Didachè

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Didachè est un document du christianisme primitif, écrit vers la fin du Ier siècle ou au début du IIe siècle. Le manuscrit retrouvé est intitulé « Doctrine du Seigneur transmise aux nations par les douze apôtres ».

Le mot grec « Διδαχή » (à prononcer « didakè ») signifie « enseignement » ou « doctrine » en grec koinè. Paradoxalement, les douze apôtres ne sont jamais mentionnés dans le texte lui-même.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Pères de l'Église (Irénée de Lyon, Clément d'Alexandrie, Origène) y font référence, ainsi qu'Eusèbe de Césarée.

Après avoir disparu pendant des siècles, le texte a été retrouvé vers 1873 (ou 1875) par le métropolite Philothée Bryennios de Nicomédie, dans un manuscrit grec conservé depuis dans la Bibliothèque du Patriarcat grec de Jérusalem contenant par ailleurs le texte complet de l'Épître de Barnabé et deux épîtres de Clément d'Alexandrie. Le manuscrit a été copié à Jérusalem en 1056, par « Léon, scribe et pécheur ».

La datation de la Didachè est débattue : le document compte différentes couches rédactionnelles dont les parties les plus anciennes remonteraient au tournant entre le Ie et du IIe siècle, les parties plus récentes et la rédaction finale pouvant être bien plus tardives[1]. La formulation des paroles du Christ qu'elle rapporte semble être plus ancienne encore que celle des textes canoniques. Les prescriptions disciplinaires témoignent d'une époque où vivaient les apôtres et où existaient des prophètes itinérants[réf. nécessaire].

« Malgré cette antiquité vénérable, la Didachè n'a quasiment jamais été confondue avec les Écritures du Nouveau Testament[2] » ; Athanase d'Alexandrie en conseillait la lecture en tant que texte non canonique. L'Église catholique, reconnaissant son orthodoxie, l'a reçue parmi les écrits des Pères apostoliques.

Bien que rédigée en grec, la prégnance du style hébraïque indiquerait que son auteur soit un juif converti.

Thomas O'Loughlin propose qu'elle soit une sorte de manuel pour les nouveaux convertis, une introduction à la communauté chrétienne, à apprendre partiellement par cœur[3].

Structure[modifier | modifier le code]

Elle comprend quatre parties :

1. Enseignement moral (ch. 1-6) : « Les deux voies », de la vie et de la mort ; de tendance judéo-chrétienne.
2. Prescriptions liturgiques (ch. 7-10) : nourriture, baptême, jeûnes, prière, eucharistie[4].
3. Prescriptions disciplinaires (ch. 11-15), notamment sur l'accueil des prêcheurs itinérants, l'assemblée du "jour du Seigneur", l'élection des évêques et des diacres.
4. Parénèse eschatologique finale (ch. 16).

Actualité[modifier | modifier le code]

Bien que non explicitement canonique, la Didachè est fréquemment citée dans les textes du Vatican.

Exemples :

  • du décret Ad gentes sur l'activité missionnaire de l'Église (1965).
  • de la Lettre apostolique Orientale Lumen de Jean-Paul II aux évêques, au clergé, et aux fidèles à l'occasion du centenaire de la Lettre apostolique Orentalium Dignitas du Pape Léon XIII (2 mai 1995)
  • des normes fondamentales pour la formation des diacres permanents (1998) publiées par la congrégation pour l'éducation catholique (chapitre II, profil des candidats au diaconat permanent, paragraphe 1 Qualités générales) : « Nous trouvons un écho du rappel de Saint Paul en d'autres textes des Pères apostoliques, spécialement dans la Didachè et dans saint Polycarpe. La Didachè exhorte « à choisir les évêques et des diacres dignes du Seigneur, hommes pleins de douceur, détachés de l'argent, véridiques et éprouvés » ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hans Conzelmann et Andreas Lindemann, Guide pour l'étude du Nouveau Testament, éd Labor et Fides, 1999, p. 451, extrait en ligne
  2. Louvel, Les Pères apostoliques, Cerf
  3. Thomas O'Loughlin, The Didache: A Window on the Earliest Christians. Grand Rapids, MI: Baker Academic, 2010; voir le compte-rendu de Vincent Hunink, Bryn Mawr Classical Review 2011.06.43
  4. Voir agapes

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]