Fog (film, 1980)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fog.

Fog

alt=Description de l'image Fog.jpg.
Titre québécois Le brouillard
Titre original The Fog
Réalisation John Carpenter
Scénario John Carpenter
Debra Hill
Acteurs principaux
Sociétés de production AVCO Embassy Pictures
EDI
Debra Hill Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller horrifique
Sortie 1980
Durée 89 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fog (The Fog) est un film américain réalisé par John Carpenter, également scénariste et compositeur du film, sorti en 1980 et distribué par AVCO Embassy Pictures. La distribution du film compte plusieurs noms prestigieux dont Adrienne Barbeau, Jamie Lee Curtis, Tom Atkins et Janet Leigh. Le film est une histoire de fantômes où se passent de mystérieux événements, y compris des meurtres horribles, sur un étrange brouillard lumineux qui s'étend sur la terre et la mer.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Californie du Nord, le petit village de pêcheurs Antonio Bay est sur le point de célébrer son centenaire. Mais la quiétude de la ville est perturbée par de mystérieux événements, dont le meurtre horrible de trois pêcheurs locaux, accompagné par un étrange brouillard lumineux qui s'étend sur terre et sur mer. Le prêtre de la localité, le père Malone, découvre le journal de son grand-père, qui contient un sombre secret inconnu des habitants actuels la ville.

Le journal révèle que, en 1880, six des fondateurs d'Antonio Bay (y compris le grand-père Malone) ont délibérément coulé et pillé l'Elizabeth Dane, un navire appartenant à Blake, un homme riche mais atteint de la lèpre qui voulait trouver un havre de paix pour lui et sa communauté aussi atteinte de la lèpre. Les six complices ont allumé un feu sur la plage près des rochers, et l'équipage, égaré par le faux phare, s'est écrasé sur les rochers. Tous à bord du navire ont péri. La motivation des six était la cupidité et le dégoût de voir s'installer une léproserie à Antonio Bay. La ville et son église ont ensuite été fondées avec l'or pillé du navire.

Le brouillard mystérieux qui s'étend sur la ville est parsemé des fantômes de Blake et de son équipage, qui reviennent, assoiffés de vengeance, pour le centième anniversaire du naufrage ainsi que celui de la fondation de la ville pour prendre la vie de six personnes.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Producteur délégué : Charles B. Bloch
Producteurs associés : Barry Bernardi et Pegi Brotman
  • Sociétés de production : AVCO Embassy Pictures, EDI et Debra Hill Productions
  • Société de distribution :
Drapeau des États-Unis États-Unis : AVCO Embassy Pictures
Drapeau des États-Unis États-Unis : 8 février 1980
Drapeau de la France France : 19 mars 1980 Interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salle
Drapeau de la Suisse Suisse : 30 juin 1980
Drapeau de l'Italie Italie : novembre 1999 Festival du film de Turin

Distribution[modifier | modifier le code]

Jamie Lee Curtis le 17 septembre 1989.

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

L'idée du film s'inspire partiellement du film britannique de science-fiction The Trollenberg Terror sorti en 1956, dans lequel des monstres se cachent dans les nuages. Carpenter aurait aussi été inspiré par une visite à Stonehenge avec Debra Hill, alors qu'ils étaient en promo pour Assaut, où il y avait du brouillard. Par ailleurs, l'intrigue concernant le naufrage du bateau est inspirée d'une histoire ayant eu lieu à Goleta au XIXe siècle[3].

Le film est produit par AVCO-Embassy, avec qui le réalisateur a eu deal de deux films. Le studio produira ensuite New York 1997.

Casting[modifier | modifier le code]

Janet Leigh au milieu de ses filles Kelly et Jamie Lee.

Adrienne Barbeau, l'épouse de l'époque de Carpenter, tient le rôle principal de Fog. Ils s'étaient rencontré en 1978 sur le tournage du téléfilm Meurtre au 43e étage.

Tom Atkins, un ami de Barbeau, fut comme Nick Castle, un proche collaborateur de Carpenter. Atkins avait fait ses débuts avec le réalisateur de La Nuit des Masques. Leur collaboration suivra avec New York 1997 et Halloween 3 : Le Sang du sorcier.

Après La Nuit des masques, John Carpenter choisit pour le rôle d'Elizabeth l'une de ses actrices fétiches : Jamie Lee Curtis. L'actrice commente : « Ce que j'aime avec John, c'est qu'il me laisse explorer différents aspects de moi-même. Je suis pourrie gâtée maintenant. Mon réalisateur suivant sera déçu. »[4]

La mère de Jamie Lee Curtis, la mythique Janet Leigh, héroïne de Psychose (1960 d'Alfred Hitchcock a également été retenue au casting dans un des rôles principaux.

Une actrice qui avait déjà travaillé avec John Carpenter et Jamie Lee Curtis dans La Nuit des masques, Nancy Kyes, joue un des rôles principaux dans ce film.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le phare de Point Reyes, où plusieurs scènes d'Adrienne Barbeau ont été tournées.

