Charles Pietri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles Pietri est un historien français, né à Marseille le 18 avril 1932 et mort à Rome le 7 août 1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève du lycée Thiers, Charles Pietri entre en 1952 à l'École normale supérieure et obtient l'agrégation d'histoire. Il effectue un séjour à l'École française de Rome. En 1961, il est attaché de recherche au CNRS. Assistant à la Sorbonne de 1963 à 1966, il devient ensuite maître assistant à l'université de Lille, puis maître de conférences à Paris-Nanterre. Charles Pietri consacre sa thèse de doctorat, publiée en 1976, à l'étude de la Roma Christiana, de 311 à 440. En 1975, il succède à Henri-Irénée Marrou et occupe la chaire d’histoire du christianisme à l’Université Paris-Sorbonne. De 1983 à 1991, il est directeur de l'École de Rome. Le 17 novembre 1989, il est élu correspondant de l'Académie des inscriptions et belles lettres[1]

De 1970 à 1972, Charles Pietri est secrétaire général du SGEN. Il donne sa démission en mars 1974.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Avec sa femme Luce, Jean-Marie Mayeur, André Vauchez et Marc Venard, il est à l'initiative d'une monumentale Histoire du christianisme des origines à nos jours, parue de 1992 à 2001 chez Desclée de Brouwer et destinée à remplacer l’Histoire de l’Église d'Augustin Fliche. Il a également dirigé, avec Luce Pietri, le deuxième volume de la Prosopographie chrétienne du bas-empire (2000), entreprise commencée par Jean-Rémy Palanque et Henri-Irénée Marrou.

Il est également l'auteur de :

  • Le Monde latin antique et la Bible, avec Jacques Fontaine, vol. II de la série « Bible de tous les temps », 1985,
  • Christiana respublica : éléments d'une enquête sur le christianisme antique, collection de l'École Française de Rome, 1997.

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Charles Pietri était chevalier de la Légion d'honneur, titulaire des Palmes académiques, officier de l'Ordre national des lettres, officier de l'Ordre du Mérite de la République italienne, commandeur de l'Ordre de saint Grégoire le Grand[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]