Jyrki Katainen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jyrki Katainen
Jyrki Katainen, en 2012.
Jyrki Katainen, en 2012.
Fonctions
7e vice-président de la Commission européenne
chargé des Emplois, de la Croissance, des Investissements et de la Compétitivité
En fonction depuis le 1er novembre 2014
Président Jean-Claude Juncker
Gouvernement Commission Juncker
Commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires
16 juillet 201431 octobre 2014
Président José Manuel Durão Barroso
Gouvernement Commission Barroso II
Prédécesseur Olli Rehn
Siim Kallas (intérim)
Successeur Pierre Moscovici
64e Premier ministre finlandais
22 juin 201124 juin 2014
(3 ans, 0 mois et 2 jours)
Président Tarja Halonen
Sauli Niinistö
Gouvernement Katainen
Législature 36e
Coalition Kok-SDP-Vas-Vihr-SFP-KD
Kok-SDP-Vihr-SFP-KD (2014)
Prédécesseur Mari Kiviniemi
Successeur Alexander Stubb
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
19 avril 200722 juin 2011
Premier ministre Matti Vanhanen
Mari Kiviniemi
Gouvernement Vanhanen II
Kiviniemi
Prédécesseur Eero Heinäluoma
Successeur Jutta Urpilainen
Président du Parti de la Coalition nationale
5 juin 200414 juin 2014
Prédécesseur Ville Itälä
Successeur Alexander Stubb
Biographie
Nom de naissance Jyrki Tapani Katainen
Date de naissance 14 octobre 1971 (43 ans)
Lieu de naissance Siilinjärvi (Finlande)
Parti politique Kok
Diplômé de Université de Tampere

Signature

Jyrki Katainen
Premiers ministres finlandais

Jyrki Tapani Katainen, né le 14 octobre 1971 à Siilinjärvi, est un homme d'État finlandais membre du Parti de la Coalition nationale (Kok). Il est Premier ministre du 22 juin 2011 au 24 juin 2014. En juillet 2014, il est nommé commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Élu député à la Diète nationale en 1999, il devient deux ans plus tard vice-président du Kok. Porté à la présidence du parti en 2004, à seulement 32 ans, il est nommé Vice-Premier ministre et ministre des Finances dans la coalition gouvernementale dirigée par Matti Vanhanen, puis Mari Kiviniemi, à partir de 2007.

Ayant remporté les élections législatives d'avril 2011 d'une courte tête, il devient deux mois plus tard Premier ministre de Finlande, à la tête d'une coalition de six partis, dont trois de gauche. En 2014, l'Alliance de gauche se retire de la majorité. Il annonce la même année qu'il quittera le pouvoir après les élections européennes pour rejoindre les institutions communautaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Des études au Conseil d'administration de la YLE[modifier | modifier le code]

Il achève ses études secondaires en 1990, et intègre l'université de Tampere où il obtient une maîtrise de sciences sociales huit ans plus tard. Quant à son expérience professionnelle, il a siégé au conseil d'administration de la radio-télévision publique (YLE) entre 2003 et 2005.

Mariage[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Yrjö Katainen, mécanicien aéronautique, et de Marja Kinnunen, qui avait un emploi d'assistante de gestion. Il a épousé en 2003 Mervi Marika Kuittinen, avec qui il a eu deux enfants : Saara, née en 2005, et Veera, venue au monde en 2009. Il réside aujourd'hui encore à Siilinjärvi.

L'ascension d'un militant[modifier | modifier le code]

Après avoir été vice-président de la Ligue de la jeunesse du Kok (KNL) entre 1994 et 1995, il prend en 1999 la présidence du conseil du parti pour un an, puis devient vice-président de la formation en 2001. Le 5 juin 2004, à l'âge de 32 ans, Jyrki Katainen est élu président du Parti de la Coalition nationale (Kok).

Il a par ailleurs été vice-président des Jeunes du Parti populaire européen (YEPP) de 1998 à 2000, et occupe depuis 2005 l'une des vice-présidences du Parti populaire européen (PPE).

