Ertha Pascal-Trouillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trouillot.
Ertha Pascal-Trouillot
Image illustrative de l'article Ertha Pascal-Trouillot
Fonctions
Présidente de la République d'Haïti
(45e chef de l'État haïtien, provisoire)
13 mars 19907 février 1991
(10 mois et 25 jours)
Prédécesseur Hérard Abraham (président du Conseil national de gouvernement)
Successeur Jean-Bertrand Aristide
Biographie
Nom de naissance Ertha Pascal
Date de naissance 13 août 1943 (71 ans)
Lieu de naissance Pétionville (Haïti)
Conjoint Ernst Trouillot
Enfant(s) Yantha Trouillot
Diplômé de Université d'État d'Haïti
Profession Avocate

Ertha Pascal-Trouillot
Présidents de la République d'Haïti

Ertha Pascal-Trouillot, née le 13 août 1943 à Pétionville, est une magistrate et femme politique haïtienne, présidente de la République à titre provisoire de mars 1990 au 7 février 1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Juriste de formation, Ertha Pascal devient la première femme avocate d'Haïti en 1971, puis la première femme membre de la Cour de cassation en 1986, peu après la chute du régime Duvalier.

Le 10 mars 1990, à la suite de manifestations de rue, le général Prosper Avril est contraint de quitter le pouvoir qu'il détenait depuis septembre 1988. Le nouveau dirigeant, le général Hérard Abraham engage alors de discrètes négociations avec l'« Assemblée de concertation », qui regroupe douze partis de l'opposition, afin de remettre le pouvoir à une autorité civile dirigée par une personnalité indépendante. Le choix se porte sur Ertha Pascal-Trouillot qui prête serment comme présidente de la République provisoire le 13 mars[1].

L'essentiel de son temps de présence à la tête du pays est consacré à maintenir la paix civile et à préparer l'organisation d'une élection présidentielle, la première qui se soit déroulée sans contrainte à Haïti. Le 16 décembre 1990, Jean-Bertrand Aristide remporte le scrutin, avec 67 % des voix.

Toutefois, avant l'achèvement de la période intérimaire, une tentative de coup d'État a lieu, en janvier 1991, au cours de laquelle Roger Lafontant manque de s'emparer du pouvoir. Mais le général Abraham met son autorité dans la balance et fait échouer la manœuvre, permettant une libre transition démocratique, le 7 février 1991, entre Ertha Pascal-Trouillot et Jean-Bertrand Aristide.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1971, Ertha Pascal épouse Ernest Trouillot, qui disparaît en 1987, dont elle a une fille unique Yantha.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Haïti : après le départ du général Avril Mme Trouillot devient présidente à titre provisoire », Jean-Michel Caroit, Le Monde, 14 mars 1990

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Haïti. Portrait de Mme Trouillot Première en tout », Jean-Michel Caroit, Le Monde, 14 mars 1990.
  • Profil d'Ertha Pascal-Trouillot sur Haiti-Référence

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]