Kuopio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kuopio
Héraldique
Héraldique
Le centre de Kuopio vu de la tour de Puijo
Le centre de Kuopio vu de la tour de Puijo
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Savonie du Nord
Maire Petteri Paronen
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 97 899 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 62° 53′ 33″ N 27° 40′ 42″ E / 62.8925, 27.67833462° 53′ 33″ Nord 27° 40′ 42″ Est / 62.8925, 27.678334  
Altitude Min. 82 m – Max. 232 m
Superficie 231 724 ha = 2 317,24 km2 [2]
· dont terre 1 597,39 km2 (68,94 %)
· dont eau 719,85 km2 (31,06 %)
Rang superficie (32e / 336)
Rang population (9e / 336)
Histoire
Province historique Savonie
Province Finlande orientale
Fondation 1653
Droits de Cité depuis 1775
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kuopio

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kuopio
Liens
Site web http://www.kuopio.fi

Kuopio est une ville du centre-est de la Finlande. C'est la 8e ville du pays. Importante ville étudiante, elle est au centre de la 8e agglomération (environ 117 000 habitants). Capitale de la région de Savonie du Nord, c'est aussi la plus grande ville de la province de Finlande orientale (la capitale provinciale étant située à Mikkeli). C'est un pôle urbain comparable à celui de Jyväskylä. La ville marque le cœur de la Savonie, ses habitants sont réputés pour être chaleureux et bavards. Plusieurs spécialités culinaires finlandaises comme le Kalakukko sont originaires de Kuopio ou des environs immédiats.

Histoire[modifier | modifier le code]

La place du marché, au fond la mairie de Kuopio.

La région est habitée depuis environ 10 000 ans, dès la fin de la dernière glaciation. Au début des années 1550, sous l'influence entre-autres de Mikael Agricola on fonde a Kuopionniemi une paroisse et une église est construite en 1552[3]. Certains y voient les débuts de Kuopio[4]. L'église aurait pu être bâtie plus au nord, près du manoir royal de Tavinsalmi aujourd'hui Maaninka, alors Kuopio n'aurait peut-être jamais été fondée[5].

Kuopio est fondée par le gouverneur général de Finlande Per Brahe en 1653, mais elle ne reçut ses droits de cité qu'en 1775 sous le règne de Gustave III de Suède. Elle était le chef-lieu du gouvernement de même nom dans le Grand-duché de Finlande associé à la Russie, jusqu'en 1917.

Son développement est très lent jusqu'à l'ouverture du Canal du Saimaa en 1856 qui lui offre un débouché sur le Golfe de Finlande, puis à l'inauguration du chemin de fer du Savo en 1889. Elle devient alors un centre commercial pour la région, et un passage obligé pour les produits d'exportations comme le bois et le beurre. Elle croît encore après la Seconde Guerre mondiale, recueillant de nombreux réfugiés chassés de Carélie - ceci explique aujourd'hui la persistante d'une minorité chrétienne orthodoxe. La création de l'université en 1966 confirme son statut de capitale régionale, pôle d'attraction et de développement pour tout le nord de la Région des lacs. La ville s'est agrandie en aborbant 3 communes voisines entre 1969 et 2005 (en l'occurrence Kuopio-campagne, Riistavesi et Vehmersalmi).

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de la rue Saaristokatu.

La ville est pratiquement entourée par le grand lac Kallavesi. Le relief est assez marqué, le centre ville étant dominé par la colline de Puijo et sa tour panoramique. La ville s'est agrandie par sa fusion avec Vehmersalmi en 2005, puis par celle avec Nilsiä au 1er janvier 2013.

elle est bordée par les municipalités suivantes : Siilinjärvi au nord, Juankoski et Tuusniemi à l'est, Leppävirta au sud, Suonenjoki et Kartula à l'ouest et enfin Maaninka au nord-ouest.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population avant la seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Année Nombre d'habitants[6],[7],[8]
1815 1 087
1840 2 071
1850 2 849
1860 4 066
1870 5 639
1880 6 871
1890 8 882
1900 11 723
1910 15 845
1920 18 725
1923 20 088
1930 24 082
1938 24 836
1939 24 873

Population après la seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Année Nombre d'habitants [9]
1980 88 255
1985 91 568
1990 93 960
1995 97 835
2000 99 109
2005 100 844
2010 103 333
2012 105 136

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2011, Kuopio a 47 500 emplois[10] et les employeurs les plus importants sont[10]:

Employeurs Nombre d'employés
Ville de Kuopio 5697
Centre Hospitalier Universitaire de Kuopio 4113
Université de l'est de la Finlande 1453
Osuuskauppa PeeÄssä 945
Savon koulutuskuntayhtymä 698
Hôpital de Nuivanniemi 626
Itella 569
ISS 459
Université des sciences appliquées Savonia 413

Éducation[modifier | modifier le code]

Kuopio est depuis longtemps une ville d'éducation. Plusieurs des premières écoles à enseigner en finnois (l'école pour aveugles en 1871, l’école de commerce en 1887) ont été créées à Kuopio. Les établissements les plus importants sont actuellement l'Université de l'est de la Finlande, l'Université des sciences appliquées Savonia, le collège d'études supérieures professionnelles de Savonie du Nord, et le département de Kuopio de l'Académie Sibelius.

