Erich Leinsdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Erich.

Erich Leinsdorf, né Erich Landauer à Vienne (Autriche) le 4 février 1912 et mort à Zurich le 11 septembre 1993, est un chef d'orchestre autrichien naturalisé américain en 1942.

Biographie[modifier | modifier le code]

Erich Leinsdorf obtint son diplôme de chef d'orchestre en 1933 et fut l'assistant de Bruno Walter en 1934, puis d'Arturo Toscanini de 1935 à 1938 au Festival de Salzbourg, année de l'Anschluss, où il dut quitter sa patrie à cause de ses origines juives. Il fit une grande carrière aux États-Unis, notamment au Metropolitan Opera, où est nommé responsable du répertoire allemand en 1939. Là, il se consacre notamment aux opéras de Wagner, en particulier Tristan et Isolde, La Walkyrie, Lohengrin, avec des distributions historiques, réunissant les plus grands chanteurs wagnériens de l'époque : Lauritz Melchior, Lotte Lehmann, Friedrich Schorr, Kirsten Flagstad, Alexander Kipnis, Astrid Varnay, Emanuel List, Marjorie Lawrence, Kerstin Thorborg, Helen Traubel. En 1942, il adopte la nationalité américaine. Il dirigea aussi les orchestre de Cleveland (1943-1945) et de Rochester (1947-1956), avant de succéder en 1962 à Charles Münch à la tête du prestigieux orchestre symphonique de Boston. De 1978 à 1980, il fut à la tête de l'orchestre symphonique de la radio de Berlin, poursuivant une carrière de chef invité à travers les États-Unis et l'Europe.

Erich Leinsdorf était considéré comme un spécialiste de l'opéra et sa discographie volumineuse contient nombre d'œuvres dramatiques de Giacomo Puccini (La Bohème, Tosca, Madame Butterfly, Il Tabarro, Turandot) Richard Wagner (Lohengrin, La Walkyrie, Tristan et Isolde, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg) Richard Strauss (Salomé, Ariane à Naxos), Giuseppe Verdi (Un Bal masqué, Macbeth, Aïda) et Wolfgang Amadeus Mozart (Les Noces de Figaro, Così fan tutte, Don Giovanni), ainsi que des opéras de Peter Cornelius et Erich Wolfgang Korngold. Mais il a également enregistré des symphonies d'Anton Bruckner, Sergueï Prokofiev, Franz Schmidt et Wolfgang Amadeus Mozart. Ses enregistrements lyriques en live gardent une flamme et une énergie vive qu'il n'eut pas toujours en studio.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]