Cette page est semi-protégée.

Faustin Soulouque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faustin Ier
Illustration de Faustin Ier parue dans The Illustrated London News daté du 16 février 1856.
Illustration de Faustin Ier parue dans The Illustrated London News daté du 16 février 1856.
Titre
Prétendant au trône d'Haïti
15 janvier 18593 août 1867
(8 ans, 6 mois et 19 jours)
Prédécesseur Lui-même (empereur)
Successeur Mainville-Joseph Soulouque
2e empereur d'Haïti
26 août 184915 janvier 1859
(9 ans, 4 mois et 20 jours)
Couronnement 18 avril 1852
Prédécesseur Lui-même
(président de la République)
Successeur Nicolas Geffrard
(président de la République)
9e président de la République d'Haïti
1er mars 184726 août 1849
(2 ans, 5 mois et 25 jours)
Prédécesseur Jean-Baptiste Riché
Successeur Lui-même (empereur)
Biographie
Dynastie Soulouque
Nom de naissance Faustin Elie Soulouque
Date de naissance 15 août 1782
Lieu de naissance Petit-Goâve (Saint-Domingue)
Date de décès 6 août 1867 (à 84 ans)
Lieu de décès Petit-Goâve (Haïti)
Mère Marie-Catherine Soulouque
Conjoint Elizabeth Adélina Levêque
Enfant(s) Célita Soulouque
Olive Soulouque
Héritier Mainville-Joseph

Faustin Soulouque Faustin Soulouque
Présidents de la République d'Haïti
Empereurs d'Haïti
Sacre de l'empereur Faustin Soulouque en 1852.

Faustin Soulouque (1782-1867), mieux connu sous le nom de Faustin Ier, fut président de la République de 1847 à 1849, puis empereur d'Haïti de 1849 à 1859.

Biographie

La présidence de la République

Le 1er mars 1847, Faustin Soulouque est élu président de la République par le Sénat et succède au président Riché, décédé en fonctions.

Empereur

Le 25 août 1849, il se fait proclamer empereur par le Parlement. Son sacre a lieu le 18 avril 1852, dans un faste ruineux pour les faibles finances de ce pays, et le paiement de la dette doit être interrompu. Il organise une répression violente contre les mulâtres et rétablit l'absolutisme sur l'île. Faustin devient l'empereur Faustin Ier, l'empire est héréditaire mais l'empereur n'a pas d'héritier mâle. La succession passe donc au prince Mainville-Joseph (fils de son frère, le grand-duc Jean-Joseph) qui épouse Olive Soulouque (fille adoptive de Faustin, fille d'une première union de l'impératrice Adélina) avec qui il aura trois enfants.

Mariage

Faustin avait depuis de longue date une maîtresse, Adélina Lévêque. En 1846, ils deviennent fiancés et le mariage est célébré le 26 août 1849, le lendemain de sa proclamation comme empereur. Adélina est sacrée impératrice avec son époux le 18 avril 1852. Ensemble ils auront deux filles:

  • S.A.S. la princesse Olive Soulouque (née en 1832), fille adoptive de l'empereur, fille d'une première union de l'impératrice Adélina ; princesse impériale, mariée à son cousin, Mainville-Joseph)
  • S.A.S. la princesse Célita Soulouque, mariée à Jean-Philippe Lubin, comte de Pétion-Ville

Chute de l'Empire

Mais une révolte éclate en 1859, Faustin tente de mettre fin à cette révolte mais il est déposé le 15 janvier 1859, par le général mulâtre Fabre Geffrard et s'exile à la Jamaïque.

Nouvel exil et fin de vie

Après avoir abdiqué, Faustin s'exile en République dominicaine et se proclame empereur titulaire d'Haïti et de toute les autres îles se trouvant proche de la République dominicaine. Faustin s'éteint le 6 août 1867 à Petit-Goâve, à l'âge de 84 ans.

Voir aussi

Lien externe