Coupe Davis 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Coupe Davis 2000

Généralités
Organisateur(s) ITF
Éditions 89e
Participants 16 équipes (groupe mondial)
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau d'Espagne Espagne
Finaliste Drapeau d'Australie Australie

Navigation

La Coupe Davis 2000 correspond à la 89e édition de ce tournoi de tennis par nations. Elle est remportée à Barcelone par l'Espagne qui, grâce à sa victoire en finale face à l'Australie, parvient à remporter son premier saladier d'argent.

Groupe mondial[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale
4-6 février 2000
  Quarts de finale
7-9 avril 2000
  Demi-finales
14-16 juillet 2000
  Finale
8-10 décembre 2000
                             
                     
 
  Zimbabwe Zimbabwe 2
 
  Drapeau des États-Unis États-Unis 3  
  Drapeau des États-Unis États-Unis 3
   
    Drapeau de la République tchèque République tchèque 2  
  Drapeau de la République tchèque République tchèque 3
   
  Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 2  
  Drapeau des États-Unis États-Unis 0
   
    Drapeau de l'Espagne Espagne 5  
  Drapeau de l'Espagne Espagne 3
   
  Drapeau de l'Italie Italie 0  
  Drapeau de l'Espagne Espagne 3
   
    Drapeau de la Russie Russie 1  
  Drapeau de la Russie Russie 3
   
  Drapeau de la Belgique Belgique 0  
  Drapeau de l'Espagne Espagne 3
   
    Drapeau de l'Australie Australie 1
  Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 3
   
  Drapeau de l'Autriche Autriche 0  
  Drapeau de la Slovaquie Slovaquie 2
   
    Drapeau du Brésil Brésil 3  
  Drapeau du Brésil Brésil 3
   
  Drapeau de la France France 0  
  Drapeau du Brésil Brésil 0
   
    Drapeau de l'Australie Australie 5  
  Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3
   
  Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1  
  Drapeau de l'Allemagne Allemagne 0
   
    Drapeau de l'Australie Australie 3  
  Drapeau de la Suisse Suisse 2
   
  Drapeau de l'Australie Australie 3  
 

Finale[modifier | modifier le code]

Tout au long de la campagne 2000, l'Espagne a joué tous ses matchs à domicile où elle a choisi systématiquement la terre battue. Le grand artisan de cette victoire a été Juan Carlos Ferrero, alors en pleine ascension (il sera numéro 1 mondial en 2003), qui remporte cinq matchs sur cinq dont le point décisif de la finale face à Lleyton Hewitt.

Durant cette campagne, l'Espagne a utilisé cinq joueurs : Juan Carlos Ferrero, Àlex Corretja, Albert Costa, Joan Balcells et Francisco Clavet. Carlos Moyà alors meilleur joueur du pays (il fut numéro un mondial en 1999) fut empêché par une blessure.

Lien externe[modifier | modifier le code]