Gabion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabions en grillage métallique inoxydable utilisés en murs de soutènement. Sur des sols limoneux, faute de fixation par la végétation, l'eau peut emporter de la terre au travers du gabion.
Des plantes pionnières puis secondaires peuvent coloniser les gabions en redonnant un air plus naturel au mur ou à la berge

Le gabion, à partir de la fin du XXe siècle en génie civil, désigne une sorte de casier, le plus souvent fait de solides fils de fer tressés et contenant des pierres, utilisé dans le bâtiment pour décorer une façade nue ou construire un mur de soutènement, ou une berge artificielle non étanche.

Dans les aménagements hydrauliques, on utilise fréquemment des gabions disposés en épi perpendiculairement à la berge ou parallèlement aux rives pour lutter contre l'érosion fluviale ou torrentielle. On réalise aussi des seuils ou petits barrages.

Ils servent aussi, grâce à leurs capacités drainantes à stabiliser des pentes ébouleuses ou à construire des paravalanches. L'utilisation des gabions en panneaux électrosoudés permet désormais la réalisation d'aménagements paysagers en gabions robustes et peu sensibles au vandalisme. Les écrans antibruit en gabions ont de fortes capacités d’absorption acoustique de par la masse des matériaux de remplissage et le fort pourcentage de vide entre les pierres associé à une surface peu réfléchissante.

D'un coût modique si l'on dispose de pierres solides sur place, et d'une bonne tenue, ils sont relativement faciles à mettre en œuvre et aisément modulables.

Les gabions peuvent être constitués par tissage de fils métalliques (mailles hexagonales double torsion) ou par soudage de fils (électrosoudage) avec des mailles carrées ou rectangulaires.

Autre sens du mot gabion[modifier | modifier le code]

« Gabion » désigne aussi en France un abri construit sur le domaine maritime ou dans les marais côtiers par des chasseurs pour la chasse de nuit du gibier d'eau (anatidés et limicoles).

Gabion de chasseurs à l'embouchure de l'Orne.

Historique[modifier | modifier le code]

Gabion en osier (XVIe siècle)
Gabion en osier (XVIe siècle)
Le gabion a encore des usages militaires au XXIe siècle, ici entourant le camp Marmal en Afghanistan.
Le gabion a encore des usages militaires au XXIe siècle, ici entourant le camp Marmal en Afghanistan.

Le mot provient de l'italien gabbione, qui signifie « grosse cage ».

Le gabion est originellement un système défensif utilisé pour rapidement protéger une position des tirs d'artillerie ou des balles.

Il est apparu vers le XVIe siècle et a été remplacé au XXe siècle par le système du sac de sable, plus simple à créer et à utiliser.

Un gabion se compose alors d'un panier en osier rempli de terre et de gravats, destinés à amortir les balles et les éclats.

Le gabion fait partie des outils d'attaque et de défense des places fortes utilisés en particulier à l'époque de Vauban.

On distingue les gabions boîtes, d'une hauteur et largeur de 0,5 ou 1 m et d'une longueur de 1,5 à 4 m des gabions matelas, parallélépipède de faible épaisseur (0,2 à 0,3 m) et de grande surface (longueur de 2 à 6 m et largeur de 2 m). Il existe aussi les gabions sacs ou poches cylindriques qui correspondent à des gabions tubulaires de 0,25 à 0,5 m de diamètre et long de 2 à 3 m.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]