Armée de terre de la République de Corée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée de terre de la République de Corée
대한민국 육군 (大韓民國 陸軍)
Image illustrative de l'article Armée de terre de la République de Corée

Période 5 septembre 1948-Présent
Pays Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Branche Armée de terre
Type Armée
Effectif 520 000 [1] personnes
Fait partie de Ministère de la Défense nationale
Devise "강한친구 대한민국 육군" (Un ami fort, l'Armée de la République de Corée)
Mascotte "호국이" (HOGUGY)
Anniversaire 5 septembre
Guerres Guerre de Corée
Guerre du Viêt Nam
Opération Enduring Freedom
Opération libération de l'Irak
Guerre du Crabe
Commandant Général Kim Sang-ki

L’Armée de terre de la République de Corée (ROK Army, ROKA, Coréen: 대한민국 육군, Hanja: 大韓民國 陸軍, Romanisation révisée du coréen : Daehanminguk Yuk-gun) est la plus grande branche des forces armées sud-coréennes avec un effectif de 520 000 hommes en 2010. Son effectif est maintenu notamment grâce à la conscription.

Elle est l'une des forces armées majeures de l'Asie tant quantitativement que qualitativement.

Doctrine et organisation[modifier | modifier le code]

Sa mission première est de défendre le territoire national sud-coréen contre ses ennemis, notamment la Corée du Nord. Elle est organisée en 3 groupes d'armées, chacune comprenant ses propres quartiers-généraux et étant divisée en corps et en divisions.

Armement[modifier | modifier le code]

Char K1 sur une plage de débarquement en 2007.

En 2008, l'armée de terre à une effectif de 506 000 militaires. Ses principaux matériels sont 2 300 chars de combat tanks, 2 600 véhicules blindés, 5 300 pièces d'artillerie et lance-roquettes multiple, 30 systèmes de missiles sol-sol, 600 hélicoptères.

Arme d'infanterie 
Missiles 
Véhicules blindés 
artillerie 
Hélicoptères 

Autres branches[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ko) « 국방백서 2010 »,‎ 30 décembre 2010
  2. (en)Song Sang-ho, « Seoul to purchase 36 Apache helicopters », sur Asia One,‎ 18 avril 2013 (consulté le 18 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]