Vers une carrière parlementaire[modifier | modifier le code]

Entré au conseil municipal de Siilinjärvi en 1993, il en est vice-président de 1997 à 1998, et siège au conseil régional de Savonie du Nord, dont il est premier vice-président pendant trois ans à partir de 2001, entre 1997 et 2004. En 1999, il est élu député de la circonscription de Kuopio à la Diète nationale. Il est réélu pour un deuxième mandat quatre ans plus tard, mais dans la circonscription de Savonie du Nord, et intègre alors le conseil de la présidence, qui établit l'ordre du jour parlementaire.

Ministre des Finances[modifier | modifier le code]

Jyrki Katainen, alors ministre des Finances, en mars 2010.

Le 19 avril 2007, un mois après les élections législatives au cours desquelles le Kok a obtenu 50 sièges sur 200, contre 40 lors du scrutin précédent, Jyrki Katainen est nommé ministre des Finances et suppléant du Premier ministre dans la coalition gouvernementale de centre-droit dirigée par le centriste Matti Vanhanen. Il est reconduit le 22 juin 2010 lorsque Mari Kiviniemi succède à Vanhanen comme chef du gouvernement. Bien que cela ne relève pas de ses attributions, il est favorable à une adhésion du pays à l'OTAN, un sujet de controverse en Finlande, même s'il estime que l'absence de consensus constitue pour l'instant un obstacle et qu'un référendum sera nécessaire sur cette question.

Chef de file du Kokoomus pour les élections législatives du 17 avril 2011, son parti est alors en tête des intentions de vote, lui-même devançant le Premier ministre, Mari Kiviniemi, dans les enquêtes d'opinion et n'excluant pas une coalition qui inclurait le parti populiste et eurosceptique des Vrais Finlandais (PS)[1]. Il s'impose le jour du scrutin avec 20,4 % des voix et 44 députés sur 200, en recul de six sièges par rapport à 2007, juste devant le Parti social-démocrate de Finlande (SDP) et les Vrais Finlandais[2].

Premier ministre de Finlande[modifier | modifier le code]

Article connexe : Gouvernement Katainen.

Dans les semaines qui suivent le scrutin, il échoue à rallier les Vrais Finlandais, puis à constituer une coalition arc-en-ciel avec les sociaux-démocrates et les anciens communistes, et enfin à former une alliance de centre-droit avec les centristes. Il parvient finalement à un accord à six avec le Parti social-démocrate de Finlande, l'Alliance de gauche (Vas), tous deux revenus dans la négociation, la Ligue verte (Vihr), le Parti populaire suédois (SFP) et les Chrétiens-démocrates de Finlande (KD), qui disposent ensemble de 125 députés sur 200.

Le 22 juin 2011, Jyrki Katainen est investi Premier ministre de Finlande par la Diète nationale, par 118 voix contre 72[3], devenant le premier conservateur à prendre la direction du gouvernement depuis vingt ans. Il nomme ensuite un gouvernement de dix-huit ministres, dont six sont issus de son parti.

Pendant son gouvernement, la dette de la Finlande est passée de 34 % à 60 % du PIB[4].

Commissaire auprès de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Au mois d'avril 2014, il annonce vouloir quitter le pouvoir à l'issue des élections européennes du 25 mai 2014 afin de rejoindre les institutions communautaires. Le ministre des Affaires européennes Alexander Stubb est élu le 14 juin président du Parti de la Coalition nationale et positionne comme le favori pour prendre la direction de l'exécutif. Katainen dépose sa démission au président de la République, Sauli Niinistö le 16 juin et est choisi deux jours plus tard par le gouvernement comme futur commissaire européen, en remplacement d'Olli Rehn. Ce dernier ayant été élu député au Parlement européen, Katainen est appelé à devenir commissaire aux Affaires économiques et monétaires en attendant la fin du mandat de la commission Barroso II[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]