Yarol Poupaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yarol Poupaud
Description de l'image Yarol Poupaud.jpg.
Informations générales
Surnom Yarol
Nom de naissance Stanislas Poupaud
Naissance (53 ans)
Neuilly-sur-Seine
Activité principale Guitariste
Genre musical Rock, funk
Instruments Guitare électrique
Années actives Depuis 1987

Stanislas Poupaud, dit Yarol, est un musicien, compositeur et producteur français né le à Neuilly-sur-Seine. Multi-instrumentiste, il est guitariste pour FFF, Niagara, Adanowsky ou Johnny Hallyday, bassiste pour Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra, batteur pour MUD ou Adrienne Pauly, clavier pour The Hellboys, chanteur et guitariste pour Black Minou. Il produit aussi de nombreux albums et musiques de films. Il est également directeur musical pour Hallyday et membre du jury dans l'émission Nouvelle Star.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts avec FFF[modifier | modifier le code]

Petit-fils d'Yves Richard, journaliste à La Nouvelle République du Centre-Ouest, Yarol Poupaud est le fils de la productrice Chantal Poupaud et le frère ainé de l'acteur Melvil Poupaud. Ses parents souhaitent l'appeler Yarol, d'après Shambleau, une nouvelle de Catherine Moore[1], mais ce prénom étant refusé par l'état civil, il s'appelle officiellement Stanislas[2].

Il commence la guitare à l'âge de 12 ans. C'est dans la maison de Marguerite Duras, avec qui sa mère travaille, qu'il gratte pour la première fois cet instrument[2]. En 1987, il rencontre Marco Prince (chant) et Nicolas « Niktus » Baby (basse) et rejoint FFF (Fédération française de fonck). En 1990, ils se font remarquer aux Transmusicales de Rennes par le chroniqueur Philippe Conrath. Dans les semaines suivantes, ils signent sur le label Epic, filiale de Sony.

Cette même année, Yarol Poupaud est (aussi) guitariste sur la tournée Religion de Niagara.

En 1991, FFF sort un premier album, Blast Culture, enregistré à New York. En 1993, le groupe livre un second album, Free for Fever, entièrement en anglais. , nouvel album éponyme. FFF remporte la victoire de la musique du meilleur concert 1997 pour son Olympia. Un album live, Vivants, sort en 1997.

La formation joue en première partie de Johnny Hallyday, en 1998, au Stade de France. En 1999, ils signent chez V2 Records, un sous label de Virgin. Le , ils font leur grand retour sur scène au Stade de France dans le cadre d'un championnat de Snowboard[3]. En , sort Vierge, produit par Yarol Poupaud. Le groupe se sépare en 2001.

De 2013 à 2019, FFF est de retour sur les routes, un nouveau single est publié et un nouvel album est annoncé[4].

En parallèle[modifier | modifier le code]

De 1995 à 1998, Yarol Poupaud, accompagné de son frère Melvil et de Hopi Lebel, crée le groupe MUD. Ils signent un premier album Mud en 1995, puis Mud Pack chez Epic, filiale de Sony. Yarol est à la batterie et au chant.

Entre 1996 et 2004, Yarol Poupaud se lance dans la réalisation d'albums : Ultra Orange, Daran, Melvil Poupaud, Tomawak.

En 2003, il crée son groupe Yarol Rock'n'roll Trio et tourne dans les clubs parisiens. À la guitare et au chant, il enregistre les 2003 Sessions (Bonus Tracks Records).

En 2005, il produit avec Camille Bazbaz l'album A Drop de Winston McAnuff.

En 2006, Yarol Poupaud crée son propre label Bonus Tracks Records avec sa compagne Caroline de Maigret. Il réalise l'album Mutant Love de The Hellboys et Paris Calling, compilation de rock francophone en coproduction avec Because Music. Il organise le festival Passe ton bac d'abord et les soirées Rock'n'roll Friday avec Philippe Manœuvre où seront découverts les BB Brunes, Les Naast... Il réalise l'album d'Adrienne Pauly (Warner) et d'Adanowsky (Dreyfus Motors).

En 2007, il crée avec Nikola Acin le groupe de musique country Heartbreak Hotel. FFF donne un concert unique au festival Solidays.

En 2008, au sein de son label Bonus Tracks Records, il réalise albums et EP pour The Parisians, The Mantis, Heartbreak Hotel, Bad Mama Dog, Mister Soap and the Smiling Tomatoes et lui-même. Yarol Poupaud compose les bandes originales de la mini-série Doom-doom de Laurent Abitbol et Nicolas Mongin pour Canal+ et du film La Musique de Papa de Patrick Grandperret pour France 2.

En 2009, il réalise l'album de Les Brats et, au sein de son label Bonus Tracks Records, l'EP des Brainbox.

En 2010, il compose la bande originale du film Bus Palladium de Christopher Thompson ainsi qu'un titre pour le film Carlos d'Olivier Assayas. Il est nommé aux Césars l'année suivante dans la catégorie meilleure musique de film pour Bus Palladium. Réalisation et production d'albums : Shaking the Ashes of Our Enemies de The Parisians, The Hub "A Sleepless Night"

En 2011, il réalise l'album de Winston McAnuff et crée un nouveau groupe avec son frère Melvil : les Black Minou.

À partir de , Yarol Poupaud participe au jury de la 11e saison de la Nouvelle Star sur D8.

