Kéraban-le-Têtu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kéraban-le-Têtu
Image illustrative de l'article Kéraban-le-Têtu
Kéraban dans sa dernière excentricité

Auteur Jules Verne
Genre roman humoristique ; roman d'aventures
Pays d'origine France
Éditeur Pierre-Jules Hetzel
Date de parution 1883
Dessinateur Léon Benett
Série Voyages extraordinaires
Chronologie
Précédent Dix heures en chasse L'Étoile du sud Suivant

Kéraban-le-Têtu est un roman humoristique et d'aventures de Jules Verne, paru en 1883.

Ce roman d'aventure, l'un des plus comiques de l'auteur français, est aussi l'un de ses plus méconnus.

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre paraît d'abord en feuilleton dans le Magasin d'Éducation et de Récréation du 1er janvier au 15 octobre, puis en volume le 15 novembre 1883 chez Hetzel[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le récit raconte les tribulations d'un vendeur de tabac turc (Kéraban) et d'un de ses clients hollandais autour de la mer Noire. Kéraban, fier et têtu, refuse d'acquitter une taxe imposée inopinément par le sultan pour la traversée du Bosphore. Il décide donc de rallier Constantinople (Istanbul) à Scutari (Uskudar), en faisant le tour de la mer Noire.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Le récit révèle un aspect très théâtral, auquel Jules Verne se prête rarement. L'auteur exploite aussi avec talent la mollesse du commerçant batave et le caractère inflexible de Kéraban. Par moment, les problèmes conjugaux de Jules Verne transparaissent dans le récit.

Depuis 1990, plusieurs reportages radio ou télé et un récit de voyage ont été réalisés par des Occidentaux suivant l'itinéraire de Kéraban-le-Têtu : tous fidèles aux approximations de Jules Verne (c'est-à-dire friands d'anecdotes, d'administrations pointilleuses, de situations ubuesques, de personnages louches, de conflits...), mais ignorant les oeuvres d'auteurs riverains ou connaisseurs comme Ömer Asan, Isaac Babel, Elias Canetti, Panaït Istrati, Constantin Paoustovski ou Yeşim Ustaoğlu et, par conséquent, peu sensibles aux milieux naturels, à l'ambiance et au patrimoine culturel commun des rivages de la mer Noire, qui, quelles que soient les langues et les cultures d'aujourd'hui, témoigne d'un "melting-pot pontique" passé, d'abord scythe, caucasien et cimmérien, ensuite grec, puis génois, et enfin turc.

Liste des personnages[modifier | modifier le code]

  • Ahmet
  • Amasia
  • Bruno
  • Kéraban
  • Maître Kidros
  • Nedjeb
  • Nizib
  • Seigneur Saffar
  • Saraboul
  • Scarpante
  • Sélim
  • Storchi
  • Van Mitten
  • Seigneur Yanar
  • Capitaine Yarhud

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Noël Martin. Préface in Kéraban-le-Têtu. Lausanne. Éditions Rencontre, 1967. Tome 22.
  • Jean-Pierre Picot. Le jeu subversif et souriant de Kéraban-le-Têtu. Bulletin de la Société Jules Verne 46 et 47. 1978.
  • Olivier Dumas. Dans "Kéraban-le-Têtu", les malheurs conjugaux et conjugués de Michel Verne et de Van Mitten. Bulletin de la Société Jules Verne 88. 1988.
  • Olivier Dumas. "Tempête sur tempête", rue Charles Dubois. Bulletin de la Société Jules Verne 151. 2004.
  • Arzu Etensel Ýldem. "Kéraban-le-Têtu", roman d'aventures et/ou roman orientaliste?. in Jules Verne dans les Carpates. Cahiers de l'echinox. Cluj România. 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Piero Gondolo della Riva: Bibliographie analytique de toutes les œuvres de Jules Verne. Tome I. Paris. 1977.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]