Jean-Pax Méfret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Pax Méfret

Pays d'origine Drapeau de la France Algérie française
Genre musical chanson française

Jean-Pax Marie-Ange Méfret, né à le 9 septembre 1944 à Alger[1] (Algérie), est un journaliste, écrivain et auteur-compositeur-interprète français.

Jean-Pax Méfret a mené en parallèle sa carrière de journaliste et son activité de chanteur. Engagé à droite, il a donné à nombre de ses chansons un fort contenu politique, marqué notamment par l'anticommunisme et la nostalgie de l'Algérie française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le journaliste[modifier | modifier le code]

Il a travaillé comme journaliste au mensuel des rapatriés d'Algérie France-Horizon, dirigé par le colonel Pierre Battesti, président de l'ANFANOMA (Association Nationale des Français d'Afrique du Nord, d'Outre-Mer et de leurs Amis), puis spécialisé dans les grands vols et recels, dans le journal Minute, de 1970 à 1974, année de sa démission de cet hebdomadaire.

Il est ensuite entré à L'Aurore comme grand reporter, d'abord au service de politique intérieure, puis au service politique étrangère où il a couvert la plupart des conflits et mené de grandes enquêtes sur le terrorisme international.

À la fin de L'Aurore, en septembre 1980, il a travaillé, quelques mois, comme grand reporter à l'éphémère Figaro-dimanche, puis il a occupé les mêmes fonctions au Figaro-Magazine jusqu'en 2000.

À partir de 1995, il était, en même temps, rédacteur en chef des grandes enquêtes. Jean-Pax Méfret a également dirigé (1998) les deux éditions mensuelles régionales, Figaro-magazine Rhône-Alpes et Figaro-magazine Méditerranée.

Il est aussi l'auteur d'un livre intitulé Bastien-Thiry, jusqu'au bout de l'Algérie française, où il retrace la biographie de Jean Bastien-Thiry, polytechnicien, lieutenant colonel de 35 ans, ingénieur en chef de l'Air, exécuté le 11 mars 1963 une semaine après avoir été condamné à mort pour sa participation à l'attentat manqué du Petit-Clamart contre le général de Gaulle, d'un livre sur l'affaire Markovic : Une sale affaire, paru en février 2007, et d'un récit autobiographique sur les derniers jours de l'Algérie française : 1962, l'été du malheur, paru en juin 2007. Il a, en 2009, publié Un flic chez les voyous, consacré comme l'indique le sous-titre à la vie du commissaire Blémant, lequel a eu une vie trouble entre pègre et police, entre résistance et services secrets (éd. Pygmalion, 2009).

Il a été le plus jeune détenu de l'Algérie française (16 ans) : son engagement lui vaudra la prison en Algérie et en France (notamment à la Santé et à Rouen).

Jean-Pax Méfret est membre sociétaire de la Société des gens de lettres.

Son livre 1962, l'été du malheur a obtenu à Antibes-Juan-les-Pins le prix littéraire Norbert Cepi 2008 du XXe Salon des écrivains et artistes rapatriés.

Depuis 2013, il publie une chronique mensuelle dans le magazine Valeurs actuelles, intitulée « Carnets de France ».


L'auteur-compositeur-interprète[modifier | modifier le code]

Jean-Pax Méfret est l'auteur de plus de 300 chansons dont une centaine a été enregistrée et éditée. Il commence sa carrière d'auteur-compositeur interprète en 1964, en enregistrant chez Decca, cinq disques parus sous le pseudonyme de Jean-Noël Michelet.

En 1965, il obtient le grand prix de l'émission télévisée Âge tendre et tête de bois avec La Prière, une chanson évoquant la solitude d'un adolescent pied-noir.

Ses premières chansons engagées pour l'Amnistie des condamnés et exilés du combat pour l'Algérie française paraissent en 1968 : avec L'Hymne des Pieds-Noirs et La Prière du Pied-Noir, il exalte la mémoire des Français d'Algérie.

À partir de 1974, avec Le Chanteur de l'Occident, où il dénonce notamment l'internement des dissidents juifs (« refuznik ») en Sibérie.

Ses textes sont prioritairement orientés contre le communisme ; il est particulièrement actif pendant la Guerre froide, où il écrit des chansons comme Veronika (sur Berlin-est), Goulag, Camp 36, Diên Biên Phu ou encore Budapest qui traite du soulèvement qui se déroula dans la ville du même nom, mais également La musique s'est arrêtée (une des rares chansons françaises contre Pol Pot), Miss America (chanson anticastriste) et Les démagos contre les intellectuels de gauche.

Il écrit également de nombreuses chansons sur des faits de société, inspirées de sa vie de grand reporter : la Colère contre la violence en banlieue, L'enfant-otage...

Jean-Pax Méfret qui a enregistré Le Chant des partisans, est également un auteur-compositeur tourné vers le respect de certaines traditions et institutions nationales telles que l'armée.

En témoignent des chansons comme Camerone, Jour J sur le débarquement américain en Normandie, Kolwezi (2e REP au Zaire 1978) ou encore C'est une école (Saint-Cyr), écrite à la demande de jeunes officiers de la promotion général Bethouart pour célébrer le bi-centenaire de l'École de Saint-Cyr.

Il est l'auteur de Je vais te faire une chanson interprétée en 1982 par Jean-Claude Pascal sur l'album C'est peut-être pas l'Amérique, aux côtés de Ton bonhomme écrite par le chanteur de gauche Jean Ferrat.

Jean-Pax Méfret est citoyen d'honneur de la ville d'Aix-en-Provence[2].

Son concert à l'Olympia le 1er avril 2012 s'est déroulé à guichets fermés.

Il est considéré comme la première figure de la chanson nationaliste française devant Docteur Merlin[3] et comme une « valeur sûre » de la musique nationaliste en général[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Microsillons
  • Je voudrais bien,4 titres , 1er 45T, septembre 1964 chez Decca (460.867) .
  • La prière, Fille de France , 4 titres , 2d 45T, décembre 1964 chez Decca (460.888 M) .
  • Allez Luis, Il avait 18 ans, 3ème 45T, 1965 chez Decca (460.941 M) , premières chansons vraiment "engagées".
  • La ballade du beatnick,4 titres, 4ème 45T, mars 1966 chez Decca (460.963) .
  • L'avion pour Liverpool, La fille aux cheveux blonds,4 titres, 5ème et dernier 45T,juin 1966 chez Decca (460.971) . Un avant goût du titre Véronika, qui sortira quelques années plus tard.
  • L'hymne des Pied Noir, 45T, janvier 1968, REDI : L’hymne des pieds-noirs, La prière du pieds-noirs (poème), La réponse pour l’Amnistie (dialogue entre un frère et sa petite sœur sur l’engagement de leur père, emprisonné pour l’Algérie française).
  • Message de prison-exil, 45T, décembre 1968
Enregistrés et présentés par Jean-Pax Méfret, les messages de Noël et du nouvel an 1969 des principales personnalités de l’Algérie française libérées de prison ou rentrées d’exil. Avec les voix de Raoul Salan, Jacques Soustelle, Georges Bidault, Edmond Jouhaud, Joseph Ortiz, Antoine Argoud, Pierre Sergent
  • Lieutenant Degueldre, 45 t, février 1969 (sous le pseudonyme de Jean Noël Michelet pour la chanson et de Jean-Pax Méfret pour le récit de l'exécution) : Les derniers instants d’un officier français/je ne vous garde pas rancune, je vous plains/L’erreur du général.
  • Le Chanteur de l'Occident, 45 t, mai 1975, chez Alphapress / Sofrason - Saïga (990.129)  : Le chanteur de l’Occident/Feliciano
  • Véronika - la Sibérie, 2 titres,197? , chez Véronica Musique (JPM 1610.80)
  • Vous allez me traiter de réac, 33 t, mars 1980, Veronica JPM 24160
  • Collection Algérie, 3 disques 45 t, décembre 1980, Véronica Musique : Hymne des Pieds-Noirs/La Prière/Les Barricades, Un Noël à Alger/Le poulpe y l’est pas cuit, Santa-Cruz/Le Pain de la misère.
  • Collection Combats, 3 disques 45 t, juin 1981,Véronica Musique : Kolwezi/La Médaille, Dien-Bien-Phu/Le Fou, Camerone/Muchachos
  • Faits divers, 33 t, mars 1982, Veronica musique - JPM 24161
  • Solidarité, 45 t, mai 1982 : Solidarité/Il s’en va.
  • Signo particular : canta (chanté intégralement en espagnol), 33 t, 1982
  • Libertés, 45 t, 1984 : Libertés/La manif'.
  • Camerone ,33 t ,198? ,Veronica musique JPM 24164 ,11 Titres:Camerone, La Médaille,Le Fou, Dien-Bien-Phu,Kolwezi,La Prière,Santa-Cruz,Un Noël à Alger,Les Barricades,Le Pain de la misère, Hymne des Pieds-Noirs
  • Ni rouge ni mort, 33 t, novembre 1984,Veronica musique - JPM 24165
  • Calédonie, maxi 45 t, mars 1985, Veronica musique- JPM 241661  : Calédonie/Le bateau.
  • Pour mémoire, 33 t, mars 1986, Veronica musique- JPM 24167
CD
  • Algérie - Nostalgie, double CD paru en décembre 1995
Compilation des chansons sur l’Algérie enregistrées sur vinyles et réédition du disque "Messages Prison-Exil" réalisé en décembre 1968 avec les voix de Raoul Salan, Edmond Jouhaud, Antoine Argoud, Georges Bidault, Jacques Soustelle, Joseph Ortiz, Pierre Sergent.
  • Les Années froides, double CD paru en janvier 1995
Compilation des principaux titres enregistrés de mars 1980 à mars 1986.
  • Le soir du 9 novembre (pour le 10e anniversaire de la chute du Mur de Berlin) (1999)
La chanson est précédée d’un texte écrit et dit par Jean-Pax Méfret sur l’histoire du mur (diffusia)
  • Quand les souvenirs reviennent (juin 2002)
Collector à tirage limité, publié à l’occasion du quarantième anniversaire de l’exode des pieds-noirs en juin 1962, comprend trois chansons et un récit sur les derniers jours de l’Algérie Française.
Outre Djebel Amour dédiée aux appelés métropolitains du contingent, et Nostalgérie qui évoque la mélancolie des déracinés, la chanson Ceux qui ont choisi la France est une terrible évocation de l’après-19 mars et du calvaire des Harkis "condamnés à la mort lente dans les djebels de la tourmente".
  • Méfret chante Saint-Cyr, (décembre 2002) à l'occasion du bicentenaire de Saint-Cyr : Saint-Cyr/Premier feu (diffusia)
  • Là bas, (novembre 2003), reprenant ses chansons sur l'Algérie (Série "Algérie" parue en décembre 1980)
  • Sainte Mère Église (2004), hommage aux forces alliées qui débarquèrent en Normandie en 1944 : Sainte Mère Église en anglais et en français/Le chant des Partisans.
  • Chansons d'histoire militaire, (juillet 2004) regroupant notamment tous les titres des vinyles de la série "Combats" parue en juin 1981.
  • Vendée Militaire, (juillet 2006) : évocation des guerres de Vendée (récit), Guerres de Vendée, Chouans et leurs versions instrumentales (diffusia)
  • Cent vingt minute de vérité ,(fin 2004) à la suite du concert donné à l'espace Kino à Paris, les 1, 2 et 3 octobre 2004 (Les éditions de France CD n° NN 188.68). 20 titres traçant une fresque historique de Sainte Mère Église au 9 novembre
  • La compil, (avril 2009) : coffret à tirage limité de 4 CD comprenant 40 titres remixés et remasterisés (Diffusia).
  • Quand les souvenirs reviennent, (juin 2010) : 12 titres qui reprennent ses chansons sur l'Algérie - rééditition augmentée de Là bas (Diffusia).
  • Jean-Pax Méfret à l'Olympia, double-CD (juin 2012) : 25 titres interprétés à l'Olympia le 1er avril(Diffusia).
DVD
  • Jean-Pax Méfret en concert (décembre 2008) enregistré au Palais des Congrès d'Issy-les-Moulineaux (Diffusia).
  • Jean-Pax Méfret à l'Olympia, (juin 2012) : 25 titres interprétés à l'Olympia le 1er avril 2012(Diffusia).

Analyses de certains albums[modifier | modifier le code]

  • Vous allez me traiter de réac mars 1980
  1. Les Démagos : Le sang qui coule sur Phnom Penh a pris sa source dans vos esprits / Vous avez fait germer la haine en soutenant Khomeiny...
  2. Sibérie : Maudit soit le vent de l'Oural qui porte loin de tes oreilles les plaintes de ceux qui ont mal.
  3. Antoine : Viens, on s'en va ! Ils vont nous rentrer d'dans ! / Ils ont rien à foutre d'un ancien combattant.
  4. Les Barricades : lorsque le FM a craché ses balles / Les Pieds-noirs chantaient l'hymne national.
  5. Le Journaliste : Je suis le miroir de la vie / Celui qu'on brise quand il ennuie.
  6. Veronika : Aujourd'hui, il ne reste rien de Veronika / Un peu de terre, une petite croix de bois / La rose rouge et l'œillet sont fanés / Près de ce mur droit/ Ce mur froid / Je suis Berlinois !
  7. Goulag : Loin de cet archipel / Loin de cette mine / Où l'on ne récite pas:"je vous salue Staline".
  8. La Musique s'est arrêtée : Quelque part, dans la ville, un musicien jouait / Et la musique s'est arrêtée / Des hommes en noir sont arrivés / Le Cambodge a cessé d'exister.
  9. Le loup de guerre : Pour comprendre ce qu'il m'a dit/ Faudrait connaître un peu sa vie / Savoir qu'il y'a vingt ans de ça / Il était officier para.
  10. Le Chanteur de l'Occident : Vous n'avez pas le monopole du mot Liberté / Vous n'avez pas le monopole du mot Vérité / Budapest en Hongrie, Prague en Tchécoslovaquie, les juifs en Sibérie sont là pour témoigner . À noter que le couplet original Puisque l'un de vous a chanté Guevara... de la première version (1974) a été remplacé par un plus adapté pour l'époque (1980) Je chante pour Sakharov et contre les tyrans qui lancent leurs Anthonov sur le pays afghan.
  • Faits-divers mars 1982
Des Faits-divers, il y en a plusieurs dans ce vinyle, publié en mars 1982 et réédité sur Cd en décembre 2003.
Jean-Pax Méfret s'y affirmait en "reporter-chanteur".
Ensuite, L'Enfant otage qui raconte le désespoir d'un père face à des braqueurs de banque et qui leur rappelle : un gosse, c'est pas un bouclier.
Il y a également L'Enfant du flic qui est un regard sur cette "nouvelle société" qui "montre du doigt" le fils du policier et du militaire.
Dans cet album, Jean-Pax Méfret revenait, encore une fois, sur des moments d'Histoire avec la fin tragique de la révolte de Budapest écrasée, en 1956, par les chars soviétiques.
Avec Professeur Muller, il retournait vers le mur de Berlin où, en ce temps-là, Les tilleuls ne forment plus la frontière.
Il s'adressait aux livreurs de promesses d'une France dans la continuité du 10 mai 1981.
Et puis, rappelant qu'il venait d'un Pays qui n'existe plus, Méfret traçait dans Il s'en va l'itinéraire d'un vieux soldat désabusé seul au grand concert du voyage au bout de sa vie.
  1. L'Enfant otage :Vous étiez venus pour voler, pas pour tuer.
  2. Budapest : Si je chante cette chanson / C'est pour qu'leur souv'nir reste / Gloire aux enfants de Budapest
  3. Le Pays qui n'existe plus : Mes souvenirs, mon existence / Passent leur temps à se croiser / C'est une étrange destinée.
  4. Faits-divers : Une arme dans la main / Des larmes dans les yeux / Dans le froid du matin / Vient de venger son vieux.
  5. Professeur Muller : Sur son violon au bois usé / Le vieil homme s'évade par la prière / La nuit s'achève loin des barbelés.
  6. Les compagnons du camp des solitaires : Les compagnons du camp des solitaires / Ont labouré bien des champs de misère / De colère.
  7. Solidarité : Interdit d'interdire, c'est encore sur les murs / Il n'fallait pas l'écrire / Maint'nant y'a des bavures.
  8. L'enfant du flic : Il porte en bandoulière / Le képi de son père.
  9. Il s'en va : Il n' pas su garder la fille qui savait calmer ses passions / On ne crée pas de famille derrière les grilles d'une prison.
  • Ni Rouge ni mort, novembre 1984
  1. Ni rouge, ni mort : chanson dénonçant l'installation des missiles soviétiques SS 20 visant l'Europe en réponse aux slogans des pacifistes de l'époque : plutôt rouge que mort. et pro-américaine.
