Église vieille-orthodoxe russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église vieille-orthodoxe russe
Nom local Русская Древлеправославная Церковь
Primat actuel Patriarche Alexandre
Siège Moscou, Russie
Territoire primaire Russie
Rite russe ancien
Langue(s) liturgique(s) slavon
Calendrier julien
Cathédrale vieille-orthodoxe de Moscou

L'Église vieille-orthodoxe russe (en russe : Русская Древлеправославная Церковь) est une Église orthodoxe non canonique, traditionaliste, née d'un schisme de l'Église orthodoxe russe au XVIIe siècle.

C'est la seconde en importance des juridictions de la branche presbytérienne des orthodoxes vieux-croyants. Elle se constitua en 1923 de groupes de vieux-croyants qui refusaient de reconnaître l'autorité de la « Hiérarchie de Bila Krynytsya » établie en 1848. Elle est également appelée « Hiérarchie de Novozybkov » d'après le nom de la ville où résida son chef hiérarchique entre 1963 et 2000.

Le chef de l'Église porte le titre de Patriarche de Moscou et de toute la Russie, avec résidence à Moscou (titulaire actuel : Alexandre [1] depuis 2000).

Histoire[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1653 Réforme du rituel par le Patriarche Nikon.
  • 1905 Édit de tolérance accordant la liberté religieuse aux vieux-croyants (Révolution russe de 1905).
  • 1923 Rétablissement de l'épiscopat.
  • 9 mai 2000 Intronisation du métropolite Alexandre.
  • Alexandre devient Patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Origine[modifier | modifier le code]

Hiérarchie de Novozybkov[modifier | modifier le code]

En 1923, l'archevêque de Saratov Nicolas (Pozdeïev) passa au vieux rite dans la branche qui ne reconnaissait pas la « Hiérarchie de Bila Krynytsya ». L'année suivante, Nicolas s'installa à Moscou.

En 1929, l'évêque de Sverdlovsk Stéphane (Rastorgouïev) passa également au vieux rite. Il avait été consacré par des évêques joséphites en opposition avec le métropolite Serge.

La succession apostolique de l'Église dérive de ces deux évêques.

1934 Mort de l'archevêque Nicolas.

1937 Mort en prison de Stéphane, successeur de Nicolas.

1955 Transfert du siège de l'Église à Samara.

1963 Transfert du siège à Novozybkov.

2000 Transfert du siège à Moscou.

2002 Le primat prend le titre de Patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Mouvements centrifuges et schismes[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, plusieurs évêques se sont séparés de l'Église pour former deux juridictions schismatiques :

  • l'Église vieille-orthodoxe ibérienne slavo-géorgienne (Славяно-Грузинская Иверская Древлеправославная Церковь) a été créée au début des années 1990 par deux évêques. Elle compte trois évêques et quelques paroisses en Géorgie et en Russie. Elle se caractérise par le fait que les services liturgiques sont conduits en slavon et en vieux-géorgien (avec l'usage de livres liturgiques géorgiens antérieurs au XVIIIe siècle). Primat : Sawa (Javakhishvili)[1].
  • l'Église vieille-orthodoxe de Russie (Древлеправославная Церковь России) a été créée en 1999 en réaction à une supposée politique « rénovatrice » de l'Église. Elle dispose actuellement de trois évêques et d'une douzaine de paroisses en Russie et en Roumanie. Primat : Apollinaire (Dubinin)[2].

Organisation[modifier | modifier le code]

Structure territoriale[modifier | modifier le code]

Il existe une paroisse dans la localité de Kasashko en Bulgarie (fondée par des Cosaques du Don vieux-croyants).

Les quatre paroisses de Turquie n'existent plus depuis les années 1970, suite a l'émigration des communautés cosaques vers la Russie (Volga).

Formation du clergé[modifier | modifier le code]

La formation du clergé est assurée dans l'académie de théologie ouverte en 1991 à Novozybkov.

Monachisme[modifier | modifier le code]

L'Église compte un monastère masculin (monastère de la Sainte-Trinité ouvert en 1992 à une quinzaine de kilomètres de Novozybkov) et deux monastères féminins (Samara et Nijni Novgorod).

Relations avec les autres Églises[modifier | modifier le code]

Relations avec les autres Églises vieilles-croyantes[modifier | modifier le code]

Les relations sont difficiles avec l'Église orthodoxe vieille-ritualiste russe, l'autre branche presbytérienne des vieux-croyants en Russie, chacune des deux Églises contestant la légitimité de la hiérarchie de l'autre.

Relations avec l'Église orthodoxe de Russie[modifier | modifier le code]

Le 17 mai 2008, une rencontre non officielle entre les représentants de l'Église orthodoxe russe (Patriarcat de Moscou) et de l'Église vieille-orthodoxe russe s'est déroulée à Moscou.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]