Faustin Soulouque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faustin Ier
Illustration de Faustin Ier parue dans The Illustrated London News daté du 16 février 1856.
Illustration de Faustin Ier parue dans The Illustrated London News daté du 16 février 1856.
Titre
2e empereur d'Haïti
25 août 184915 janvier 1859
9 ans, 4 mois et 21 jours
Couronnement 18 avril 1852
Prédécesseur Lui-même
(président de la République)
Successeur Nicolas Geffrard
9e président de la République d'Haïti
1er mars 184725 août 1849
(2 ans, 5 mois et 24 jours)
Prédécesseur Jean-Baptiste Riché
Successeur Lui-même (empereur)
Prince héritier d'Haïti
2 septembre 180417 octobre 1806
(2 ans, 1 mois et 15 jours)
Prédécesseur Aucun
Successeur Aucun
Biographie
Nom de naissance Faustin Elie Soulouque
Date de naissance 15 août 1782
Lieu de naissance Petit-Goâve, (Saint-Domingue)
Date de décès 3 août 1867 (à 84 ans)
Lieu de décès Anse-à-Veau, (Haïti)
Conjoint Elizabeth Adélina Levêque

Faustin Soulouque Faustin Soulouque
Présidents de la République d'Haïti
Empereurs d'Haïti
Sacre de l'empereur Faustin Soulouque en 1852.

Faustin Soulouque (1782-1867), mieux connu sous le nom de Faustin Ier, fut président de la République de 1847 à 1849, puis empereur d'Haïti de 1849 à 1859.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 1er mars 1847, Faustin Soulouque est élu président de la République par le Sénat. Illettré, il n'était même pas candidat, mais il se révèle rapidement ambitieux et déterminé puisqu'après son election il a dit cette phrase, "Je saurais en me conduire en chef.". Le 25 août 1849, il se fait proclamer empereur par le Parlement. Son sacre a lieu le 18 avril 1852, dans un faste ruineux pour les faibles finances de ce pays, et le paiement de la dette doit être interrompu. Il organise une répression violente contre les mulâtres et règne en despote sur Haïti pendant dix ans. Sur le plan militaire, il échoue par deux fois à face à la République dominicaine, qui occupe les deux tiers de l'île. Il est renversé le 15 janvier 1859, par le général mulâtre Fabre Geffrard.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Il créa l'Ordre de Saint-Faustin, aussitôt après son avènement au trône. Il récompense spécialement les services militaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]