Jelle Zijlstra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jelle Zijlstra
Image illustrative de l'article Jelle Zijlstra
Fonctions
8e Premier ministre des Pays-Bas
(42e chef du gouvernement)
22 novembre 19665 avril 1967
Monarque Juliana
Prédécesseur Jo Cals
Successeur Piet de Jong
Ministre des affaires économiques
2 septembre 195219 mai 1959
Premier ministre Willem Drees
Louis Beel
Prédécesseur Jan van den Brink
Successeur Jan Willem de Pous
Ministre des finances
22 décembre 195824 juillet 1963
Premier ministre Louis Beel
Jan de Quay
Prédécesseur Hendrik Jan Hofstra
Successeur Johan Witteveen
22 novembre 19665 avril 1967
Premier ministre lui-même
Prédécesseur Anne Vondeling
Successeur Johan Witteveen
Président de la Banque des Pays-Bas
1er mai 19671er janvier 1982
Premier ministre Louis Beel
Jan de Quay
Prédécesseur Hendrik Jan Hofstra
Successeur Johan Witteveen
Biographie
Nom de naissance Jelle Zijlstra
Date de naissance 27 août 1918
Lieu de naissance Oosterbierum
Date de décès 23 décembre 2001 (à 83 ans)
Lieu de décès Wassenaar
Nationalité néerlandaise
Parti politique Parti antirévolutionnaire
Appel démocrate-chrétien
Conjoint Hetty Bloksma
Diplômé de Université Érasme de Rotterdam
Profession Économiste
Banquier
Professeur
Religion Église réformée néerlandaise

Jelle Zijlstra
Chefs du gouvernement des Pays-Bas

Jelle Zijlstra (jɛlə zɛilstrɐ; 27 août 1918 - 23 décembre 2001) était un homme politique néerlandais membre du Parti antirévolutionnaire. Il a servi en tant que Premier ministre des Pays-Bas du 22 novembre 1966 au 5 avril 1967. Économiste confirmé, il a ensuite été président de la Banque des Pays-Bas du 1er mai 1967 au 1er janvier 1982. Il était très respecté pour son expertise et son intégrité[1].

Le 30 avril 1983 il a obtenu le titre honorifique de Ministre d'État.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jelle Zijlstra est né à Oosterbierum le 27 août 1918. Après avoir terminé ses études secondaires, il étudie à l'École d'économie Pays-Bas (aujourd'hui Université Érasme de Rotterdam). Ses études ont été interrompues à deux reprises: d'abord par sa période de service militaire et plus tard quand il a dû aller se cacher en 1942 après avoir refusé de signer le serment de fidélité exigé aux étudiants par l'occupation allemande. Même ainsi, il a complété son diplôme en économie en octobre 1945.

Immédiatement après l'avoir obtenu, Zijlstra est devenu assistant de recherche à l'École d'économie des Pays-Bas, promu un an plus tard au poste d'assistant de recherche principal et en 1947 à celui de conférencier. En 1948, il a reçu un doctorat pour sa thèse sur la vitesse de circulation de l'argent et son incidence sur la valeur de la monnaie et l'équilibre monétaire. La même année, il a été nommé professeur d'économie théorique à l'Université libre d'Amsterdam.

Politique[modifier | modifier le code]

Il était membre du Parti antirévolutionnaire, qui devait être absorbé en 1980 dans l'Appel démocrate-chrétien. Représentant de ce parti, il est devenu entre le 2 septembre 1952 et le 24 juillet 1963, successivement ministre des Affaires Économiques dans le Cabinet Drees III et IV et Beel II. Il a également été ministre des Finances dans le cabinet Beel II de Quay.

À la suite de sa carrière ministérielle, Zijlstra retour à l'Université libre d'Amsterdam comme professeur des finances publiques, mais il a également été de 1963 et 1966 sénateur. Après la chute du Cabinet Cals, Zijlstra dirigea un gouvernement provisoire, cumulant les postes de Premier ministre des Pays-Bas et de ministre des Finances entre le 22 novembre 1966 et 5 avril 1967.

De 1967 jusqu'à 1981, il a été président de la Banque des Pays-Bas et au cours de cette période également président de la Banque des règlements internationaux à Bâle. Il a siégé dans plusieurs conseils d'administration dans les secteurs public et privé.

Jelle Zijlstra est mort à Wassenaar le 23 décembre 2001 à l'âge de 83 ans[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]