Jean Vautrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vautrin.

Jean Vautrin

Nom de naissance Jean Herman
Activités Écrivain, réalisateur, scénariste, photographe, dessinateur humoristique, critique de cinéma
Naissance 17 mai 1933 (81 ans)
Pagny-sur-Moselle, Drapeau de la France France
Genres Roman, roman policier, roman d'aventures, nouvelles
Distinctions Prix des Deux Magots (1984)
Prix Goncourt (1989)
Prix du roman populiste (1994)
Prix Louis Guilloux (1998)
César du meilleur scénario (1982) pour Garde à vue
Prix Mystère de la critique (1980)

Œuvres principales

Jean Vautrin, de son vrai nom Jean Herman, est un écrivain, réalisateur de cinéma, scénariste et dialoguiste français, né le 17 mai 1933 à Pagny-sur-Moselle. Il a exercé durant plusieurs années dans le cinéma sous son vrai nom avant d'adopter son nom de plume en littérature.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de lettres à Auxerre, il est reçu premier au concours de l’IDHEC. Après sa sortie de l'IDHEC, Jean Herman fait son service militaire de 1959 à 1961 au Service Cinéma des Armées, au fort d'Ivry. Devenu lecteur de littérature française à l’université de Bombay, il devient assistant réalisateur de Roberto Rossellini pour les besoins du documentaire India, terre mère, réalisé pour la télévision italienne. De retour en France, il réalise cinq longs-métrages pour le cinéma, dont le film policier Adieu l’ami, interprété par Alain Delon et Charles Bronson ou Jeff ainsi que plusieurs téléfilms. Il s'éloigne de la réalisation au milieu des années 1970 pour se consacrer à l'écriture.

Ayant déjà acquis une certaine notoriété sous son vrai nom, il adopte le pseudonyme de Jean Vautrin lors de son entrée en littérature. À bulletins rouges, son premier roman, est publié en 1973 dans la collection « Série noire ». Il gagne en notoriété comme auteur de roman policier au cours des années 1970, avec des œuvres comme Billy-Ze-Kick ou Bloody Mary, tout en continuant par ailleurs à écrire sous son vrai nom des scénarios pour le cinéma.

En 1987, avec l'écrivain Dan Franck, il crée un personnage de reporter photographe au grand cœur surnommé Boro (dont le modèle est Robert Capa), dont les aventures, situées dans les années 1930, courent sur la série de romans intitulée Les Aventures de Boro, reporter photographe.

Il s'éloigne du polar et du roman d'aventures avec des œuvres comme Patchwork, qui obtient le prix des Deux Magots et La Vie ripolin. Un grand pas vers le bon Dieu lui vaut en 1989, la consécration du prix Goncourt. En 1998, il reçoit le prix Louis-Guilloux pour l'ensemble de son œuvre.

Le 11 janvier 2014 a été inaugurée dans la commune de Saint Symphorien en Gironde une médiathèque a qui a été donné le nom de Jean Vautrin. Les personnalités étaient réunies autour de son épouse Anne. Jean n'ayant pu se déplacer lui-même.

Inauguration mediatheque Jean Vautrin à St Symphorien

Filmographie[modifier | modifier le code]

Assistant réalisateur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Quatre Soldats français 
  • 2004 : Adieu la vie, adieu l’amour [tome 1]
  • 2004 : La Femme au gant rouge [tome 2]
  • Octobre 2009 : La grande zigouille [tome 3]
  • (2012 en littérature : " Les années Faribole " (tome 4)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Collaborations littéraires[modifier | modifier le code]

Les Aventures de Boro, reporter photographe (avec Dan Franck

Textes[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Le talent éclôt sur la cendre d'une longue patience. », dans Libération, 2 septembre 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice sur www.forumdesimages.fr
  2. Sorti avec le titre Bon pour la vie civile le film est censuré et ressort en 1963 amputé de 11 minutes sous le titre actuel. Montage Nadine Trintignant, commentaire Jean-Louis Trintignant
  3. Baru - Canicule - Baru - Jean Vautrin - Casterman BD

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Jacques Tardi, Jean Teulé et Jean Vautrin (int. Michèle Costa-Magna), « Banlieues rouges et BD noires », dans Jacky Goupil (dir.), Bande dessinée 1981-1982, Hounoux : SEDLI, 1982, p. 8-12.