Douar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir 1 Douar.
Un douar marocain près de Tanger en 1845

Un douar, en Afrique du Nord et particulièrement au Maghreb, est d'abord un « groupement d'habitations, fixe ou mobile, temporaire ou permanent, réunissant des individus liés par une parenté fondée sur une ascendance commune en ligne paternelle[1] ». Par extension, c'est une « division administrative de base, (...) fraction territoriale de la commune[1] ».

Historiquement, un douar est un type de campement nomade qui, disposé en cercle, permettait de remiser les troupeaux dans l'espace laissé libre au centre de celui-ci.

Maroc[modifier | modifier le code]

De nos jours, au Maroc, le terme « douar » désigne un « petit village [ou] un groupement d'habitations rurales »[2] qui comporte de 50 à 400 foyers, avec un habitat plus dispersé en plaine qu'en montagne[3]. Il constitue couramment l'unité de base de la commune rurale[3], mais les douars ne sont pas intégrés dans le codage géographique officiel et, d'un service administratif à l'autre, la liste et les noms des douars peuvent changer.

Ailleurs au Maghreb[modifier | modifier le code]

Dans les autres pays du Maghreb, il désigne une commune rurale ou encore un quartier populaire d'une ville[réf. nécessaire].

Dans l'Algérie sous administration française, le douar était une division administrative rurale, notamment de la commune mixte, ayant une représentation spéciale permanente, la djemaâ[4], et regroupant à l'origine une tribu, ou une fraction de tribu.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Le terme français « douar » est emprunté[5] à l'arabe maghrébin duwwār[5],[6] ou dawwār[6] qui désignait un « campement de tentes en cercle »[5] ou, plus précisément, un « groupe de tentes disposées en cercle autour du troupeau, qui reste au centre »[6].

La graphie « adouar », attestée en [5], est issue de l'arabe ad-duwwār, avec article agglutiné, par l'intermédiaire de l'espagnol aduar, attesté au XVe siècle[5],[4].

Au XVIIe siècle, adouar désignait un « groupe de tentes ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TLFi
  2. « Douar (Maroc) » (consulté le 14 février 2012)
  3. a et b [PDF] Organisation mondiale du tourisme, Stratégie de développement du tourisme rural, Madrid, , 261 p. (lire en ligne), p. 22
  4. a et b Dictionnaire de la langue française Le Robert, 1990 article Douar
  5. a, b, c, d et e Définitions lexicographiques et étymologiques de « douar » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 5 octobre 2015)
  6. a, b et c (de) Entrée « duwwār », dans Französisches etymologisches Wörterbuch : eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes [« Dictionnaire étymologique du français : une représentation du trésor lexical galloroman »], t. 19, p. 42 (consulté le 5 octobre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Douar sur Encyclopédie berbère.org