Le Pays des fourrures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Pays des fourrures
Image illustrative de l'article Le Pays des fourrures

Auteur Jules Verne
Genre roman d'aventures
Pays d'origine France
Éditeur Pierre-Jules Hetzel
Date de parution 1873
Dessinateur Jules Férat et Beaurepaire
Série Voyages extraordinaires
Chronologie
Précédent Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l'Afrique australe Le Tour du monde en quatre-vingts jours Suivant

Le Pays des fourrures est un roman d'aventures de Jules Verne, paru en 1873.

Historique[modifier | modifier le code]

L'œuvre est d'abord publiée dans le Magasin d'Éducation et de Récréation du 20 septembre 1872 au 15 décembre 1873, puis reprise en volume le chez Hetzel[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

En 1859, des officiers de la Compagnie de la Baie d'Hudson sont chargés d'aller fonder un fort au nord du 70e parallèle, au-delà du cercle polaire, dans le grand nord canadien. Le fort est établi sur le Cap Bathurst, qui semble être le lieu parfait. Malheureusement, ce cap n'est pas fait de terre, mais de glace, et lors d'une éruption volcanique, le cap se détache du continent et part à la dérive, emportant tous ses occupants avec lui. Cela se gâte encore plus quand arrive le printemps et que le glaçon commence à fondre…

Thèmes abordés dans le roman[modifier | modifier le code]

  • La lutte pour la survie dans un milieu extrême (se rapproche beaucoup des romans Les Aventures du capitaine Hatteras et Un hivernage dans les glaces)
  • L’importance de l’étude astronomique (en la personne de Thomas Black, qu’on peut rapprocher du personnage de Palmyrin Rosette dans Hector Servadac)
  • Le grand sens de la famille (à l’exemple du clan Mac Nap) et le grand rôle de la religion dans les moments difficiles (scène de la lecture de la Bible)

Liste des personnages[modifier | modifier le code]

  • Paulina Barnett
  • Belcher
  • Thomas Black
  • Capitaine Craventry
  • Sergent Felton
  • Garry
  • Lieutenant Jasper Hobson
  • Hope
  • Caporal Joliffe
  • Mrs. Joliffe
  • Kalumah
  • Kellet
  • Long
  • Mac Nap
  • Mrs. Mac Nap
  • Michel-Espérance
  • Madge
  • Marbre
  • Norman
  • Petersen
  • Pond
  • Raë
  • Mrs. Raë
  • Sabine

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Varmond. Trois îles: L'Île errante. Bulletin de la Société Jules Verne 10. A.S. 1938.
  • Paul Dalimier. Quelques remarques sur la flore et la faune du « Pays des fourrures ». Bulletin de la Société Jules Verne 10. A.S. 1938.
  • Edmond-P. Géhu. La géographie polaire dans l'œuvre de Jules Verne: Le Pays des fourrures. Bulletin de la Société Jules Verne 10. A.S. 1938.
  • Charles-Noël Martin. Préface. Éditions Rencontre. Tome 19. Lausanne. 1966.
  • Simone Vierne. À propos des erreurs… Bulletin de la Société Jules Verne 4. 1967.
  • Michel Serres. « Vénus aux fourrures ». in Jouvences sur Jules Verne. Les Éditions de Minuit. 1974. Pages 171-184.
  • Volker Dehs. Jules Verne et le glaçon du « Pays des fourrures ». Bulletin de la Société Jules Verne 55. 1980.
  • Philippe Lanthony. L'île Blejnic (Le Pays des fourrures). Bulletin de la Société Jules Verne 73. 1985.
  • David Cook. L'éclipse déplacée du « Pays des fourrures ». Bulletin de la Société Jules Verne 137. 2001.
  • Revue Jules Verne 17. Jules Verne et les pôles. 2004. Revue Jules Verne 21. Le ciel astronomique. 2006.
  • Samuel Sadaune.La faune et la flore, éléments d'un Eden littéraire, instruments d'un poète historien, dans Le Pays des fourrures, Revue Jules Verne 29, Jules Verne au Canada, Centre international Jules Verne, 2009, p. 57-62.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Piero Gondolo della Riva: Bibliographie analytique de toutes les œuvres de Jules Verne. Tome I. Société Jules Verne. Pages 36-37. 1977.

Liens externes[modifier | modifier le code]