Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ECPAD)
Aller à : navigation, rechercher
Divers aspects du travail du Service cinématographique aux armées en février 1918 (supplément illustré du Petit Journal).

L'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) est un établissement public à caractère administratif (EPA) du ministère français de la Défense, situé près de Paris, au fort d'Ivry à Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1915 sont créées conjointement la Section photographique des armées (SPA) et la Section cinématographique de l'Armée française (SCA) par les ministères de la Guerre, de l'Instruction publique et des Beaux-Arts et des Affaires Étrangères.

Le Quartier Général donne au SPA, en mai 1915, la mission de constituer un stock de photos répondant à trois objectifs, à savoir d'être intéressant :

  • « au point de vue historique (destructions, ruines...) » ;
  • « au point de vue de la propagande par l'image à l'étranger » ;
  • « au point de vue des opérations militaires, par la constitution d'archives documentaires ».

Le fonds conserve des clichés d’œuvres d'art, de monuments, de musées (avant et/ou après les destructions par la guerre).

Les deux sections (SPA et SCA) fusionnent dès 1917 en une Section photographique et cinématographique des armées (SPCA), elle-même dissoute en 1919 après avoir constitué un fonds dont on a conservé environ 120 000 clichés (plaques de verre de tous formats) incluant des vues stéréoscopiques (en relief) et panoramiques.

L'établissement est ensuite :

  • recréé sous le nom de Service cinématographique des armées (SCA), avec, durant la guerre d'Algérie, une filiale à Alger et une autre à Bizerte (Tunisie) ;
  • transformé en Établissement cinématographique des armées du ministère de la Défense (ECA) ;
  • puis en Établissement cinématographique et photographique des armées (ECPA) en 1969 ;
  • pour devenir l'actuel Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) en 2001.

Missions[modifier | modifier le code]

Les personnels de l'ECPAD sont présents où est engagée l'Armée française et témoignent de son histoire, conservée au fort d'Ivry.

La collection de photos et films est conservée par l'ECPAD, qui a également numérisé des fonds de photographies privées ainsi que des fonds sur la guerre d'Algérie, la guerre d'Indochine, la Seconde Guerre mondiale, ainsi que des fonds photographiques des opérations extérieures.

Les collections sont accessibles sur le site Internet de la médiathèque de la Défense.

Quelques anciens de l'ECPAD[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Cornu, chef opérateur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]