Sam Bradford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sam Bradford

alt=Description de l'image Rams quarterback Sam Bradford at the coaching clinic.jpg.
Nom complet Samuel Jacob Bradford
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 8 novembre 1987 (26 ans)
Lieu de naissance Oklahoma City (Oklahoma)
Taille 1,93 m (6 4)
Poids 102 kg (224 lb)
Numéro 8
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
? - 2009 Oklahoma Sooners
Trophée Heisman 2008
Carrière professionnelle
Choix draft NFL 1er au total en 2010 par les
Rams de Saint-Louis
Depuis 2010 Rams de Saint-Louis
Carrière pro. 2010 – aujourd'hui

(en) Statistiques sur NFL.com

Samuel Jacob « Sam » Bradford, né le 8 novembre 1987 à Oklahoma City (Oklahoma), est un joueur américain de football américain évoluant au poste de quarterback.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'Université d'Oklahoma, il joua pour les Sooners de l'Oklahoma. Il est notamment le vainqueur du trophée Heisman en 2008, mais aussi du Davey O'Brien Award, du trophée Sammy Baugh et du Harley Award la même année. Il est aussi le « joueur universitaire de football américain de l'année » 2008 selon Associated Press.

Il est drafté en 2010 à la 1re place par les Rams de Saint-Louis qui finissaient la saison NFL 2009 avec un bilan catastrophique d'une victoire pour quinze défaites[1]. L'ancien quarterback Marc Bulger de la franchise étant laissé libre, Bradford disputera notamment le rôle de titulaire avec A. J. Feeley et, dans une moindre mesure, Keith Null et Thaddeus Lewis.

Il est nommé Offensive Rookie of the Year de la saison NFL 2010.

2010[modifier | modifier le code]

Pour sa première saison NFL, Sam Bradford a lancé 3512 yards pour 18 touchdown et 15 interceptions. Il est le 3e rookie de l'histoire de la NFL a réaliser plus de 3000 yards après Peyton Manning et Matt Ryan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Rams need to end the losing, see new face in Sam Bradford », USA Today,‎ 18 mai 2010 (consulté le 2 juin 2010)