Michel Martelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Martelly
Image illustrative de l'article Michel Martelly
Fonctions
56e président de la République d'Haïti
En fonction depuis le 14 mai 2011
(&&&&&&&&&&&011693 ans, 2 mois et 12 jours)
Élection 20 mars 2011
Premier ministre Jean-Max Bellerive
Garry Conille
Laurent Lamothe
Prédécesseur René Préval
Biographie
Nom de naissance Joseph Michel Martelly
Date de naissance 12 février 1961 (53 ans)
Lieu de naissance Port-au-Prince (Haïti)
Parti politique Réponse Paysanne
Conjoint Sophia Saint-Rémy
Profession Musicien, compositeur
Religion Catholique
Résidence Pétionville

Michel Martelly
Présidents de la République d'Haïti

Joseph Michel Martelly, né le 12 février 1961 à Port-au-Prince, surnommé Sweet Micky (« Micky le doux » en français) ou Tet Kalé (« Crâne rasé » en créole), est un musicien, compositeur haïtien, et président de la République depuis le 14 mai 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Michel Martelly est le fils de Gérard Martelly. Sa mère est issue d'une lignée de musiciens : les de Pradines[1].

Études[modifier | modifier le code]

Michel Martelly poursuit sa scolarité au collège Roger Anglade (Saint Louis de Gonzague) et obtient son baccalauréat au centre d'études secondaires. Il est ensuite partit aux États-Unis pour s'initier au métier de la construction[1].

Musicien[modifier | modifier le code]

Michel Martelly démarre comme musicien de kompa et se produit aux quatre coins d'Haïti, développant ainsi une notoriété nationale[1]. Il réside également à Miami en Floride où il vit de sa musique[2] et s'implique déjà dans la politique de son pays en affichant des liens avec les partisans du coup d'État de 1991 en Haïti[2].

Vie politique[modifier | modifier le code]

Michel Martelly annonce en juillet 2010 sa candidature à l'élection présidentielle. Il est soutenu par Wyclef Jean durant sa campagne électorale, qu'il effectue sous l'étiquette du parti « Repons peyizan » (« La réponse des paysans », en créole), dont il est à l'origine.

Le 21 avril 2011, le Conseil électoral provisoire le déclare officiellement vainqueur du second tour de scrutin, qui s'est tenu le 20 mars précédent, avec 67,57 % des voix face à Mirlande Manigat. Son investiture a lieu le 14 mai 2011[3].

Présidence[modifier | modifier le code]

Michel Martelly, après avoir échoué à obtenir l'investiture de Daniel-Gérard Rouzier puis de Bernard Gousse[4], nomme le 18 octobre 2011 un nouveau gouvernement sous l'autorité du Premier ministre Garry Conille, médecin et fonctionnaire de l'ONU âgé de 45 ans[5].

Le 25 juillet 2011, il est l'objet d'une tentative d'attentat[6].

Gary Conille démissionne le 24 février 2012[7], et remplacé par le ministre des Affaires étrangères et des Cultes, Laurent Lamothe, le 14 mai 2012.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Meilleur album de l'année (Haitian Music Awards 1996)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Michel Martelly est marié à Sophia Saint-Rémy dont la famille est originaire de Gonaïves. Le couple a quatre enfants, trois garçons et une fille : Olivier, Sandro, Yani et Malaika[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]