Hérisson tchèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le hérisson tchèque est un obstacle anti-char statique en acier composé de pièces soudées entre elles en angle et déployé durant la Seconde Guerre mondiale par différentes forces combattantes. Il est issu du cheval de frise, dispositif défensif en bois de lutte contre la cavalerie.

Ces hérissons sont efficaces pour empêcher les tanks de franchir une ligne de défense. Ils conservent leur efficacité même lorsqu'ils sont renversés par une explosion à proximité. Bien qu'il puisse fournir une petite protection à l'infanterie ennemie, celle-ci est généralement beaucoup moins efficace contre les positions fortifiées de défense que des unités mécanisées.

Le nom vient de la Tchécoslovaquie où de tels obstacles furent déployés à la frontière tchéco-allemande le long des lignes de fortifications tchécoslovaques, un système imposant mais incomplet construit juste avant la Seconde Guerre mondiale par la Tchécoslovaquie. Celui-ci tomba aux mains allemandes en 1938 après l'occupation des Sudètes suite aux accords de Munich.

Les hérissons tchèques furent massivement utilisés durant la Seconde Guerre mondiale par l'Union soviétique dans sa défense anti-char. Ils étaient fabriqués à partir de n'importe quelle pièce d'acier robuste et même parfois de bois, comme des traverses de chemin de fer. Les hérissons tchèques ont été particulièrement efficaces dans le combat en milieu urbain, où un seul hérisson pouvait bloquer l'ensemble d'une rue. Il est ainsi devenu le symbole de "la défense à tout prix" dans l'Union soviétique. Le monument à la mémoire des défenseurs de Moscou, construit à côté de l'autoroute M10 en 1966, est ainsi composé de trois hérissons tchèques géants. Pourtant même s'ils ont été efficaces en combat urbain contre les engins blindés, il y eut assez peu d'utilisation de blindés dans la guerre urbaine lors de la campagne allemande de Russie.

Les hérissons tchèques constituaient des éléments du mur de l'Atlantique et sont visibles sur de nombreuses photos du débarquement de Normandie.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :