Lotte Lehmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lehmann.

Lotte Lehmann

alt=Description de l'image Lotte Lehmann 01.jpg.
Naissance 27 février 1888
Perleberg
drapeau du Royaume de Prusse en 1803 Royaume de Prusse
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès 26 août 1976 (à 88 ans)
Santa Monica, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Artiste lyrique
Soprano
Collaborations Lauritz Melchior
Maîtres Erna Thiele, Hélène Jordan, Mathilde Mallinger

Lotte Lehmann, née le 27 février 1888 à Perleberg en Prusse et morte le 26 août 1976 à Santa Monica en Californie, est une cantatrice allemande naturalisée américaine.

Célèbre soprano lyrico-dramatique, réputée pour ses interprétations de Schubert, de Beethoven, de Strauss et de Wagner, elle s'établit à Vienne en 1914 et chanta pendant vingt‑quatre ans à l'opéra, créant, entre autres, le rôle du compositeur dans l'Ariane à Naxos de Richard Strauss en 1916.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle étudie le chant à Berlin avec Erna Thiele, Hélène Jordan et Mathilde Mallinger. Elle débute en 1910 à l'opéra de Hambourg, où elle participe à 562 représentations dans 52 rôles différents jusqu'en 1916. En 1913, elle triomphe dans le rôle d'Elsa de Lohengrin. À partir de 1914, elle chante à l'opéra de Vienne, dont elle adopte la culture jusqu'à représenter l'archétype de la soprano viennoise. En 1916, Richard Strauss lui donne sa grande chance, qu'elle sait saisir, dans le rôle du compositeur lors de la recréation d'Ariadne auf Naxos.

Peu à l'aise dans le répertoire italien, elle incarne cependant une mémorable Desdémone dans l'Otello de Verdi et la meilleure Suor Angelica qui fût donnée d'entendre à Puccini lui-même. Elle joue Turandot lors de la création viennoise.

Elle se spécialise dans Mozart, Strauss, Wagner, Beethoven. Elle est la Maréchale de son époque et une grande Léonore. Elle chante aussi les lieder de Schubert et Schumann.

À partir de 1922, elle entreprend des tournées mondiales qui vont la conduire dans les deux Amériques. Elle débute au Metropolitan Opera de New York en Sieglinde aux côtés de Lauritz Melchior en 1934. Ils forment le duo Siegmund-Sieglinde, qui reste dans l'histoire du chant comme le plus exceptionnel. Ils collaboreront sur les planches américaines jusqu'en 1945.

L'accession au pouvoir des Nazis dans sa patrie la conduit à faire des choix : elle préfère suivre en exil ses camarades inquiétés racialement, plutôt que de se faire le porte-étendard artistique d'une pensée politique qu'elle rejette. En 1938, année de l'Anschluss, elle rompt définitivement avec l'Opéra de Vienne et part pour New York où se retrouvent les artistes qui ont fui l'Europe : Lauritz Melchior, Friedrich Schorr, Alexander Kipnis, Bruno Walter, Erich Leinsdorf.

Elle prend sa retraite de l'opéra en 1945 et quitte le concert en 1951 pour enseigner en Californie.

Portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :