Ben Roethlisberger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Röthlisberger.

Ben Roethlisberger

Description de cette image, également commentée ci-après

Ben Roethlisberger

Nom complet Ben Roethlisberger
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 2 mars 1982
Lieu de naissance Lima (Ohio)
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 109 kg (240 lb)
Surnom Big Ben, Big Ben
Numéro 7
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
2000 - 2003 Miami Redhawks
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 11e au total en 2004 par les
Steelers de Pittsburgh
Depuis 2004 Steelers de Pittsburgh
Super Bowl XL, XLIII
Pro Bowl 2007 et 2011
Carrière pro. 2004 – aujourd'hui

(en) Statistiques sur NFL.com

Benjamin Todd « Ben » Roethlisberger, né le 2 mars 1982 à Lima (Ohio)[1], est un joueur américain, d'origine suisse, de football américain jouant quarterback pour les Steelers de Pittsburgh. Il a été drafté par les Steelers au premier tour de la Draft 2004 avec le 11e choix. Il a joué en universitaire à l'Université Miami dans l'Ohio.

Roethlisberger a été nommé Rookie Offensif de l'Année en 2004. Il est devenu le plus jeune quarterback vainqueur du Super Bowl en menant les Steelers à la victoire 21-10 face aux Seahawks de Seattle lors du Super Bowl XL à l'âge de 23 ans. Il a participé à son premier Pro Bowl en 2007. Roethlisberger a mené les Steelers à une deuxième victoire au Super Bowl en quatre ans en battant les Cardinals de l'Arizona 27-23 lors du Super Bowl XLIII, après avoir lancé le touchdown de la victoire vers Santonio Holmes à 35 secondes de la fin du match.

Connu pour sa faculté à jouer hors de sa poche de protection[2], Roethlisberger est souvent comparé à son idole de jeunesse, l'ancien quarteback des Broncos de Denver John Elway, en raison d'un style similaire et de remontées victorieuses lors du quatrième quart-temps[3]. Il porte d'ailleurs le numéro 7 en hommage à John Elway.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Roethlisberger a joué quarterback à l'Université Miami. À Miami, Roethlisberger a joué trois saisons de Division I NCAA de football universitaire, après avoir seulement joué quarterback une saison au lycée. Roethlisberger détient tous les records majeurs à la passe de la fac et un certain nombre de records à la passe dans la Conférence Mid-American (MAC) bien qu'il n'ait joué que trois saisons avant de rejoindre la NFL.

En tant que première année, Roethlisberger a lancé pour plus de 3100 yards. En 2002, il a lancé plus de 3200 yards, et en 2003, plus de 4400 yards. En 2003, Roethlisberger a mené les Miami RedHawks à être invaincus dans la MAC, un rang de numéro 10 national et une victoire 49-28 sur Louisville lors du GMAC Bowl 2003. Son numéro a été retiré par les RedHawks le 13 octobre 2007, faisant de lui seulement le troisième joueur de l'université à avoir son numéro retiré[4].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Roethlisberger a été choisi en 11e position au 1er tour de la Draft 2004 par les Steelers de Pittsburgh. Il a alors signé un contrat de 6 ans d'une valeur de 22,26 millions de $. En mars 2008, il a signé un contrat de 8 ans d'une valeur de 102 millions de $, déclarant vouloir terminer sa carrière avec les Steelers.

Saison 2004[modifier | modifier le code]

Roethlisberger n'a pas immédiatement été le quarterback titulaire des Steelers, étant d'abord le numéro 3 derrière Tommy Maddox et Charlie Batch. Suite à la blessure de Batch en pré saison, Roethlisberger est devenu le numéro 2, puis après la blessure de Maddox, les Steelers ont dû revoir leurs plans concernant Roethlisberger. Il a ainsi débuté dès le troisième match de la saison.

En tant que rookie, il a obtenu un bilan de 13 victoires - 0 défaites en saison régulière (14v - 1d en incluant les playoffs) en tant que quarterback titulaire, permettant aux Steelers de devenir la première équipe de la Conférence AFC à obtenir 15 victoires en une seule saison, et battant les records du meilleur début et du total de victoires pour un quarterback rookie. En janvier 2005, il est à l'unanimité élu Rookie Offensif de la NFL par la presse, le premier quarterback honoré depuis 34 ans.

Lors du match de division de play-offs contre les Jets de New York, Roethlisberger a lancé 2 interceptions dont une a été retournée pour un touchdown. Pendant la prolongation, il mena son équipe en position de tenter un field goal de 33 yards, réussi par Jeff Reed, permettant ainsi aux Steelers d'accéder à la Finale de Conférence AFC pour la quatrième fois en 10 ans.

Lors de la Finale de Conférence AFC face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre, il a lancé 2 touchdowns mais aussi 3 interceptions, dont une fut retournée pour un touchdown par Rodney Harrison. Les Steelers ont perdu le match face aux futurs vainqueurs du Super Bowl sur un score de 41-27.

Saison 2005 & Super Bowl[modifier | modifier le code]

À la suite de la défaite lors de la Finale de Conférence AFC, Roethlisberger a réussi à convaincre le running back vétéran Jerome Bettis de repousser sa retraite, lui promettant d'amener l'équipe au Super Bowl qui aurait lieu dans sa ville natale de Détroit.

Lors de la saison 2005, les Steelers ont fini avec un bilan de 11 victoires - 5 défaites, terminant 6e de leur conférence, Roethlisberger jouant bien lorsqu'il était en forme, mais ayant dû manquer des matchs à cause de diverses blessures au genou. Lors du premier tour des play-offs, les Steelers ont battu leurs rivaux de la division AFC Nord, les Bengals de Cincinnati, sur un score de 31-17 à Cincinnati. Lors du match de division, les Steelers ont battu les Colts d'Indianapolis, meilleure équipe de la saison, 21-18 à Indianapolis. Cette victoire était la première d'une équipe classée numéro 6 sur l'équipe classée numéro 1 dans l'histoire des play-offs. En finale de Conférence, les Steelers ont battu les Broncos de Denver 34-17 à Denver et ainsi accédé au Super Bowl XL.

Les Steelers de Pittsburgh ont remporté le Super Bowl XL face aux Seahawks de Seattle, à Detroit, sur un score de 21-10. Roethlisberger a vécu l'un de ses pires matchs à la passe avec 9 passes complétées sur 23 et 2 interceptions, son évaluation de 22.6 étant la pire pour un quarterback vainqueur du Super Bowl. Grâce à cette victoire, Roethlisberger est devenu le plus jeune quarterback à remporter le Super Bowl, un record détenu auparavant par Tom Brady des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Suite à un grave accident de moto entre les deux saisons, Roethlisberger a raté le match d'ouverture de la saison 2006, étant remplacé par Charlie Batch. Il était de retour pour le match suivant contre les Jaguars de Jacksonville. Les Steelers ne se sont pas qualifiés pour les play-offs, terminant troisième de leur division avec un bilan de 8 victoires et 8 défaites. Roethlisberger a terminé la saison avec 3513 yards à la passe, 18 touchdowns et 23 interceptions.

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Après sa mauvaise saison 2006, beaucoup de questions ont entouré Roethlisberger. Lors du match d'ouverture de la saison, il réalise son premier match à quatre touchdowns contre les Browns de Cleveland. Durant la semaine 9, il lance un record en carrière de cinq touchdowns face aux Ravens de Baltimore, tous en première mi-temps, et réalise son premier match parfait avec une évaluation de 158.3. Lors de la semaine 12, il a battu le record du pourcentage de passe complétées (85.7% avec 18 passes sur 21) chez les Steelers face aux Dolphins de Miami, lors d'un match marqué par des conditions météos terribles et des pluies torrentielles. Lors de la semaine 15, il a lancé son 29e touchdown de la saison, battant ainsi le record détenu par le Hall of Famer Terry Bradshaw. Face aux Rams de Saint-Louis lors de la semaine 16, il a réalisé son deuxième match parfait, devenant le cinquième quarterback de l'histoire de la NFL à réaliser deux matchs parfaits dans la même saison.

Il est ainsi convié au Pro Bowl 2007 avec cinq de ses coéquipiers. Ses 32 touchdowns lancés le classent troisième dans la NFL, derrière Tony Romo et Tom Brady, et son évaluation de 104.1 le classe deuxième derrière Brady. Les Steelers finissent premier de leur division avec 10 victoires et 6 défaites, participent aux play-offs.

Lors du premier tour des play-offs face aux Jaguars de Jacksonville, Roethlisberger a connu des difficultés dans son jeu de passe, lançant 3 interceptions en première mi-temps. En deuxième mi-temps, il lance deux touchdowns mais ne peut empêcher la défaite des Steelers 31-29.

