Chicago Water Tower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chicago Water Tower
Chicago Water Tower
Chicago Water Tower
Présentation
Période ou style néogothique
Architecte William W. Boyington
Date de construction 1869
Dimensions 47 m.
Destination initiale château d'eau
Protection Chicago Landmark (1971)
National Register of Historic Places (1975)
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Illinois
Localité Chicago
Localisation
Coordonnées 41° 53′ 50″ N 87° 37′ 28″ O / 41.89711, -87.62443 ()41° 53′ 50″ Nord 87° 37′ 28″ Ouest / 41.89711, -87.62443 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Chicago Water Tower

La Chicago Water Tower est un château d'eau en forme de tour de style néogothique situé dans le quartier historique du Old Chicago Water Tower District (juste en face de la Pumping Station), dans le secteur de Near North Side à Chicago. La Water Tower a été inscrite sur la liste des Chicago Landmarks en 1971 et National Register of Historic Places en 1975.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Water Tower et la Pumping Station (1886)

Construite en 1869 par William W. Boyington, la Water Tower est située au 806 North Michigan Avenue, le long du Magnificent Mile dans le quartier commerçant de Streeterville, dans le secteur de Near North Side, à proximité de l'Université Loyola de Chicago (campus du centre-ville) et fait partie du quartier historique du Old Chicago Water Tower District. Le château d'eau est l'un des Chicago Office of Tourism's Official Visitor's Centers.

La Chicago Water Tower est le deuxième plus ancien château d'eau aux États-Unis, après la Louisville Water Tower à Louisville, au Kentucky.

La tour a pris de l'importance après le grand incendie de Chicago de 1871. Alors que certains croient que la tour est le seul bâtiment à avoir résisté à l'incendie, un certain nombre d'autres bâtiments dans le district ont survécu également comme par exemple la Pumping Station[1],[2]. Cependant le château d'eau était le seul édifice public de la zone brûlée, et est la seule structure de l'époque à être encore debout de nos jours. Dans les années qui ont suivi l'incendie, la tour est devenue l'un des principaux symboles de Chicago.

En 1918, quand Pine Street (aujourd'hui Michigan Avenue) a été élargie, les plans ont été modifiés afin de donner plus de valeur à l'emplacement de la Water Tower et de la Pumping Station[3].

La tour a subi deux rénovations majeures. La première a eu lieu au cours d'une période de trois ans, de 1913 à 1916. À ce moment, un grand nombre de blocs de calcaire ont été remplacés. La deuxième rénovation a eu lieu en 1978 et se composait principalement de modifications mineures apportées à l'intérieur et l'extérieur du bâtiment[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

La Chicago Water Tower a été désignée comme étant le premier château d'eau des États-Unis à devenir un Landmark en 1969. Elle a été inscrite sur la liste des Chicago Landmarks en 1971 et National Register of Historic Places en 1975.

Quuant le château d'eau a été construit en 1869, il abritait une colonne de 138 mètres de haut et trois pieds de diamètre. Cette colonne montante servait à égaliser la pression et à réduire au minimum la pulsation de l'eau circulant dans le réseau. Les fondations du château d'eau se composent de 168 pieux remplis de béton, coiffés de bois de chêne d'une largeur de 12 pouces. Des pierres de taille moyenne mélangées au ciment lors de la construction complètent la base de la tour six pieds au-dessous du niveau du sol.

Chaque côté mesure 40 pieds de large et se compose d'une porte majestueuse et de deux grandes fenêtres. Les deuxième et troisième sections sont de conception similaire. La tour octogonale est centrée et en retrait de la partie supérieure de la troisième section. Elle s'élèvait à 154 mètres au-dessus du niveau du sol. La colonne fut retirée en 1911 parcequ'elle n'était plus d'aucune utilité. L'escalier en colimaçon qui entourait le tube vertical, cependant, est encore intacte et est utilisé pour atteindre la coupole de la tour.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A.T. Andreas (1885), History of Chicago, Vol. 2, pp. 752 (picture of E.B. McCagg's Greenhouse), 759 (discussing survival of the Lind Block and 2 houses), Chicago: A.T. Andreas Co.
  2. Cf. The Couch Tomb. Pamela Bannos, « The Couch Tomb  — Hidden truths: Visualizing the City Cemetery », The Chicago Cemetery & Lincoln Park, Northwestern University,‎ 2012 (consulté le 15 novembre 2012)
  3. Gerald Wolfe. Chicago In and Around the Loop. McGraw-Hill, 1996. pp.233-236
  4. The Historic Water Tower: Chicago's Gem, http://www.illinoishistory.gov/Illinois%20History/Feb0424.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]