Estimate of the Situation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Estimate of the Situation (Une estimation de la situation) est le nom d'un rapport du Projet Sign, projet scientifique d'étude des OVNI créé par l'US Air Force. Il existe une version officielle publiée par le Pentagone, le 10 décembre 1948[1] et un rapport secret antérieur, non officiel, rédigé en 1948 par le personnel du projet Sign et rendu public en 1956. Dans le rapport secret, les scientifiques de Sign expliquent en quoi l'hypothèse extraterrestre est, selon eux, la plus plausible pour expliquer la nature des OVNI les plus mystérieux, avant que le document ne soit rejeté et détruit en 1960. Le rapport secret des dissidents de Sign reflète les premières divisions au sein de l'administration américaine sur l'attitude à adopter face au phénomène alors que l'ufologie prenait tout juste son essor. Il est également parfois utilisé dans le cadre de théories du complot parmi les promoteurs de l'hypothèse extraterrestre. Le rapport officiel du Pentagone indique que les OVNIS étaient soit non réels, soit issus d'une technologie inconnue en provenance de l'URSS[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon l'historien David Michael Jacobs, c'est le témoignage de deux pilotes de lignes expérimentés, Clarence Chiles et John Whitted, relatant leur vision au-dessus de l'Alabama le 24 juillet 1948[3] d'un engin inconnu de grande taille muni de hublots plus rapide, selon eux, que n'importe quel avion de l'époque (1948) qui fit changer l'opinion des experts de Sign (auparavant très sceptiques) et qui rédigèrent le rapport Estimate of the Situation favorable à l'origine extraterrestre de ces engins[4].

Les membres du projet, confrontés à plusieurs dizaines d'observations aériennes qu'ils ne pouvaient expliquer, pensèrent qu'une partie des OVNI étaient vraisemblablement d'origine extraterrestre. Le Dr Michael D. Swords (en) ajouta que : « ces objets se comportaient comme des objets technologiques, mais cette technologie n'était pas la nôtre ».

Lorsque le capitaine Edward J. Ruppelt, ancien directeur du projet Blue Book, rendit public l'Estimation de la situation en 1956[5], il écrivit : « Dans les services de renseignements, si vous avez quelque chose à dire sur un problème important, vous écrivez un rapport, une « estimation de la situation ». Quelques jours après l'observation du DC63 (le rapport de Chiles et Whitted), le personnel de Sign décida qu'il était temps de faire une estimation de la situation. Et cette estimation était que les OVNI sont d'origine extra-terrestre (...) Quant l'estimation a été complétée, dactylographiée et approuvée, elle a commencé à monter les échelons de la hiérarchie militaire. Elle a généré beaucoup de commentaires mais personne ne l'a rejetée. »[2]

Le général Hoyt S. Vandenberg rejetta ce rapport[6] en raison du manque de preuves[4]. Le personnel est entièrement congédié[7] et le projet change de nom pour devenir le projet Grudge.

Le rapport « Estimate of the situation » fut détruit[8]. Mais, selon certaines sources, une copie aurait été sauvegardée et se trouverait peut-être aux Archives Nationales de Washington[7]. Quelques mois plus tard, il a été déclassifié.

Le Pentagone a publié, le 10 décembre 1948, son propre « Estimate of the situation », rapport 100-203-72, Analysis of Flying Object Incidents in the U.S. (USAF AID & USN ONI, 1948), également classé top secret, mais contrant les conclusions du précédent estimate du projet SIGN, en indiquant que les OVNIS étaient soit non réels, soit issus d'une technologie inconnue en provenance de l'URSS[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. rapport 100-203-72, Analysis of Flying Object Incidents in the U.S. (USAF AID & USN ONI, 1948)
  2. a, b et c Project SIGN, and the estimate of the situation Michael D. Swords (en), Environmental Institute, Western Michigan University, Kalamazoo, Michigan 49008, U.S.A
  3. MAGONIA Supplement, No. 36, 2001
  4. a et b Lagrange 1996, p. 30
  5. The Lure of the Edge: Scientific Passions, Religious Beliefs, and the Pursuit of Ufos, Brenda Denzler, University of California Press, 2003, p. 12
  6. Need to Know: UFOs, the Military and Intelligence, Timothy Good, Pan Macmillan, 2012, p. 106
  7. a et b Lagrange 1996, p. 31
  8. Need to Know: UFOs, the Military and Intelligence, Timothy Good, Pan Macmillan, 2012, copie de l'ordre de destruction p. 114

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Michael D. Swords, Project Sign and the Estimate of the Situation in Journal of UFO Studies, 2000 Lire en ligne
  • (en) Jerome Clark, The UFO Book: Encyclopedia of the Extraterrestrial, Visible Ink, 1998 (ISBN 1-57859-029-9)
  • David Michael Jacobs, The UFO Controversy In America, Indiana University Press, 1975 (ISBN 0-253-19006-1)
  • (en) Diana Palmer Hoyt, Ufocritique : UFO's, Social Intelligence and the Condon Committee, Master's Thesis, Virginia Polytechnic Institute, 2000 lire en ligne
  • (en) J. Allen Hynek, The UFO Experience: A Scientific Inquiry, McGraw-Hill Contemporary, 1972 (ISBN 978-0809291304)
  • (en) Kevin D. Randle, UFO Casebook, Warner Books, 1989 (ISBN 0-446-35715-4)
  • (en) Jenny Randles, Peter Houghe, The Complete Book of UFOs : An Investigation into Alien Contact and Encounters, Sterling Publishing Co, 1994, (ISBN 0-8069-8132-6)
  • (en) Edward J. Ruppelt, The Report on Unidentified Flying Objects, 1956, Doubleday & Company Lire en ligne le chapitre 2
  • (en) Michael D. Swords, UFOs, the Military, and the Early Cold War in UFOs and Abductions: Challenging the Borders of Knowledge pp. 82-122, David M. Jacobs editeur, University Press of Kansas, 2000
  • (fr) Pierre Lagrange, Quand l'U.S.Air Force croyait aux soucoupes volantes, Presses du Châtelet,‎ 1996 (ISBN 2-845922272)

Articles connexes[modifier | modifier le code]