  2. Djebel amour : une évocation hommage aux soldats du contingent. Un ancien d'Algérie se souvient de son service militaire là-bas.
  3. Parole d'homme : vie et mort de 3 mercenaires, un Italien, un Espagnol et un Irlandais, au Katanga.
  4. Miss America : chanson sur une jeune cubaine, fille de communistes fanatiques, qui veut fuir aux États-Unis.
  5. La Manif : une jeune militante socialiste médite sur sa condition, le visage éclaté par un pavé lors d'une manif contre son propre gouvernement...
  6. Le Béret amarante : une famille française pleure son fils, tué au Liban lors de l'attentat du Drakkar.
  7. L'Ile Saint-Louis : une ancienne gauchiste de Mai 68 fait repentance.
  8. Le Messager : Dieu décide de reprendre les choses en main… Chanson sur le Pape Jean-Paul II.
  9. Flash : l'histoire d'une gamine se droguant dans le sinistre Ilot Châlons.
  10. Le Jour J : chanson en l'honneur des Américains.
  • Pour Mémoire, mars 1986
  1. Camarade : chanson dénonçant la propagande communiste.
  2. Les Oies sauvages : un pilote se tue au Tchad. Chanson sur la mort d'un ami.
  3. La Colère : chanson sur la violence en banlieue.
  4. Années Soixante : chanson sur son enfance
  5. Beyrouth : chanson sur les pensées d'un Casque Bleu au Liban
  6. L'Eau de Feu : chanson sur la joie de boire
  7. Camp 36 : histoire d'un jeune soviétique torturé dans un hôpital psychiatrique pour avoir voulu jouer de la musique américaine.
  8. Faire-part: histoire d'un chômeur se suicidant, rejeté par la société.
  • Là bas, novembre 2003
  1. La Prière : un Pied-noir s'adresse à Dieu.
  2. Le pays qui n’existe plus : L'Algérie française
  3. Année soixante : premiers flirts d’adolescence de la période 1955-1960 sur fond de guerre d’Algérie
  4. Les barricades : Alger le 24 janvier 1960...
  5. Santa Cruz : chanson sur la communauté espagnole d'Algérie.
  6. Le Pain de la misère : la difficulté de réinsertion des Pieds-noirs en métropole
  7. Noël à Alger : un Pied-noir découvre l'hiver en France.
  8. Le poulpe : le départ précipité des français d'Algérie
  9. L'Hymne des Pieds-noirs : hymne rappelant la spécificité de ce peuple.
  • Chansons d'histoire militaire, juillet 2004
  1. Camerone : chanson racontant la fameuse bataille du 30 avril 1863.
  2. La Médaille : chanson sur son père, médaillé militaire à la suite de Monte Cassino.
  3. Le Fou : la dérive et la solitude d'un ancien rescapé des camps de la mort viets.
  4. Dien Bien Phu : chanson racontant la fameuse bataille achevée le 8 mai 1954.
  5. Djebel Amour : histoire d'un appelé du contingent en Algérie
  6. Beyrouth : La guerre civile du Liban
  7. Le béret amarante : une famille française pleure son fils, tué au Liban lors de l'attentat du Drakkar
  8. Les oies sauvages : Souvenir des anciens combattants partis
  9. Le camp des solitaires : la solitude
  10. Kolwezi : L'intervention du 2ème REP au Zaïre

Il circule sur Internet d'autres chansons de Jean-Pax Méfret beaucoup plus anciennes (1964-1966 ?) sorties à l'époque sous le pseudonyme de Jean-Noël Michelet...

Livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de l'auteur dans son livre Sur l'autre rive... En 1962, Pygmalion, 2012
  2. Collusion entre droite et extrême-droite aixoises aux législatives : mythe ou réalité ? par Alexandra Ducamp et Nicolas Rey sur laprovence.com du 28 mai 2012
  3. Rock Haine Roll. Origines, histoires et acteurs du Rock Identitaire Français, une tentative de contre-culture d'extrême droite, Collectif, Éditions No Pasaran, p. 10-11
  4. Rock Haine Roll. Origines, histoires et acteurs du Rock identitaire français, une tentative de contre-culture d'extrême droite, Collectif, Éditions No Pasaran, p. 21

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Airiau, « Jean-Pax Méfret, chanteur anticommuniste et républicain populiste », Histoire@Politique, no 7,‎ 2009 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]