Zéralda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zéralda
Plage les sables d'or et le mont Chenoua en arrière plan.
Plage les sables d'or et le mont Chenoua en arrière plan.
Noms
Nom algérien زرالدة
Nom amazigh ⵣⵉⵔⴰⵍⴷⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Zéralda
Code postal 16063
Code ONS 1646
Démographie
Population 51 552 hab. (2008[1])
Densité 1 639 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 05″ N 2° 51′ 01″ E / 36.718109, 2.8501836° 43′ 05″ Nord 2° 51′ 01″ Est / 36.718109, 2.85018
Superficie 31,46 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Zéralda

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Zéralda

Zéralda est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la banlieue Sud-Ouest d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Zéralda est située à environ 24 km au sud-ouest d'Alger[2].

Communes limitrophes de Zéralda
Mer Méditerranée Staoueli Souidania
Douaouda (wilaya de Tipaza) Zéralda Mahelma
Douaouda (wilaya de Tipaza) Mahelma Mahelma

Relief[modifier | modifier le code]

Zéralda est située sur une vaste plaine du sahel algérois en légère déclivité et qui débouche sur des plages de sable fin.

  • Au sud-ouest on trouve l'oued Mazafran et au nord-est l'oued Mehelma dit aussi "ravin des voleurs".
  • Au sud il y a une forêt de 600 hectares appelée "forêt des planteurs".

Transport[modifier | modifier le code]

  • L'Autoroute, prolongement de la rocade sud d'Alger traverse Zéralda pour s'arrêter à l'entrée de Douaouda.
  • La deuxième rocade sud d'Alger démarre au nord de Zéralda au niveau du Mas des Planteurs. Le tronçon Zéralda - Douera a été inauguré le 16 aout 2009[3]
  • Zéralda est desservie par la ligne de bus 56 de l'ETUSA, depuis Ben Aknoun.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune de Zéralda est composée de la ville de Zéralda située à 1,5 km de la mer et du complexe touristique ainsi que du village agricole de Sidi Ménif-Mazafran à 4,5 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Selon certains historiens[Lesquels ?] on attribue le nom de Zéralda a l'installation dans la région de Sidi Ménif d'un homme de culte venu de l'ouest nommé Mohamed Zeradli.
  • Le village de Zéralda est fondé en 1844.
  • Dépendant du district de Koléa le village passera sous l'autorité de Chéraga en 1860, avant d'être rattaché en 1887 à la commune de Staoueli.
  • 1905, Zéralda devient une commune de plein exercice.
  • Jusque là Zéralda reste très peu habitée, on y trouve surtout des personnes refoulées de la ville.
  • Au début du XXe siècle avec l'apparition de la phylloxera dans la Mitidja, de plus en plus de colons sont venus s'y installer pour y implanter la culture de la vigne.
  • 1962, la commune qui ne comptait que 3 000 habitants avant l'indépendance va voir sa population décupler en 30 ans avec un fort mouvement migratoire des régions du titteri (Berrouaghia, Tablat, Aïn Defla).
  • 1981, inauguration du village socialiste Agricole de Mazafran.

Démographie[modifier | modifier le code]

Cité AAdl de Zeralda
Évolution démographique
1987 1998 2008
20 484 33 047 51 552
(Source : ONS)


Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette commune recèle plusieurs sources d'eau naturelle.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette commune est traversée par plusieurs oueds.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette commune bénéficie de l'eau du barrage suivant:

Ce barrage fait partie de plus de 65 barrages opérationnels en Algérie[5] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[6].

Réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs réservoirs d'eau.

Stations de pompage[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations de pompage.

Forages et puits[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs forages et puits.

Retenues collinaires[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs retenues collinaires.

Stations d'épuration[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations d'épuration.

Stations de dessalement d'eau de mer[modifier | modifier le code]

Cette commune est approvisionnée en eau potable à partir de la station de dessalement d'eau de mer suivante:

Tourisme[modifier | modifier le code]

Tout comme sa voisine Zeralda, elle s’est fortement orientée autour de l’activité touristique et hôtelière. Elle possède le plus grand nombre d’hôtels de tout l’algérois[réf. nécessaire].

Agriculture[modifier | modifier le code]

S’agissant d’une ancienne commune agricole, y subsiste un peu de culture maraichère surtout au niveau du village agricole de la Bridja.

Économie[modifier | modifier le code]

Zéralda s'est fortement développée autour de l'activité touristique et hôtelière, cependant, elle reste une region agricole avec particulièrement la culture maraichère. Il existe plusieurs coopératives agricoles à travers la commune.

Équipement[modifier | modifier le code]

Le complexe touristique
  • Complexe touristique les sables d'or
  • Hôtel Safir Mazafran
  • Hôtel Sables d'Or
  • Centre d'affaires
  • Complexe aquatique "Terra Parc"

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

  • Club de football Nadjem Riadhi Zeralda NRZ créé en 1925.
  • Stade de football où s'est déroulée la finale de football féminin des Jeux Africains 2007.
  • Complexe sportif avec toutes les commodités

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]