Djasr Kasentina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Djasr Kasentina
Noms
Nom algérien جسر قسنطينة
Nom amazigh ⴵⵙⴻⵔ ⴽⵙⴻⵏⵜⵉⵏⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Bir Mourad Raïs
Code postal 16260
Code ONS 1626
Démographie
Population 133 247 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 41′ 49″ N 3° 05′ 43″ E / 36.696916, 3.09539836° 41′ 49″ Nord 3° 05′ 43″ Est / 36.696916, 3.095398  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Djasr Kasentina

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Djasr Kasentina

Djasr Kasentina (anciennement Gué de Constantine) est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la banlieue Sud d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Djasr Kasentina est situé à environ 10 kilomètre au sud d'Alger[2].

Communes limitrophes de Djasr Kasentina (Gué de constantine)
Birkhadem Kouba Bachdjerrah
Bourouba
Saoula Djasr Kasentina (Gué de constantine) Bourouba
Saoula Baraki
Birtouta
Baraki
Bourouba

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque ottomane se trouvait le Haouch Hussein Pacha qui deviendra la ferme modèle sous la colonisation française.

1862 y est inaugurée la gare ferroviaire de Gué de Contantine sur la ligne Alger-Blida. Des industries s'installent pas loin comme une soufrerie ou des briqueteries.

La commune est créée en 1984 à partir de territoires détachés des communes de Kouba et Birkhadem. Elle son nom à un pont à proximité de la commune où se trouve la rocade sud d'Alger qui mène d'Alger vers Constantine[réf. nécessaire].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1987 1998 2008
34 920 82 729 133 247
(Source : ONS)


Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette commune recèle plusieurs sources d'eau naturelle.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette commune est traversée par plusieurs oueds.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette commune bénéficie de l'eau du barrage suivant:

Ce barrage fait partie de plus de 65 barrages opérationnels en Algérie[4] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[5].

Réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs réservoirs d'eau.

Stations de pompage[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations de pompage.

Forages et puits[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs forages et puits.

Retenues collinaires[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs retenues collinaires.

Stations d'épuration[modifier | modifier le code]

Cette commune comprend plusieurs stations d'épuration.

Stations de dessalement d'eau de mer[modifier | modifier le code]

Cette commune est approvisionnée en eau potable à partir de la station de dessalement d'eau de mer suivante:

Économie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une gare ferroviaire, située au centre urbain de la commune ex: Lot SOLARI et une autre gare située dans la même ligne ferroviaire, à proximité des nouvelles Zones d'Habitation, telle que Aïn-El-Malha ex: Ferme Germain & Haï Meghnouche. Et elle est reliée aux communes limitrophes, Bachdjerrah, Birkhadem, Baraki & Kouba par des lignes de transport urbain (bus privés et ETUSA lignes 67, 79, 81, 82), en outre une gare pour le métro sera inaugurée prochainement avant la fin de 2015 à Ain Nâadja, par sa position stratégique la commune de Gué de Constantine est une zone industrielle par excellence.

Sport[modifier | modifier le code]

  • Club de football de Union Sportive Populaire Gué de Constantine USPGC.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Alger, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne du 19/12/1984, page 1514, délimitation du territoire de la commune de Djasr Kasentina.
  3. http://www.aps.dz/societe/16292-barrage-de-dou%C3%A9ra-amateurs-de-sports-nautiques,-p%C3%AAcheurs,-agriculteurs-et-riverains,-grands-b%C3%A9n%C3%A9ficiaires-du-projet
  4. http://www.aps.dz/economie/16069-le-taux-de-remplissage-des-barrages-d%C3%A9passe-les-72-minist%C3%A8re
  5. http://www.liberte-algerie.com/actualite/plus-de-5-milliards-de-m3-deau-des-barrages-deverses-en-mer-219053
  6. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/87855