Aux côtés de Johnny[modifier | modifier le code]

À partir de 2012, Yarol Poupaud est guitariste et directeur musical de Johnny Hallyday, qu'il a rencontré sur le tournage du film Jean-Philippe[2]. Il l'accompagne sur scène sur les tournées Jamais Seul (2012), Born Rocker Tour (2013-2014) et Rester vivant (2015) - voir les albums live On Stage et Born Rocker Tour. Il est l'un des guitaristes du groupe qui accompagne Les Vieilles Canailles sur la scène de Bercy à l'automne 2014 et pendant la tournée de l'été 2017. Il réalise l'album choral On a tous quelque chose de Johnny[5], où différents artistes rendent hommage au répertoire de Johnny Hallyday. Il est aussi l'un des guitaristes qui lui rendent un hommage acoustique lors de la messe donnée à l'église de la Madeleine à Paris, lors de ses funérailles. En 2021, il participe à l'émission Symphonissime orchestrée par Yvan Cassar, en hommage à Johnny, sur France 2.

En 2018, Yarol Poupaud est en tournée sous son propre nom, sort un clip de la chanson Boogie With You[6]. Il édite son 1er  album solo, intitulé Yarol en [7].

Le un clip annonce la sortie d'un single deux titres vinyle 45 tours, baptisé Meet Me in the City en hommage à Junior Kimbrough[8] . Enregistré aux Studios Mascaron en collaboration avec Dirty Deep, il est composé et enregistré en deux jours.

Yarol Poupaud publie en 2020 une autobiographie intitulée Electrique. En 2021, il sort son 2e album solo, Hot Like Dynamite[9]. En 2022, il joue sur la tournée "Dutronc et Dutronc" avec Jacques et Thomas.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Yarol a une relation avec la chanteuse Muriel Moreno à l'époque où il est guitariste dans les concerts de Niagara. Depuis 2005, il est en couple avec Caroline de Maigret, ils ont un fils prénommé Anton.

Discographie[modifier | modifier le code]

Yarol
  • 2021 : Hot Like Dynamite
  • 2019 : Yarol
  • 2008 : 2003 Sessions
Dirty Deep
Les Vieilles Canailles
Johnny Hallyday
Black Minou
  • 2012 : Black minou EP
Heartbreak Hotel
  • 2008 :Snake Eyes
MUD
  • 1997 : Mud Pack
  • 1995 : Mud
FFF

Productions[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Black minou, EP
  • 2011 : Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra, A Bang, coréalisé avec Camille Bazbaz
  • 2011 : Johnny Hallyday, Autoportrait (single)
  • 2011 : The Parisians', "Difficult Times"
  • 2011 : The Hub, "A Sleepless Night"
  • 2010 : B.O. Bus Palladium
  • 2010 : The Parisians, Shaking The Ashes Of Our Enemies
  • 2009 : Les Brats, Brats
  • 2009 : Les Brainbox, EP
  • 2008 : Mister Soap And The Smiling Tomatoes, "Hawaï EP"
  • 2008 : Bad Mama Dog, "Love Gone Bad"
  • 2008 : Yarol, 2003 Sessions
  • 2008 : Heartbreak Hotel, Snake Eyes
  • 2008 : The Parisians, Alesia E.P.
  • 2008 : The Mantis, Where Are You My Generation? E.P.
  • 2006 : Adrienne Pauly, Adrienne Pauly, coréalisé avec Dominique Blanc-Francard
  • 2006 : Adanowsky, Etoile éternelle
  • 2006 : Paris Calling---(Second Sex, The Parisians, Plastiscines, Brooklyn, Les Shades, The Hellboys, The Rolls)
  • 2006 : The Hellboys, Mutant Love
  • 2005 : Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra, A Drop, coréalisé avec Camille Bazbaz
  • 2005 : Nixon, Nos Verticales
  • 2002 : Melvil Poupaud, Un Simple Appareil
  • 1997 : Tomawak, Tomawak
  • 1997 : Daran, Déménagé
  • 1996 : Ultra Orange, Peepshow 3000

Filmographie[modifier | modifier le code]

Compositeur-musicien[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Béghin et Poupaud 2020, p. 13.
  2. a b et c Interview sur France 5 dans l'émission C à vous le 13 février 2019.
  3. biographie sur RFI musique
  4. FFF en fanfare !, sur franceinter.fr, consulté le 14 décembre 2017
  5. Yarol Poupaud donne des nouvelles de Johnny Hallyday : «Tout va bien, il se repose», sur lefigaro.fr, consulté le 9 décembre 2017
  6. Eric Bureau, « Yarol Poupaud, ancien guitariste de Johnny et membre de FFF, se lance en solo », sur Le Parisien, (consulté le )
  7. Yarol Poupaud, guitare après héros, sur next.liberation.fr, consulté le 13 février 2019
  8. Jessica Saval, « « Two Rocks In A Whiskey » : Dirty Deep & Yarol avalent le blues tout rond », sur Rolling Stone, (consulté le )
  9. « Yarol Poupaud : « Hot Like Dynamite », Let’s groove-rock tonight », sur Rolling Stone, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Béghin et Yarol Poupaud, Electrique, Plon, , 336 p. (ISBN 978-2-259-28234-5), autobiographie de Yarol.

Liens externes[modifier | modifier le code]