Hérard Abraham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hérard Abraham
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères et des Cultes
28 janvier 20059 juin 2006
Président Boniface Alexandre
Gouvernement Gérard Latortue
Prédécesseur Yvon Siméon
Successeur Raynald Clérismé
Ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales
17 mars 200428 janvier 2005
Président Boniface Alexandre
Gouvernement Gérard Latortue
Prédécesseur Jocelerme Privert
Successeur Georges Moïse
Président du Conseil de gouvernement de la République d'Haïti
(chef de l'État, intérim)
1013 mars 1990
(3 jours)
Prédécesseur Prosper Avril
(président de la République)
Successeur Ertha Pascal-Trouillot
(présidente de la République à titre provisoire)
Ministre des Affaires étrangères et des Cultes
20 juin18 septembre 1988
Président Henri Namphy
Prédécesseur Gérard Latortue
Successeur Serge Élie Charles
Ministre des Affaires étrangères et des Cultes
5 janvier 19877 février 1988
Président Henri Namphy
Gouvernement Conseil national de Gouvernement
Prédécesseur Jean-Baptiste Hilaire
Successeur Gérard Latortue
Ministre de l'Information et de la Coordination
24 mars 19865 janvier 1987
Président Henri Namphy
Gouvernement Conseil national de Gouvernement
Prédécesseur Max Vallès
Successeur Jacques Lorthé
Secrétaire d'État de l'Intérieur et de la Défense nationale
7 février 198624 mars 1986
Président Henri Namphy
Gouvernement Conseil national de gouvernement
Biographie
Nom de naissance Hérard Abraham
Date de naissance 28 juillet 1940 (74 ans)
Lieu de naissance Port-au-Prince (Haïti)
Conjoint Maryse Armand
Profession Militaire (major-général)

Hérard Abraham
Chefs d'État haïtiens

Hérard Abraham, né le 28 juillet 1940 à Port-au-Prince, est un militaire et homme politique haïtien, président du Conseil national de gouvernement d'Haïti par intérim du 10 au 13 mars 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

S'étant enrôlé très tôt dans l'armée haïtienne, Hérard Abraham s'élève jusqu'au grade de lieutenant-général et devient l'un des membres militaires faisant partie du cercle intime du président Jean-Claude Duvalier. À partir de 1983, il dirige l'académie militaire.

Néanmoins, en 1986, Abraham soutient le coup d'État contre Duvalier et est nommé peu après secrétaire d'État de l'Intérieur et de la Défense nationale, puis ministre des Affaires étrangères pour la première fois sous le général Henri Namphy de 1987 à 1988. Après la prise du pouvoir par le général Prosper Avril en septembre 1988, Abraham devient commandant en chef de l'armée, avec le grade de major-général[1].

Le 10 mars 1990, après les manifestations de rue qui forcent le président Avril à s'exiler, Abraham exerce provisoirement le pouvoir comme président du Conseil de gouvernement. Trois jours plus tard, il le remet à Ertha Pascal-Trouillot, désigné présidente de la République à titre provisoire, devenant ainsi le seul chef militaire en Haïti au cours du XXe siècle à abandonner le pouvoir volontairement[1].

En janvier 1991, Abraham permet d'écraser une tentative de coup d'État de Roger Lafontant. La même année, Abraham prend sa retraite de l'armée et s'installe aux États-Unis, à Miami, en Floride près d'un autre ex-politicien haïtien, Gérard Latortue, qui allait plus tard devenir Premier ministre.

En février 2004, Abraham fait un discours radiodiffusé depuis la Floride appelant le président Jean-Bertrand Aristide à démissionner.

Après l'exil forcé d'Aristide du pays, un nouveau gouvernement est formé. Gérard Latortue devient le Premier ministre et invite Abraham à revenir à Haïti pour devenir ministre de l'Intérieur. Il occupe ce poste de mars 2004 jusqu'au 31 janvier 2005, où il est, après un remaniement ministériel, nommé de nouveau ministre des Affaires étrangères, fonction qu'il exerce jusqu'au 9 juin 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Haïti : Un court intérim L'intriguant et le modéré », Le Monde, 13 mars 1990
  • Daniel Supplice, Dictionnaire biographique des personnalités politiques de la République d'Haïti 1804-2001. Lanno Imprimerie, Belgique 2001, (ISBN 9993562300)