Ayant été sacqué 47 fois pendant la saison, les observateurs ont pensé que les performances de Roethlisberger auraient été meilleures s'il avait bénéficié d'une meilleure protection de par sa ligne offensive. Il a souvent montré de grandes capacités hors de sa poche de protection, tout en étant un des meilleurs quarterbacks coureurs. Cette saison fut un brillant retour pour lui, finissant troisième dans l'élection du Comeback de l'Année derrière Greg Ellis et Randy Moss. Lors de son premier Pro Bowl, il a joué trois séries au second quart-temps, lançant un touchdown de 42 yards.

Saison 2008 & Super Bowl[modifier | modifier le code]

Malgré un calendrier difficile, les Steelers terminent la saison avec 12 victoires et 4 défaites, ce qui leur permet d'être qualifiés pour les play-offs. Ayant lutté toute la saison contre des blessures (notamment à l'épaule), Roethlisberger a terminé la saison avec seulement 17 touchdowns et 15 interceptions, livrant quelques matchs catastrophiques contre les Eagles de Philadelphie (8 sacks, 2 fumbles, 1 interception, 1 safety), les Giants de New York champions en titre (5 sacks, 4 interceptions), les Redskins de Washington (5 sur 17 pour 50 yards).

Lors du match de division des play-offs face aux Chargers de San Diego, il a mené les Steelers à la victoire 35-24. La semaine suivante, face aux Ravens de Baltimore, il a lancé pour 255 yards et 1 touchdown, permettant aux Steelers d'accéder au Super Bowl XLIII grâce à cette victoire 23-14.

Désireux de rattraper sa piètre performance du Super Bowl XL, Roethlisberger a mené les Steelers à l'une des plus dramatiques victoires dans l'histoire du Super Bowl face aux Cardinals de l'Arizona. En première mi-temps, il permet aux Steelers de mener 17-7. Après que le score eut été de 20-7, les Cardinals ont entamé une remontée terrible grâce notamment au quarterback Kurt Warner et au receveur Larry Fitzgerald auteur de deux touchdowns. Menés 23-20 à 2:30 de la fin du match, Roethlisberger a permis à son équipe de remonter le terrain sur 88 yards pour gagner le match sur une passe de 6 yards à destination du receveur Santonio Holmes à 35 secondes de la fin[5]. Roethlisberger a fini le match avec 21 passe complétées sur 30 pour 256 yards, 1 touchdown et 1 interception[6].

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Saison 2010 & Super Bowl[modifier | modifier le code]

Après une bonne saison, et des playoffs remarquables contre les Ravens et les Jets, les Steelers de Pittsburgh perdent en finale contre les Packers de Green Bay 6e seed NFC.

Saison 2011 & Pro Bowl[modifier | modifier le code]

Statistiques professionnelles[modifier | modifier le code]

Passes Courses Fumbles
Année Équipe G S Compl Tent Pct % Yds YPT Td Int Rating Tent Yds Avg Td Fum Lost
2004 Steelers de Pittsburgh 14 13 196 295 66.4 2,621 8.88 17 11 98.1 56 144 2.6 1 2 2
2005 Steelers de Pittsburgh 12 12 168 268 62.7 2,385 8.90 17 9 98.6 31 69 2.2 3 2 1
2006 Steelers de Pittsburgh 15 15 280 469 59.7 3,513 7.49 18 23 75.4 32 98 3.1 2 5 2
2007 Steelers de Pittsburgh 15 15 264 404 65.3 3,154 7.81 32 11 104.1 35 204 5.8 2 9 3
2008 Steelers de Pittsburgh 16 16 281 469 59.9 3,301 7.04 17 15 80.1 34 101 3.0 2 14 7
2009 Steelers de Pittsburgh 15 15 337 506 66.6 4,328 8.55 26 12 100.5 40 82 2.1 2 7 3
2010 Steelers de Pittsburgh 12 12 240 389 61.7 3,200 8.23 17 5 97.0 34 176 5.2 2 7 3
2011 Steelers de Pittsburgh 15 15 324 513 63.2 4,077 7.9 21 14 90.1 31 70 2.3 0 8 5
2012 Steelers de Pittsburgh 13 13 284 449 63.3 3,265 7.3 26 8 97.0 26 92 3.5 0 6 3
Totaux 127 126 2,374 3,762 63.1 29,844 7.9 191 108 92.7 319 1,036 3.2 14 60 29
Source: NFL.com

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]