Kenpeitai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kenpeitai
Officiers de la Kenpeitai à bord d'un train (1935)
Officiers de la Kenpeitai à bord d'un train (1935)

Période 1881 – août 1945
Pays Drapeau du Japon Japon
Allégeance Empire du Japon
Branche Armée impériale japonaise
Type Gendarmerie
Effectif 7 500 personnes
Fait partie de Ministère de l'Intérieur dans les îles japonaises
Ministère de la Guerre en territoires occupés
Guerres Première guerre sino-japonaise
Guerre russo-japonaise
Invasion de la Mandchourie
Seconde guerre sino-japonaise
Participation à la guerre mondiale
Commandant Hideki Tōjō
Commandant historique Yasumasa Fukushima

La Kenpeitai (憲兵隊?), fondée en 1881 pendant l'ère Meiji, est la police militaire de l'Armée impériale japonaise.

Elle servait de police secrète pour traquer les opposants au régime ; elle fut l'une des polices les plus redoutées du Japon. La Kenpeitai fut dirigée par le général Hideki Tōjō durant la Seconde Guerre mondiale, puis supprimée par la Constitution japonaise de 1947. La Kenpeitai fut parfois surnommée « la Gestapo japonaise », car toutes deux ont commis des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

Un membre de ce corps était surnommé un kenpei.

Histoire[modifier | modifier le code]

Certains de ses agents ont procédé à des exécutions sommaires, notamment lors de l'incident d'Amakasu de 1923.

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]