Armée de terre tunisienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armée de terre tunisienne
Insigne de l'armée de terre tunisienne
Insigne de l'armée de terre tunisienne

Période 1956
Pays Tunisie Tunisie
Allégeance Armée tunisienne
Branche Armée de terre
Effectif 27 000 personnes
Fait partie de Forces armées tunisiennes
Commandant Général de brigade Mohamed Salah Hamdi[1]

L'armée de terre tunisienne est l'une des branches des forces armées tunisiennes. Elle est fondée en 1956, dès que la Tunisie regagne son indépendance de la France.

Forte de 27 000 hommes[2], elle se compose essentiellement de :

  • trois brigades mécanisées basées à Kairouan (première), Gabès (deuxième) et Béja (troisième) ; chacune se compose de :
    • un régiment blindé (char M60 Patton)
    • deux régiments d'infanterie mécanisée (blindé M113)
    • un régiment d'artillerie (canon M198)
    • une compagnie de reconnaissance (blindé AML 90)
  • un groupement territorial saharien à Borj el-Khadra et Remada, comportant deux régiments d'infanterie légère
  • un groupement des forces spéciales
  • un régiment de la police militaire

Équipements[modifier | modifier le code]

Fiat - OTO Melara 6614 et Humvee
Char M60

Elle bénéficie des équipements suivants[3] :

  • Défense antiaérienne
    • 48 RBS-70
    • 25 M-48 Chaparral
    • 12 canons 40mm
    • 15 canons 37mm M-1939
    • 100 canons 20mm M-55

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Tunisie : Mohamed Salah Hamdi succède à Rachid Ammar à la tête de l'armée de terre », Kapitalis, 8 juillet 2013
  2. (en) [PDF] Données sur les Forces armées tunisiennes (Institute for National Security Studies)
  3. (fr) Données sur l'armée tunisienne