Fog était doté d'un budget de 1 000 000 de dollars[5]. Ce maigre budget n'empêcha pas le réalisateur John Carpenter de choisir de tourner le film dans un format large anamorphosé. Le tournage débuta en avril 1979 et s'acheva en mai 1979[2]. Il a lieu aux Raleigh Studios à Hollywood (pour les scènes d'intérieur), à Point Reyes (pour les scènes du phare), ainsi qu'à Altadena, Bodega Bay, Sierra Madre et dans le quartier de Van Nuys à Los Angeles[6].

La grande difficulté durant le tournage de Fog fut les prises de vues mettant en scène le brouillard. Dans le film, il joue un rôle crucial puisque annonçant la présence fantomatique des victimes d'Antonio Bay. Le problème c'est qu'en utilisant une fumée projetée sous pression par des appareils conséquents, le brouillard avait tendance à se disperser trop rapidement ; ce qui ne permettait pas une installation durable. Pour résoudre ses problèmes, le cinéaste s'adressa à A and A Special Effects, l'une des meilleures firmes spécialisées dans ce domaine.

Selon John Carpenter, le premier montage de Fog était « un ratage complet »[7]. Pour améliorer la qualité du film, le réalisateur a dû retourner une partie du film ainsi que refaire intégralement la bande-sonore et la musique[8].

Inspiration et clins d’œil[modifier | modifier le code]

Fog multiplie les clins d'œil aux maîtres du genre que ce soit à Edgar Allan Poe avec la citation en ouverture ou des références à l'univers de Howard Phillips Lovecraft. De la même façon, on peut suggérer que le choix de la ville de Bodega Bay pour tourner l'action n'est pas fortuit. En effet, cette ville portuaire est célèbre depuis que Alfred Hitchcock y a tourné Les Oiseaux. Par ailleurs, on peut percevoir un hommage à Clint Eastwood dans les « revenants vengeurs » de Fog qui évoquent le rôle qu'Eastwood incarnait dans L'Homme des Hautes Plaines, à savoir un « homme-fantôme » qui venait régler ses comptes avec ses assassins.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis 21 378 000 $
Drapeau de Hong Kong Hong Kong 6 688 714 HKD
Drapeau de la Suisse Suisse 3 087 295 CHF

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Cérémonie Prix Lauréat
1981 Saturn Awards Nomination au prix du meilleur film d'horreur
Nomination au prix des meilleurs effets spéciaux Richard Albain, Tommy Lee Wallace et James F. Liles
1980 Festival international du film fantastique d'Avoriaz Prix de la critique John Carpenter

Source : Internet Movie Database[9]

Réception[modifier | modifier le code]

À sa sortie, le film reçu un accueil mitigé, mais fut un succès commercial. Roger Ebert commente dans son étude que « ce n'est pas un grand film, mais c'est un grand Carpenter »[10]. Il est maintenant considéré, comme par Carpenter, comme « un film classique d'horreur mineur ». Carpenter lui-même a déclaré que ce n'est pas son film préféré en raison des modifications et du faible budget du film. C'est une des raisons pour lesquelles il a accepté le remake de 2005 (voir ci-dessous).

Remake[modifier | modifier le code]

Le film a fait l'objet d'un remake mis en scène par Rupert Wainwright, sorti en 2005, sur un scénario écrit par Cooper Layne et dans les rôles principaux Tom Welling et Maggie Grace. Le producteur David Foster avait adoré le film original et gardait un excellent souvenir de sa collaboration avec John Carpenter sur la production de The Thing. Quand il a contacté ce dernier et sa partenaire Debra Hill, aujourd'hui décédée, pour réaliser une nouvelle version de Fog, le cinéaste s'est montré enthousiaste mais a refusé d'en être le réalisateur. Il explique : « Je trouvais que cela aurait plus de sens de confier la réalisation à un regard neuf. Je faisais confiance à David. C'est pourquoi Debra et moi lui avons donné notre accord pour qu'il prenne la tête du projet. »

Pour un budget de 18 000 000 dollars, le film rapporta seulement 29 511 112 dollars et se fit descendre par la critique et le public. Mad Movies déclare : « Le plus impressionnant reste finalement qu'à l'heure où l'horreur hardcore et réaliste (...) refait surface dans les esprits hollywoodiens, ce Fog là ne cherche même pas à faire peur à ses éventuels spectateurs. » Le magazine Première est quant à lui plus cru : « Réalisé par le manchot déjà responsable de Stigmata, le Fog 2006 est aussi flippant qu'un brumisateur et joué par des acteurs expressifs comme des Playmobil. »[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Fog (film, 1980) sur l’Internet Movie Database (titres et dates de sortie).
  2. a et b Box office/business for The Fog (1980). Internet Movie Database.
  3. Gilles Boulenger, John Carpenter Prince of Darkness, (Los Angeles, Silman-James Press, 2003), p. 116, ISBN 1-879505-67-3
  4. (en) Paul Scanlon, 'The fog': a spook ride on film
  5. Boulenger, p. 115
  6. http://www.imdb.fr/title/tt0080749/locations
  7. Boulenger, p. 118
  8. (en) Commentaires audios de John Carpenter et de Debra Hill dans The Fog, 2002 special edition DVD.
  9. (en) Awards - Internet Movie Database
  10. Roger Ebert, à propos de The Fog
  11. Mathieu Carratier, « Critiques Fog » (consulté le 24 octobre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]