Cheshire (comté)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 10′ N 2° 35′ O / 53.17, -2.583 ()

Cheshire
Cheshire (comté)
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Statut Comté non-métropolitain
Comté cérémonial
Comté traditionnel
Région Angleterre du Nord-Ouest
Démographie
Population 1 028 600 hab. (2011)
Densité 439 hab./km2
Population Admin. 678 690 
Géographie
Coordonnées 53° 10′ 00″ N 2° 35′ 00″ O / 53.166666666667, -2.5833333333333 ()53° 10′ 00″ Nord 2° 35′ 00″ Ouest / 53.166666666667, -2.5833333333333 ()  
Superficie 2 343 km2
Superficie Admin. 2 083 km2

Le Cheshire (pron.: [ˈtʃɛʃər] ou [ˈtʃɛʃɪər]; auparavant nommé le Comté de Chester ; en anglais : County of Chester) est un comté en grande partie rural dans le nord-ouest de l’Angleterre. Son chef-lieu administratif est la ville de Chester, bien que Warrington soit la ville la plus peuplée du comté. Cheshire avoisine le Merseyside et Grand Manchester dans le nord, Derbyshire dans l’est et Shropshire et Staffordshire dans le sud. À l’ouest du comté se trouvent deux districts gallois, Flintshire et Wrexham.

Le comté cérémonial a une superficie de 2 034 kilomètres carrés, mais à cause des lois anglaises concernant l’administration locale des autorités unitaires de Halton et Warrington ne font pas officiellement partie de Cheshire. L’urbanisation a peu touché la région, où l’agriculture reste une des sources de revenus la plus importante. Le comté est connu pour le fromage du même nom, l’extraction du sel et la production de soie.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Cheshire est dérivé de l'ancien nom de Chester et apparaît pour la première fois sous la forme Legeceasterscir dans la Chronique anglo-saxonne[1]. Ce nom signifie « le shire de la ville des légions » [2]. Il apparaît pour la première fois en 980 ap. J.-C. mais les historiens pensent que le comté est une création d' Édouard l'Ancien qui remonte à 920 ap. J.-C.[2]. Dans le grand inventaire de 1086, connu sous le nom de « Livre du Jugement Dernier » (Domesday Book), Chester est inscrite sous le nom de Cestrescir (Chestershire), appellation également dérivée du nom qui désignait Chester à cette époque[1]. Une série de mutations affectant la langue anglaise dans le sens d'une simplification produisirent le vocable Cheshire, utilisé de nos jours.

En raison des liens historiques étroits avec le territoire adjacent à l'ouest, futur Pays de Galles, il existe de nombreux témoignages des transactions entre les deux régions. Le grand inventaire classe dans le Cheshire les deux districts d'Atiscross et Exestan qui furent plus tard rattachés au Pays de Galles. De plus, une large portion du district de Duddestan forma plus tard le Maelor Saesneg et fut rattachée au Pays de Galles[3]. Pour ces raisons et d'autres encore, le nom gallois du Cheshire, Swydd Gaerlleon[4], est parfois utilisé au Pays de Galles par des locuteurs gallois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette région d'Angleterre a été peuplée depuis l'Âge de la pierre, et plusieurs forteresses datant de l'Âge du fer ont été découvertes. L'homme de Lindow, découvert dans une tourbière à Lindow Moss, est un témoignage de cette époque. Le Cheshire auquel réfère le Livre du Jugement Dernier de 1086 était une plus grande région que le comté actuel. À l'époque de ce recensement, le Cheshire avait délimité par le fleuve de la Ribble, qui traverse maintenant les comtés de Lancashire et Yorkshire. Les villes de Broughton, Hawarden, Prestatyn et Rhuddlan faisaient partie du comté, mais ils se trouvent maintenant au Pays de Galles. En 1182, les autorités anglaises attribuaient tout le territoire de Cheshire au nord du fleuve de la Mersey au nouveau comté de Lancashire. Depuis l'adoption de la Loi concernant le gouvernement local de 1972, le comté a encore perdu des parties de son territoire aux comtés métropolitains de Merseyside et de Grand Manchester dans le nord et au Derbyshire dans l'est. Le 1er avril 1998, les villes de Warrington et Halton sont devenues des autorités unitaires qui sont administrativement indépendantes du Cheshire. Le comté et ces villes coopèrent dans les domaines des affaires policières et de la sécurité civile.

En 2002, une association caritative a désigné la cardamine des prés comme la fleur officielle du comté.

Le comté du Cheshire a été rendu célèbre par le mystérieux et souriant chat créé par Lewis Carroll dans Alice au pays des merveilles. Lewis Carroll est d'ailleurs né à Daresbury dans le Cheshire.

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Le Cheshire possède une vingtaine de châteaux, qui sont, pour une part, des mottes castrales et des ouvrages défensifs datant de l'invasion normande et de la période ultérieure ayant servi à surveiller la frontière avec le Pays de Galles, et, pour une autre part, des manoirs seigneuriaux fortifiés.

Personnalités nées dans le comté[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Harris, B. E. and Thacker, A. T. (1987). page 237.
  2. a et b Crosby, A. (1996). page 31.
  3. Harris, B.E. and Thacker, A.T. (1987). pages 340—341.
  4. Dictionnaire gallois, article Cheshire. www.geriadur.net website (Welsh-English / English-Welsh On-line Dictionary ). Department of Welsh, University of Wales, Lampeter. Retrieval Date: 21 February 2008