Michel Strogoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Strogoff (homonymie).
Michel Strogoff
Image illustrative de l'article Michel Strogoff

Auteur Jules Verne
Genre Roman d'aventures, Roman historique
Pays d'origine France
Éditeur Pierre-Jules Hetzel
Date de parution 1876
Dessinateur Jules Férat
Série Voyages extraordinaires
Chronologie
Précédent Le Chancellor Hector Servadac Suivant

Michel Strogoff est un roman d'aventures historique de Jules Verne, paru en 1876.

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre paraît d'abord en feuilleton dans le Magasin d'Éducation et de Récréation du 1er janvier au 15 décembre 1876, avant d'être reprise en volume la même année chez Hetzel[1]. Pour l'élaboration de ce roman, Jules Verne reçut des conseils de l'écrivain russe Ivan Tourgueniev, dont Pierre-Jules Hetzel était également l'éditeur[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman raconte le périple de Michel Strogoff, courrier du tsar de Russie de Moscou à Irkoutsk, capitale de la Sibérie orientale. Sa mission est d'avertir le frère du tsar, resté sans nouvelles de Moscou, de l'arrivée des hordes tatars menées par le traître Ivan Ogareff pour envahir la Sibérie. Sur cette route pleine d'obstacles, il croise la belle Nadia, ainsi que les journalistes européens Harry Blount et Alcide Jolivet. Il n’a que cinq semaines pour aller de Moscou à Irkoutsk. Les courriers du tsar mettent à peine dix-huit jours pour parcourir cette distance. Michel Strogoff met trois mois, à cause de toutes les épreuves qu'il doit surmonter. Par exemple, il se fait brûler les yeux et devient aveugle... Nadia, sa fidèle amie, le suivra tout au long de son aventure. Ils se font passer pour frère et soeur.

Liste de quelques personnages[modifier | modifier le code]

  • Michel Strogoff, connu sous le pseudonyme de Nicolas Korpanoff lorsqu'il est en mission, courrier du tsar au grade de Capitaine
  • Marfa Strogoff, la mère de Michel
  • Pierre Strogoff, le père de Michel (décédé)
  • Nadia Fédor, compagne de voyage et future épouse de Michel Strogoff
  • Mme Fédor, mère de Nadia (décédée)
  • Wassili Fédor, père de Nadia, exilé à Irkoutsk
  • Harry Blount, journaliste anglais pour le Daily Telegraph
  • Alcide Jolivet, journaliste français correspondant pour sa cousine, Madeleine (Il utilise l'appellation de « cousine Madeleine » pour ne pas dévoiler le nom de l'agence de presse avec qui il correspond)
  • Féofar-Khan, chef tartare qui envahit la Sibérie
  • Ivan Ogareff, traître russe soutenant Féofar-Khan et occupant le poste de général chez les Tartares
  • Sangarre, bohémienne et admiratrice d'Ivan Ogareff
  • Le tsar, souverain de l'empire russe
  • Le grand-duc, frère du tsar et gouverneur d'Irkoutsk
  • Nicolas Pigassof, ami de voyage de Strogoff
  • Serko, chien de Nicolas Pigassof
  • Les Tartares
  • Général Kissoff, chef de la Police de l'empire
  • Général Kisselef
  • Général Voranzoff.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

Jules Verne monta avec Adolphe d'Ennery une version pour la scène représentée en 1880.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Films muets :

Films parlants :

À la télévision[modifier | modifier le code]

En dessins animés[modifier | modifier le code]

En bande dessinée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Piero Gondolo della Riva, Bibliographie analytique de toutes les œuvres de Jules Verne. Tome I. 1977.
  2. Centre international Jules Verne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dimitri W. Agoeff, « Michel Strogoff vu par un Russe », Bulletin de la Société Jules-Verne 6 (ancienne série), 1937.
  • Claude Aziza, « Au fil du texte », dans Jules Verne, Michel Strogoff, Presses-Pocket. Paris. 1999.
  • Chris Bongie, « Into Darkest Asia: Colonialism and the Imperial Fiction of Jules Verne's “Michel Strogoff” », dans Clio. Journal of Literature, History and the Philosophy of History, Indiana, 1990.
  • Jean-Pierre Goldenstein, « Michel Strogoff : initiation au récit, récit d'initiation », dans Pratiques, no 22, Metz, avril 1979.
  • Trevor Harris, « Measurement and Mystery in Verne », dans Jules Verne: Narratives of Modernity, Liverpool University Press, 2000.
  • Marthe Rioux, Sources russes et sibériennes de « Michel Strogoff », mémoire de maîtrise, Montréal, 1973.
  • Michel Serres, « Œdipe-Messager », dans Jouvences sur Jules Verne, Paris, Les Éditions de Minuit, 1974.
  • Jean-Yves Tadié, Le Roman d'aventures, Presses universitaires de France, Paris, 1996.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Le podarochna, passeport et passe-droit décrit dans le roman.
  • Le tarantass, véhicule de voyage.