George London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George London

George London (né George Burnstein) est un baryton-basse canadien, né de parents juifs russes à Montréal le 30 mai 1920 et mort à New York le 24 mars 1985.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il débute en 1942 à Hollywood dans la La Traviata de Verdi, sous le nom de George Burnson après avoir suivi des études à Los Angeles puis à New York où il chante dans des opérettes et des comédies musicales. De 1947 à 1949, il effectue d'une tournée mondiale avec le ténor Mario Lanza et Frances Yeend (en) dans le Belcanto-trio, avant de connaître la consécration avec son engagement en 1949 par Karl Böhm dans Aïda de Verdi à l'Opéra d'État de Vienne. Il s'impose en 1950 au Festival de Glyndebourne dans Mozart, puis au Festival de Bayreuth en 1951. Dès lors invité sur les plus grandes scènes (Scala de Milan, Covent Garden, Théâtre Bolchoï), il devient dans les années soixante une star à Broadway. Il est le premier chanteur non russe à avoir incarné Boris Godounov au Bolchoï.

L'ampleur particulière et la forte résonance de sa voix de baryton-basse ainsi que son physique viril et avantageux (brun, de haute taille, athlétique) en ont fait l'un des chanteurs les plus recherchés de années 1950 et 60 dans le registre héroïco-tragique. Il fut ainsi notamment un Amfortas, un Wotan et un Boris Godounov parmi les plus admirés. Mais sa santé vocale a commencé à se détériorer rapidement pendant la saison 1963-64. Les médecins diagnostiquent une paralysie partielle des cordes vocales. Le problème s'aggravant, en mars 1965, il a dû annuler ses apparitions sur scène pour se reposer et tenter vainement de récupérer sa voix. Il interrompt définitivement sa carrière de chanteur en 1967 et se consacre à la mise en scène avec notamment Der Ring des Nibelungen de Wagner à Seattle. En 1968, il devint directeur artistique du Kennedy Center de Washington, puis directeur de l'Opera Theater of Southern California. En 1980 il cesse toute activité artistique pour des problèmes cardiaques et décède cinq ans plus tard à New-York.

En 1991, il est intronisé, de façon posthume, au Panthéon canadien de l'art lyrique.


Discographie sélective[modifier | modifier le code]