Transports[modifier | modifier le code]

Aérien[modifier | modifier le code]

La ville est reliée à Rīga, Lettonie (airBaltic) et Helsinki par de nombreux vols quotidiens opérés par Finnair, Blue1 et Finncomm Airlines. L'aéroport de Kuopio-Rissala se situe à Siilinjärvi, à environ 15 km du centre ville.

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer du Savo (ou de Savonie) relie Iisalmi à Helsinki via Kuopio. Il est connecté à tout le reste du réseau finlandais. Le trajet vers Helsinki dure 4h30 heures, l'ouverture de la nouvelle voie Kerava-Lahti a réduit le temps de 45 minutes depuis septembre 2006.

Fluvial[modifier | modifier le code]

Le MS Ukko sur le lac Kallavesi.
Vue du port et de la colline de Puijo

Kuopio a un port de voyageurs avec des navettes estivales pour Heinävesi et pour Savonlinna et des excursions. L'été les bateaux suivant circulent à partir du port: M/S Koski, M/S Puijo et M/S Ukko et parfois des bateau à vapeur comme le S/S Karjalankoski. Kumpusaari a un port en eaux profondes avec des transports de fret vers la mer Baltique par le Canal de Saimaa. Sorsasalo a aussi des activités portuaires. Le port pétrolier de Kelloniemi est désafecté depuis l'interdiction de transport d'hydrocarbure par voies intérieures.

Routier[modifier | modifier le code]

Kuopio se situe à la jonction de la nationale 5 (axe E75 venant d'Helsinki) et de la nationale 9 (axe E63. La nationale 9 relie Kuopio à Joensuu, Niirala (Tohmajärvi), Jyväskylä, Tampere, Loimaa et Turku. La nationale 5 relie Kuopio à Varkaus, Mikkeli, Lahti, Helsinki, Iisalmi, Kajaani, Kuusamo et Sodankylä.

Distances aux principales villes :

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

Églises[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

La ville est connue pour son club de hockey sur glace, le KalPa Kuopio, qui a réintégré en 2005 la ligue professionnelle. Elle possède également un club de Football, KuPS Kuopio, 5 fois Champion de Finlande et 2 fois vainqueur de la Coupe de Finlande mais qui évolue ces dernières années dans le bas du classement et parfois en deuxième division. C'est également un des 3 plus importants centre de saut à ski de Finlande, les tremplins étant adossés à la colline de Puijo.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Kuopio est jumelée avec

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Väestötietojärjestelmä Rekisteritilanne 31.08.2012 », Centre finlandais du registre de la population (consulté le 27 décembre 2012)
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le 29 décembre 2012)
  3. (fi) « Mikael Agricola -juhlavuosi 2007. », Kuopion ev. lut. seurakunnat (consulté le 4 octobre 2013)
  4. (fi) « Tavinsalmen kuninkaankartano. », Maaningan kunta (consulté le 4 octobre 2013)
  5. (fi) Markku Heiskanen, Kuopiossa on 63 laattaa, Viikkosavo,‎ 2 janvier 2008 (lire en ligne), chap. 129 - 1
  6. (fi) « Suomen tilastollinen vuosikirja 1925, p. 9, tableau 11. Kaupunkien, kauppalain ja taajaväkisten yhdyskuntain väkiluku vuosina 1815–1924 », =Kansalliskirjaston julkaisuarkisto Doria, Tilastollinen päätoimisto (consulté le 31 juillet 2013)
  7. (fi) « Suomen tilastollinen vuosikirja 1940 p. 14, Tableau 13. Kaupunkien, kauppalain ja taajaväkisten yhdyskuntain väkiluku vuosina 1815–1940 », Kansalliskirjaston julkaisuarkisto Doria, Tilastollinen päätoimisto (consulté le 31 juillet 2013)
  8. (fi) « Väestösuhteet vuonna 1939 p. 14, p. 15 lieu=Kansalliskirjaston julkaisuarkisto Doria », Tilastollinen päätoimisto (consulté le 31 juillet 2013)
  9. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 »,‎ 22 mars 2013 (consulté le 31 juillet 2013)
  10. a et b (fi) « Elinkeinoelämä », Ville de Kuopio (consulté le 31 juillet 2013)
  11. (pl) « Opole Official Website – Twin Towns », Ville d'Opole) (consulté le 31 juillet 2013)
  12. (en) « Kuopio and Shanghai Pudong have signed a sister city agreement », Ville de Kuopio,‎ 20 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]