Nemours Pierre-Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierre-Louis.
Joseph Nemours Pierre-Louis
Image illustrative de l'article Nemours Pierre-Louis
Fonctions
Président de la République d'Haïti
(36e chef de l'État haïtien, provisoire)
12 décembre 19563 février 1957
(1 mois et 22 jours)
Prédécesseur Paul Magloire
Successeur Franck Sylvain
Président de la Cour de cassation
2 octobre 194614 août 1957
Secrétaire d'Etat de la Justice et des Cultes
29 novembre 193715 septembre 1938
Président Sténio Vincent
Prédécesseur Odilon Charles
Successeur Luc Prophète
Biographie
Nom de naissance Joseph Nemours Pierre-Louis
Date de naissance 24 octobre 1900
Lieu de naissance Cap-Haïtien (Haïti)
Date de décès avril 1966
Lieu de décès Port-au-Prince (Haïti)
Nationalité Haïtien
Profession Avocat

Nemours Pierre-Louis
Premiers ministres haïtiens
Présidents de la République d'Haïti

Joseph Nemours Pierre-Louis (24 octobre 1900 à Cap-Haïtien ; † en avril 1966 à Port-au-Prince) est un homme politique et président d'Haïti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Louis, qui étudia la physique et le droit, fut d'abord un professeur de physique au Lycée Philippe Guerrier. Après avoir travaillé comme professeur de droit de 1928 à 1937, il devint juge de la Cour municipale de Cap-Haïtien.

Après la révolution de janvier 1946 et jusqu'à son élection au Sénat, il fut président de la Cour suprême.

Après le départ de Paul Magloire, il annonça dans un discours radiodiffusé le 12 décembre 1956 qu'au regard de la Constitution il devenait président par intérim d'Haïti.

Il annonça également la tenue d'élections pour avril 1957 et ordonna la libération de l'ancien candidat à la présidentielle et riche propriétaire de plantation de Louis Dejoie et d'autres prisonniers politiques.

Au début de janvier 1957, il fit saisir les biens de l'ancien président Paul Magloire.

Nemours Pierre-Louis fut Président par intérim du 12 décembre 1956 au 3 février 1957.

Il fut remplacé par Franck Sylvain qui devint président par intérim à son tour le 7 février 1957.