Chicago Landmark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Tribune Tower est un Chicago Landmark depuis le [1].

L'appellation Chicago Landmark est accordée aux bâtiments et autres lieux historiques par le maire et le conseil municipal de la ville de Chicago aux États-Unis. Les sites appartenant à cette liste sont sélectionnés selon des critères historiques, architecturaux, artistiques, culturels, économiques et sociaux. Lorsqu'un site obtient cette appellation, il est alors assujetti à la Chicago Landmarks Ordinance (« Ordonnance sur les Chicago Landmarks »).

Celle-ci impose que toute altération ne relevant pas de la simple maintenance, jusqu'à, et y compris, la démolition, d'un Chicago Landmark doit être avalisée par la Commission on Chicago Landmarks[2]. La commission est chargée d'examiner les modifications proposées, les démolitions ou constructions affectant les sites individuels ou des propriétés dans les quartiers emblématiques protégés, dans le cadre du processus d'examen du permis.

Nombre de Chicago Landmarks sont également enregistrés au National Register of Historic Places, et au National Historic Landmark, qui leur assurent aussi la protection du gouvernement des États-Unis.

En janvier 2005, il y avait 259 sites ayant obtenu la désignation de Chicago Landmark, comprenant 217 désignations individuelles, 38 districts historiques et quatre extensions de district, totalisant prés de 6 500 propriétés.

Quelques landmarks célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tribune Tower », Chicago Dep. of Pl. and Dev., Landmarks Div.,‎ 2003 (consulté le 29 novembre 2008)
  2. (en) Questions and Answers for Owners of Proposed Chicago Landmarks