Franz von Werra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Franz von Werra (13 juillet 1914 - 25 octobre 1941) était un pilote de guerre allemand de la Seconde Guerre mondiale célèbre pour ses évasions. Il est habituellement présenté comme le seul prisonnier de l'Axe à avoir réussi rejoindre le Reich même si, en réalité, plusieurs autres cas restés anonymes ont également été répertoriés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 13 juillet 1914 à Leuk, dans une famille pauvre du canton suisse du Valais, Werra est élevé par une famille de l'aristocratie allemande. Engagé dans la Luftwaffe en 1936, il sert comme pilote de chasse durant la Campagne de France de 1940 où il est crédité de quatre victoires aériennes. Il se forge une image d'aviateur vedette en combinant l'excentricité à la mythomanie. Il pose pour la presse avec son lionceau domestique Simba dont il fait la mascotte de son unité, et arbore un titre usurpé de baron. Il revendique aussi la destruction de neuf appareils ennemis lors d'un raid contre un aérodrome de la Royal Air Force le 25 août 1940, mais ne s'en voit reconnaître que quatre.

Messerschmitt Bf 109. L'oberleutnant von Werra fut abattu et capturé alors qu'il pilotait un avion de ce type en 1940.

Sa participation à la Bataille d'Angleterre est brève. Le 5 septembre, le lieutenant von Werra est contraint de se poser en catastrophe dans un champ après que son Messerschmitt Bf 109 a été touché en combat aérien lors d'une mission au-dessus du Kent. Immédiatement fait prisonnier de guerre, il est interrogé durant deux semaines par les services de renseignement britanniques avant d'être interné au Camp N°1, établi à Grizedale Hall dans une région montagneuse du Lancashire. Dès le 7 octobre, il met à profit la promenade extérieure quotidienne des détenus pour effectuer une première tentative d'évasion, grâce à une diversion organisée durant une halte. Traqué par les battues menées par la Home Guard et la population, il est repris le 12 octobre alors qu'il se dissimulait dans une tourbière.

Après avoir été sanctionné par une peine de 21 jours en cellule d'isolement, il est transféré au camp Hayes, installé à Swanwick dans le Derbyshire. Il s'y agrège à un groupe de captifs qui creusent un tunnel et fabriquent des faux papiers. Il est l'un des cinq hommes qui s'enfuient par ce tunnel le 20 décembre en profitant d'une alerte anti-aérienne. Jouant avec audace le rôle d'un pilote hollandais de la RAF, Werra se présente dans une gare et parvient à se faire conduire à l'aérodrome d'Hucknall, où il tente de dérober un appareil sous le prétexte d'un vol d'essai. De nouveau arrêté, il est reconduit à Hayes, puis incorporé à un groupe de prisonniers allemands envoyés en captivité au Canada.

Après avoir débarqué à Halifax, les prisonniers sont convoyés en train vers leur camp de destination, situé au nord du Lac Supérieur. Le 21 janvier, Werra fausse compagnie au groupe en sautant par la fenêtre de son wagon, peu après une halte à Montréal. Dissimulée par ses camarades, sa fuite n'est découverte par l'escorte que le lendemain. Malgré la neige hivernale, le pilote évadé rejoint ensuite la ville frontalière de Smiths Falls dans l'Ontario. Après être parvenu à traverser le fleuve Saint-Laurent, en grande partie gelé à cette saison, il arrive dans la nuit du 24 en territoire américain à Ogdensburg (État de New York). Les États-Unis étant encore un pays neutre à cette date, il se présente à la police en tant que militaire évadé mais est inculpé d'immigration illégale. Sa situation attire l'attention de la presse, à laquelle il présente une version magnifiée de son odyssée. Tandis que le Canada réclame son extradition, le consul d'Allemagne organise son exfiltration vers le Mexique.

Passant par le Brésil, puis Barcelone et Rome, Franz von Werra rentre le 11 avril 1941 en Allemagne où il est accueilli en héros. Décoré de la Ritterkreuz par Hitler et promu capitaine, il réintègre la Luftwaffe comme chef d'escadrille. Il combat sur le Front de l'Est et devient l'un des as de l'aviation allemande, en portant son total à 21 victoires aériennes homologuées. Retirée du front à l'automne 1941, son unité est stationnée aux Pays-Bas et chargée d'une mission de surveillance aérienne au-dessus de la Mer du Nord. C'est lors d'une de ces patrouilles maritimes que le capitaine von Werra tombe en mer le 25 octobre 1941 au nord de Vlissingen, sans doute victime d'une banale panne mécanique.

Un film britannique inspiré des aventures du lieutenant von Werra est sorti en 1957. Son titre original est The One That Got Away (titre français : L'Évadé du camp 1). L'acteur allemand Hardy Krüger y interprète le rôle de Franz von Werra.

Liens externes[modifier | modifier le code]