Le Chemin de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Chemin de France
Image illustrative de l'article Le Chemin de France

Auteur Jules Verne
Genre roman historique, roman d'aventures
Pays d'origine France
Éditeur Hetzel
Date de parution 1887
Dessinateur George Roux
Série Voyages extraordinaires
Chronologie
Précédent Nord contre Sud Deux ans de vacances Suivant

Le Chemin de France est un roman de Jules Verne, paru en 1887.

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre est écrite par Jules Verne en 1885. Elle attend deux ans avant d'être publiée en édition pré-originale dans Le Temps du 31 août au 30 septembre 1887[1]. Elle est ensuite reprise en volume chez Hetzel.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe en 1792. Pendant que Natalis Delpierre, un soldat de l'armée française, est en Prusse pour visiter sa sœur, la guerre éclate entre la France et la Prusse ; Delpierre et ses amis doivent alors trouver le moyen de rentrer en France.

Style[modifier | modifier le code]

Le narrateur est un paysan qui devient soldat, le langage y est assez simple. L'écriture est pleine d'interjections et de points d'exclamation. Comme dans Les 500 millions de la Bégum, Jules Verne déverse tout son fiel contre les Allemands, qu'il décrit presque tous comme des gueux.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Natalis Delpierre, sous-officier, puis officier français. Originaire de Picardie. 31 ans. Fils d'agriculteur, orphelin à 18 ans. Analphabète, il apprend à lire et à écrire grâce à Jean Keller.
  • Irma Delpierre, sœur de Natalis, 40 ans, domestique au service de Madame Keller.
  • Jean Keller, français, 24 ans, commerçant. Fils de Madame Keller. Amoureux de Marthe de Lauranay.
  • Madame Keller, française, 45 ans. Mariée à un commerçant allemand, d'origine lorraine, émigré après la révocation de l'Édit de Nantes. Veuve depuis quinze mois. Mère de Jean Keller.
  • Marthe de Lauranay, française, 20 ans, amoureuse de Jean Keller.
  • M. de Lauranay, 70 ans, protestant de religion, père de Marthe de Lauranay.
  • Kalkreuth, directeur de la police de Belzingen.
  • Frantz von Grawert, officier allemand, amoureux de Marthe de Lauranay.
  • Colonel von Grawert, père de Frantz von Grawert.
  • Buch, braconnier, et ses deux fils. Ils se transforment en chasseurs de primes pour traquer Jean Keller.
  • Hans Stenger, paysan lorrain demeurant à la Croix-aux-Bois. Il donne asile aux fugitifs.
  • Ludwig Pertz, jeune prussien de Belzingen.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-Noël Martin. Préface. Editions Rencontre. Tome 48. 1971.
  • Olivier Dumas. Le Chemin de France, un roman méconnu. Bulletin de la Société Jules Verne 93. 1989.
  • Bernhard Krauth. À propos du Chemin de France. Bulletin de la Société Jules Verne 101. 1992.
  • Yves Gilli et Florent Montaclair. Verne et la Révolution. in Jules Verne et l'utopie. Besançon. 1999.
  • Klaus Pfatschbacher. Jules Verne und der Populärroman. Francfort. 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Piero Gondolo della Riva. Bibliographie analytique de toutes les œuvres de Jules Verne. Tome I. Pages 91-92. Société Jules Verne. 1977.