Concile de Sardique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le concile de Sardique est convoqué par les empereurs Constant et Constance, sur l’instance du pape Jules Ier.

Sa date[modifier | modifier le code]

La date du concile est controversée. Suivant Socrate le Scolastique et Sozomène, il aurait eu lieu en 347. Toutefois l’Historia acephala, la chronique alexandrine, nous apprend le retour d’exil en octobre 346 de saint Athanase, patriarche d'Alexandrie, qui se trouve être postérieur à la tenue du concile. Selon les sources, la date varie entre 342 et 343.

Le concile[modifier | modifier le code]

Le concile de Sardique a lieu à Sardica ou Serdica, actuelle Sofia, en Bulgarie.

Le motif de ce synode était l'examen du conflit entre les évêques occidentaux orientaux catholiques, d'une part, et des orientaux arianisants. Le concile est présidé par Ossius de Cordoue et réunit 170 évêques. Il répondit au concile de Philippopolis, conciliabule où les évêques favorables à l'arianisme avaient osé excommunier Ossius, le pape Jules Ier et Protogène de Sardique après avoir confirmé les mesures irrégulières prises au cours du conciliabule d'Antioche de 341 contre S. Athanase.

Le concile de Sardique affirme la primauté du Pontife romain, suprême recours et suprême juridiction de l’Église, et combat les Ariens.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]