Pog

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une collection de pogs.

Un pog est une petite rondelle de carton illustrée qui peut être collectionnée, ou utilisée pour jouer, qui a connu un pic de popularité dans les cours d'écoles durant les années 1995-2000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme Pog est une marque déposée de marque de boisson Hawaïenne, « Passionfruit Orange Guava » (« Fruit de la Passion Orange Goyave »). Les rondelles de carton présentes dans les bouchons des bouteilles POG étaient utilisées pour jouer bien avant la commercialisation du jeu.

Probablement inventé dans les années 1930, le jeu est remis au goût du jour en 1993, lorsque la World POG Federation (WPF) commence à vendre des pogs en carton et en plastique aux seules fins de jeu. Commercialisé à grande échelle, il devint rapidement très populaire dans de nombreux pays occidentaux, avant de décliner rapidement quelques années plus tard.

La marque Smith (devenue Lays) lance en 1995 la série des Flippo, des pogs en plastique ayant comme thème principal les Looney Tunes. La marque concurrente de Chips Croky sort à son tour sa version de pogs, tout comme d'autres marques comme les barres chocolatées Snickers, Mars, Bounty, sous d'autres noms.

Plusieurs variantes sont parues par la suite, certains pogs étant munis d'encoches pour pouvoir être lancés, ou bien ayant des tranches pour faire des figures. Les dernières séries sont munies d'une languette, en tirant la languette une image s'affiche perpendiculairement au flippo.

Règles du jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu classique, à deux personnes, consiste à empiler au minimum un pog pour chaque joueur sur une pile unique, puis de lancer un kini ou dégommeur, une rondelle en plastique ou en métal aux mêmes dimensions que les pogs mais d'épaisseur différente, sur la pile afin de la retourner. Celui qui parvient à retourner un pog le gagne. Le joueur qui débute la partie est tiré au sort selon le principe du pile ou face en lançant le kini en l'air.

Il existe plusieurs variantes de ce jeu, dont de nombreuses inventées dans chaque cour de récréation.

Marques[modifier | modifier le code]

Logo de Pog
Logo de la World POG Federation.

La World POG Federation (WPF), le fabricant officiel de la marque POG, est la première entreprise à fabriquer et commercialiser des Pogs, mais vu leur succès fulgurant, de nombreuses autres marques se mettent à en fabriquer, comme Panini avec ses Caps (terme rappelant le jeu à boire Caps). Ces noms différents se substituant souvent au nom original du jeu dans l'esprit des enfants, le terme pog est bien souvent le seul utilisé pour désigner l'ensemble des marques.

En France, la marque POG est fabriquée sous licence par la société Avimage, connue pour avoir lancé en France les Crados[1]. Ils étaient vendus dans les bureaux de tabac et les grandes surfaces, dans des pochettes contenant 5 ou 6 pog et 1 kini ; sur l'illustration figure une mascotte nommée Pogman. Le succès français est très important : plus de 300 millions de pochettes se sont vendues en moins de 18 mois[réf. souhaitée].

Durant les années fastes de commercialisation de ce jeu, beaucoup de séries spéciales sont lancées, souvent associées à des séries télévisées ou des dessins animés connus (comme Dragon Ball Z ou Le Roi lion), ou à des footballeurs célèbres. Des séries de pogs sont également fabriquées pour des marques de chips, de gâteaux ou de céréales ; ils étaient offerts avec les produits comme cadeaux publicitaires[réf. souhaitée].

Différentes séries de pog[modifier | modifier le code]

Pogs WPF

Caps Panini

Pogs édités et offerts par l'entreprise BN avec ses produits dans les années 1995-1996.

BN Troc's

Les POG aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Pogs militaires recto verso.

Depuis 2001, des POG sont utilisés par les militaires de pays membres de l'OTAN en Irak et en Afghanistan comme monnaie (US) dans les camps militaires[2],[3] et en Irlande. Il s'agit en fait officiellement de bons d'achat dénommés « POG Gift Certificates » remplaçant les pièces de monnaie métalliques par des pièces en carton plus faciles et moins coûteuses à transporter que ces dernières[2].

De nombreux lots de POG s'échangent encore sur des sites de petites annonces entre particuliers.[pertinence contestée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Mandraud, « Une stratégie marketing savamment étudiée. Pinto et Savino, déjà papas des Crados, ont commencé par une distribution gratuite de Pog. », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « site de présentation des POG de paiement ».
  3. « site de présentation des POG de paiement ».

Liens externes[modifier | modifier le code]