John Boydell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Boydell
John Boydell

John Boydell né le à Dorrington et mort le est un éditeur anglais du XVIIIe siècle spécialisé dans les reproductions gravées. Il contribua à redresser le déséquilibre du commerce de la gravure entre la France et l’Angleterre et fut à l’origine d’une école de gravure anglaise. Il fut également Lord-maire de Londres.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père est arpenteur et on s'attendait à ce que le jeune Boydell, l'aîné de sept enfants, poursuive la carrière de son père[1],[2].

On lui doit six passages connus sous le nom de Ponts de Boydell, des Vues de Londres et des environs, des compositions de Berchem, Castiglione ou encore Salvator Rosa. Les originaux de sa Houghton Gallery ont été achetés par Catherine II.

Très célèbre, avec sa fortune considérable, il consacre 2 millions de livres à faire exécuter par les plus réputés des graveurs, des tableaux commandés à Reynolds, West, Opie, Westall et Romney, entre autres, pour une édition de Shakespeare en 96 planches de grande dimension.

Avec William Bowyer, il publie aussi l'admirable édition de l'Histoire d'Angleterre de Hume, avec 196 planches.

Sa collection comportait 5 000 estampes des plus célèbres peintres et graveurs de son temps. Celle-ci fut dispersée en 1828 à la mort de son neveu Josiah Boydell[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruntjen, 7; Friedman, 34.
  2. Clayton.
  3. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.360

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :