Jean-Daniel Lorieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Daniel Lorieux, né le 21 janvier 1937 (77 ans) dans le 16e arrondissement de Paris, est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'une famille d'ingénieurs et de grands industriels ferroviaires, Jean-Daniel Lorieux est l'arrière-petit-fils de Théodore-Marie Lorieux, vice-président du Conseil général des ponts et chaussées, et de Jules Goüin. Il fait des études d'ingénierie chez les jésuites à École des Arts & Métiers de Paris, puis passe au Cours Simon.

Il effectue son service militaire en Algérie durant la guerre comme photographe-cinéaste.

Il collabore comme photographe, et ce depuis vingt ans, avec des magazines de mode Vogue, et L'Officiel. Il a côtoyé Andy Warhol à la Factory.

Il lance la carrière de mannequin de Cécilia Ciganer-Albéniz (future épouse de Nicolas Sarkozy), qui devient son assistante et s'installe dans l'hôtel particulier des Lorieux (rue Ampère). Jean-Daniel et Cécilia se fiancent dans la résidence secondaire des parents de Cécilia à Montchauvet, en présence de Dewi Sukarno, l'ex-première dame d'Indonésie. Le mariage est annoncé en septembre 1980 à l'abbaye de Royaumont, mais au dernier moment, les noces sont rompues[1].

Ami de Bernadette et Claude Chirac, il réalise la campagne d’affiches de Jacques Chirac, alors Premier ministre, pour les élections législatives de 1988.

Il s'installe dans un hôtel particulier du boulevard Saint-Germain appartenant à Carla Bruni, dont il est proche.

Lorieux assure entre autres les campagnes publicitaires de Dior, Lanvin, Rabanne, Ricci, Céline, Cardin.

Il photographie entre autres Jacques Chirac, Nelson Mandela, Mohamed V, Frank Sinatra, James Brown, Charles Aznavour, David Lynch, Isabelle Adjani, Claudia Cardinale, Carla Bruni, Karen Mulder, Claudia Schiffer, Linda Evangelista, Milla Jovovich.

En 2008, il réalise une exposition sur Le Maître et Marguerite à la demande du milliardaire russe Evguéni Iakovliev, avec Isabelle Adjani en Marguerite[2].

Il est fait chevalier des Arts et des Lettres par Philippe Douste-Blazy en 1997, de la Légion d'honneur par Jacques Chirac en 2003[3] et décoré du Maintien de l'ordre pour deux ans de Guerre d'Algérie.

Expositions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]