Gambrinus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gambrinus

Gambrinus, roi mythique de Flandre et Brabant, est un symbole des amateurs de bière[1].

Dans les écritures historiques il est souvent identifié comme Jean Ier de Brabant, duc du Brabant. Il serait le créateur du fameux faro Bruxellois et du lambic pur. On identifie aussi parfois Gambrinus à Jean sans Peur, duc de Bourgogne et comte de Flandre entre autres titres, ou encore à Jean IV de Brabant de la maison de Bourgogne. Gambrinus était aussi le nom d'un échanson de Charlemagne.

Il représente la bonne humeur et la joie de vivre typique des biérophiles, en Belgique et dans les Flandres, mais aussi ailleurs en Europe. Dans plusieurs pays il y a une longue tradition de folklore avec des poèmes sur le roi Gambrinus/Gambrivius et la bière. Le poète allemand Burkart Waldis mentionne un certain Gambrivius qui aurait appris l'art de brasser de la déesse Isis, symbole de la fertilité. Un image de Gambrivius (1543) par Peter Flötner avec le poème de Burkart Waldis se trouve dans le Britsh museum[2]. En Angleterre, on le chante au 17e siècle comme roi britannique, vivant 1700 ans avant J.C.[3]. La tradition arrive tard dans le sud de la France, où plusieurs établissements Gambrinus sont ouverts au milieu du XIXe siècle [4].

Le caveau Gambrinus à Marseille, ouvert en 1861 (L'Illustration mars 1862)

La légende de Gambrinus en Flandre française[modifier | modifier le code]

Gambrinus habitait à Fresnes-sur-Escaut, une petite ville des Flandres françaises, où il exerçait le métier de carillonneur. Il était amoureux de Flandrine, la fille de son maître, qui était verrier ; mais Flandrine n’était pas amoureuse de lui. Il se mit à trembler, au point de ne plus pouvoir jouer, et les habitants de Fresnes le mirent en prison pour tapage nocturne après l’avoir insulté et roué de coups. Quand il fut libéré un mois plus tard, il voulut se suicider, mais le diable lui proposa d'oublier Flandrine en échange de son âme qu'il viendrait chercher trente ans plus tard. Gambrinus accepta le pacte. Il s'enrichit par des jeux d’argent, mais il n’avait toujours pas oublié la fille du verrier.

Gambrinus - fronton de la Brasserie de Champigneulles

Il rencontra de nouveau le diable, qui lui donna des graines pour planter du houblon et lui montra comment fabriquer un carillon auquel nul ne pourrait résister. Gambrinus organisa alors une fête où tous étaient conviés. Les habitants de Fresnes trouvèrent la bière fort amère. Gambrinus commença alors à jouer du carillon et tout le monde dansa jusqu'à épuisement. La vengeance de Gambrinus était accomplie. Mais les habitants se précipitèrent sur la bière pour se rafraîchir et se rendirent compte que plus on en buvait, plus elle était douce.

La boisson se fit connaître au-delà des frontières du pays et le roi des Flandres, pour récompenser Gambrinus de ce succès, le nomma duc, comte et seigneur. Mais il préféra le titre de « Roi de la bière » que lui avaient donné les habitants de Fresnes. Peu de temps après, Flandrine se décida à lui parler, mais il ne l’avait pas reconnue et lui offrit à boire… il l’avait oubliée.

Lorsque les trente années furent passées et que le diable revint, Gambrinus joua du carillon jusqu’à ce que le diable trouve cela insupportable et disparaisse sans demander son reste. Gambrinus vécut heureux cent ans encore, tout en continuant à boire de la bière et à jouer du carillon. Lorsqu’il mourut, on retrouva à sa place un tonneau de bière : c’est pourquoi il n’a pas de tombe.

Géant de parade[modifier | modifier le code]

Gambrinus est devenu le géant de plusieurs villes du nord de la France. Successivement géant de Lille, Armentières, Steenvoorde et Béthune.

La bière Gambrinus[modifier | modifier le code]

Enseigne d'un ancien estaminet à Steenvoorde

Gambrinus est aussi un nom de bar-brasserie et de marque de bière répandue:

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]