Anceaumeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anceaumeville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Haute-Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement de Rouen
Canton Canton de Clères
Intercommunalité Communauté de communes des Portes Nord-Ouest de Rouen
Maire
Mandat
Jean-Marie Langlois
2014-2020
Code postal 76710
Code commune 76007
Démographie
Population
municipale
698 hab. (2011)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 34′ 33″ N 1° 03′ 50″ E / 49.5758333333, 1.0638888888949° 34′ 33″ Nord 1° 03′ 50″ Est / 49.5758333333, 1.06388888889  
Altitude Min. 55 m – Max. 181 m
Superficie 4,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Anceaumeville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Anceaumeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Anceaumeville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Anceaumeville

Anceaumeville est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Haute-Normandie.

Ses habitants sont les Anceaumevillais et les Anceaumevillaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du pays de Rouen ou Rouënnais située dans le canton de Clères.

Sa superficie est de 4.68 km².

Carte de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sierville Clères Rose des vents
Fresquiennes N Mont-Cauvaire
O    Anceaumeville    E
S
Montville

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Les premières traces du village datent de 1030 : anselmi villa est cité par le duc de Normandie.
  • La paroisse d'Anceaumeville était comprise dans la baronnie de Montville.
  • En 1845, une violente tornade (classée F5 sur l'échelle de Fujita) frappe Montville. Anceaumeville est aussi touchée, et la tornade fait quelques dégâts dans la commune, arrachant des arbres et même le toit de maisons comme celle du maire de l'époque, Mr Duval. Deux jeunes ouvrières anceaumevillaises meurent peu après, sans doute des suites de la tornade...
  • En 1846, le chemin de fer Rouen - Dieppe, traversant la commune d'Anceaumeville sans s'y arrêter, est créé.
  • Evode Chevalier est élu le 12 août 1876. Important maire d'Anceaumeville puis de Montville, il fait construire la Mairie-Ecole et fait agrandir l'église.
  • La commune atteint en 1999 le pic de population de son histoire (714 habitants).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Anselmivillam en 1030[1].

Il s'agit d'un type toponymique en -ville, élément dont le sens ancien est « domaine rural » (voir vilain), précédé de l'anthroponyme germanique Anselm(us) qui se perpétue dans le nom de famille Anseaume[2] et dans le prénom Anselme (forme savante).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1799 1811 Laurent    
1811 1821 Leseigneur    
1822 1834 Laurent    
1834 1841 Ch. Fedille (?)    
1841 1870 Duval    
1870 1876 Laurent    
12 août 1876 mai 1884 Evode Chevalier   filateur, cultivateur
1884 1890 Laurent    
1890 1892 Duval fils    
1892   L. Chantepie    
  mars 1989 Georges Saucé    
mars 1989 mars 2001 Jean-Yves Flaux PCF Instituteur
mars 2001 en cours Christophe Jobard Sans étiquette Ingénieur
Les données manquantes sont à compléter.


Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 698 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
415 297 340 370 450 500 481 527 450
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
450 415 402 370 384 376 339 333 359
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
388 399 422 307 310 292 295 326 349
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
317 350 367 521 566 714 668 667 699
2011 - - - - - - - -
698 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (16,9 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (20,7 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,9 % contre 48,4 % au niveau national et 48,1 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 15 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 24,4 %, plus de 60 ans = 17,6 %) ;
  • 49,1 % de femmes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 24,7 %, 45 à 59 ans = 25,6 %, plus de 60 ans = 16,2 %).
Pyramide des âges à Anceaumeville en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,0 
4,4 
75 à 89 ans
3,4 
12,9 
60 à 74 ans
12,8 
24,4 
45 à 59 ans
25,6 
20,3 
30 à 44 ans
24,7 
15,0 
15 à 29 ans
14,0 
22,6 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département de la Seine-Maritime en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,1 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,0 
60 à 74 ans
13,2 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,5 
30 à 44 ans
19,5 
20,9 
15 à 29 ans
19,2 
19,9 
0 à 14 ans
17,8 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint Martin[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle l'église est placée sous le patronage de l'Abbaye Sainte-Catherine du Mont puis des chartreux de Gaillon. Le baptistère, en pierre, vient du XIIIe siècle, et a été retaillé sous Louis XIV. Le portail et le pignon sont édifiés en 1781, et la nef renferme des parties du XVIe siècle. Le presbytère est vendu par adjudication le 14 thermidor de l'an IV. L’église sera également rénovée en 1992, car un éclair se serait abattu sur le clocher, détruisant les fondations. L’église est dédiée à la sainte Vierge et à saint Martin, et possède un pèlerinage de Saint Gilles.

Ruines[modifier | modifier le code]

Ruines d'un château construit au XIXe siècle par Evode Chevalier à son arrivée à Anceaumeville.

Manoir de la ferme des Murs[modifier | modifier le code]

Cette propriété, construite sur une ancienne vavassorie, date des XVIIe et XVIIIe siècles. Elle abrite un colombier du XVIIIe siècle et un magasin d'antiquités.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • Fête de la Saint-Gilles le 1er dimanche de septembre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard,‎ 1979, 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 28
  2. ibidem
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Anceaumeville en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 novembre 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population de la Seine-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :