Seaward Defence Force
Équipement Frégates, patrouilleurs, dragueurs de mines, sous-marins, navire ravitailleur, aéronefs
Guerres Seconde Guerre mondiale
Guerre sud-africaine de la frontière
Commandant vice-amiral Rofiloe Johannes Mudimo
Commandant historique Pieter Willem Botha

La marine sud-africaine (afrikaans : Suid-Afrikaanse Vloot) est la composante maritime des Forces de défense d’Afrique du Sud. Elle a été créée le sous le nom de South Afrikan Naval Service.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pavillon 1981-1994
Pavillon 1952-1981
Pavillon 1951-1952
Pavillon 1946-1951
Pavillon 1922-1946

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2012, cette marine ne dispose plus que d'une seule base navale à Simon's Town (près du Cap de Bonne-Espérance). L'idée circule de réactiver la base navale de Durban. Les missions de lutte contre la piraterie autour de la Corne de l'Afrique fait envisager la réactivations la base navale de Durban[1].

Équipements [Quand ?][modifier | modifier le code]

Sous-marins[modifier | modifier le code]

Classe Heroine :

  • SAS Manthatisi (S101)
  • SAS Charlotte Maxeke (S102)
  • SAS Queen Modjadji I (S103)

Frégates[modifier | modifier le code]

Classe Valour : (2006)

  • SAS Amatola (F145)
  • SAS Isandlwana (F146)
  • SAS Spioenkop (F147)
  • SAS Mendi (F147)

Patrouilleurs[modifier | modifier le code]

Classe Warrior (ex-classe Minister) :

  • SAS Galeshewe (P1567, ex-Hendrik Mentz)
  • SAS Job Maseko (P1568, ex-Kobie Coetsee)
  • SAS Makhanda (P1569, ex-Magnus Malan)

Dragueurs de mines[modifier | modifier le code]

Classe River :

  • SAS Umkomaas (M1499, ex-Navors I)
  • SAS Umhloti (M1212, ex-Navors II)
  • SAS Umgeni (M1213, ex-Navors III)
  • SAS Umzimkulu (M1142, ex-Navors IV)

Chasseurs de mines[modifier | modifier le code]

Classe City :

  • SAS Kapa (M1223, ex-Düren)
  • SAS Tekwimi (M1225, ex-Wolfsburg)
  • SAS Tshwane (M1221, ex-Schleswig)
  • SAS Mangaung (M1222, ex-Paderborn)

Navire ravitailleur[modifier | modifier le code]

  • SAS Drakensberg (A301)

Navire océanographique[modifier | modifier le code]

Classe Hecla :

  • SAS Protea (A324)

Vedettes[modifier | modifier le code]

  • SAS Tobie (P 1552)
  • SAS Tern (P 1553)
  • SAS Tekwane (P 1554)

Classe Namacurra :

  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?

Embarcations de débarquement[modifier | modifier le code]

  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?

Remorqueurs[modifier | modifier le code]

  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?
  • SAS ?

Aéronefs[modifier | modifier le code]

Principaux aéronefs de la marine sud-africaine[2]
Aéronefs Type En service (commandés ou prévus)
Douglas C-47TP Skytrain Flag of the United States.svg Avion de surveillance maritime 3
AgustaWestland Super Lynx Mk64 Flag of the United Kingdom.svg Hélicoptère moyen 4
SA.330 Oryx Flag of South Africa.svg Hélicoptère moyen 8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Chapleau, « Le chef d'état-major de la marine en Afrique du Sud pour le "3e Indian Ocean Naval Symposium" », sur Ouest-France,‎ 31 mars 2012 (consulté le 4 avril 2004)
  2. (fr) Philippe Langloit, « La marine sud-africaine », Défense et Sécurité internationale, no 54,‎ décembre 2009, p. 66-67 (ISSN 1772-788X)