Günther Rall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Günther Rall
Günther Rall en 2004
Günther Rall en 2004

Naissance
Gaggenau, Allemagne impériale
Décès (à 91 ans)
Bad Reichenhall, République fédérale d'Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Drapeau : Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Arme Balkenkreuz.svg Luftwaffe (Wehrmacht)
Bundeswehr Kreuz.svg Luftwaffe (Bundeswehr)
Grade Major (Luftwaffe)
Generalleutnant (Bundeswehr)
Années de service 1936 - 19451955 -1975
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement 8./JG 52, III./JG 52, II./JG 11, JG 300
Faits d'armes Bataille de France
Bataille d'Angleterre
Campagne des Balkans
Front de l'Est
Défense du Reich
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives
Bundesverdienstkreuz (Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne)
Legion of Merit

Günther Rall, né le à Gaggenau et décédé le à Bad Reichenhall, est un pilote de chasse allemand et un as qui remporta 275 victoires durant la Seconde Guerre mondiale durant laquelle il fut abattu huit fois et blessé trois fois. Il se classe au troisième rang mondial des as de l'aviation militaire. Il reçut la Croix de fer pour ses exploits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Günther Rall est né en Forêt-Noire d'une famille de marchands. Il s'engagea dans la Wehrmacht en 1936 où il rentra au collège de guerre de Dresde. En 1938, il rentra comme pilote de chasse dans la Luftwaffe avec le grade de lieutenant au sein de la Jagdgeschwader 52.

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Photo pour la commémoration de sa 250e victoire le 20 janvier 1944.

Sa première victoire eut lieu le 18 mai 1940, durant la bataille de France contre un Curtiss H.75 de l'armée de l'air française.

Durant sa participation à la bataille d'Angleterre au cours de laquelle son unité subit de grosses pertes, il fut promu Oberleutnant le 1er août 1940.

Sa formation fut ensuite engagée dans la campagne des Balkans dont la bataille de Crète avant de participer au front de l'Est ou Günther eut 272 de ses 275 victoires contre des avions des Voénno Vozdouchnyé Sily. Le front de l'Est était constamment mouvant, et les conditions étaient très dures, opérant avec des températures extrêmes notamment l'hiver, et il fallait faire voler les avions en l'absence d'un terrain d'aviation et vivre en l'absence de baraquements. Günther Rall fut abattu huit fois et blessé trois fois. Il passa l'essentiel de l'année 1942 à l'hôpital après s'être écrasé au sol et avoir eu le dos cassé en trois endroits. Vers la fin de 1944, il eut le pouce arraché par une balle du Captain américain Joseph Powers Jr lors d'un combat aérien. Il commenta qu'il devait très probablement d'avoir eu la vie sauve à la fin de la guerre à cet incident qui lui interdit le combat : il ne pouvait plus actionner le bouton de commande des mitrailleuses. Il enseigna aux jeunes recrues puis dirigea un escadron de nouveau sur le front[1].

Le JG 52 fut affecté au Groupe d'armées Sud lors de l'opération Barbarossa.

Le 28 novembre 1941, il obtient sa 36e victoire et le 20 janvier 1944, il obtient sa 250e victoire.

Il fut prisonnier de guerre en 1945 après la capitulation de son pays et rendu à la vie civile après la dissolution de la Luftwaffe.

Après guerre[modifier | modifier le code]

Après le conflit, il fut interrogé en tant qu'officier par les armées d'occupation. Libéré, il ne put trouver de travail à cause de son passé de héros d'une époque révolue et honteuse. Il commença une petite entreprise d'abattage et de commerce de bois, pour rester à l'écart des villes, puis travailla chez Siemens en 1953.

En 1955, lors de la création de la Bundeswehr en Allemagne de l'Ouest, il se réengagea dans la nouvelle armée de l'air allemande sur l'insistance d'un de ses amis pilote et ancien combattant comme lui.

Il dirigea le programme du F-104G "Starfighter" à partir de 1956 puis il termina sa carrière militaire comme chef d'état-major de la Bundesluftwaffe en 1970/1971, inspecteur de cette arme entre 1971 et 1973, avant d'être attaché militaire de l'Allemagne de l'Ouest à l'OTAN entre 1973 et 1975.

Son épouse, Herta, est morte en 1985.

Au milieu des années 1990, il contribua à la série documentaire "Wings" produite par la chaine Discovery Channel, en compagnie d'autres anciens combattants comme l'Américain Richard Peterson et en 2004, il publia ses mémoires "Mein Flugbuch" ("Mon Carnet De Vol").

Il est décédé le d'un infarctus du myocarde à son domicile de Bad Reichenhall[2],[3].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Fana De L'aviation Hors-Série N° 25 : Gunther Rall, De Göring à l'OTAN.
  2. (de) Günther Rall @ FAZ
  3. (en) « Generalleutnant Günther Rall », The Telegraph,‎ 11 octobre 2009 (lire en ligne)
  4. Obermaier 1989, p. 33
  5. a, b et c Berger 2000, p. 277.
  6. a et b Thomas 1998, p. 181.
  7. Patzwall and Scherzer 2001, p. 365.
  8. a, b et c Scherzer 2007, p. 612
  9. Fellgiebel 2000, pp. 62, 476.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le Scherzer en tant que pilote dans la III./JG 52[8]
Précédé par Fonctions militaires Suivi par
Major Kurd Peters
Commandant de la Jagdgeschwader 300
20 février 1945 – 8 mai 1945
-
Major Carl-Heinz Greve
Commandant de la Jagdbombergeschwader 34 Allgäu
1er octobre 1964 – 31 mars 1966
Oberst Hans-Ulrich Flade
Generalmajor Erwin Wicker
Commandant de la 3. Luftwaffendivision (Bundeswehr)
1967 – 31 mars 1968
Generalmajor Günter Proll
Generalmajor Dr. Konrad Stangl
Commandant de la 1. Luftwaffendivision (Bundeswehr)
1er avril 1968 – 15 avril 1969
Generalmajor Hans Asmus
Johannes Steinhoff
Inspekteur der Luftwaffe
1er janvier 1971 – 31 mars 1974
Gerhard Limberg

Liens externes[modifier | modifier le code]