Julien Laurence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Julien et Laurence.
Julien Laurence
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Autres informations
Site web

Julien Laurence, né le à Genève, est un auteur-compositeur-interprète franco-suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auteur-compositeur-interprète, Julien Laurence est né le à Genève. Autodidacte, il apprend à jouer du piano et de la guitare dès l'âge de 4 ans. À 7 ans, il découvre Stevie Wonder qui lui transmet l'envie de chanter et à 10 ans donne son premier concert avec le groupe « Entrée interdite ». Suivent ensuite « Fat Finger », puis « Wild Mango » trio avec lequel il réalise et produit à l'âge de 20 ans, l’album « Fire Skin ». Les concerts s’enchaînent et avec l’apprentissage de la scène, les premières parties de MPeople, Keziah Jones, FFF, ou Mori Kante.

Les voyages occupant une grande place dans sa quête musicale, Julien Laurence s’installe d'abord à La Nouvelle-Orléans sur les traces du rhythm and blues. Plus tard, il s’initie aux rythmes afro à Dakar, et découvre les secrets du Flamenco en Andalousie, puis il s’intègre au sein d’une famille tzigane à Prague d'où naîtra le groupe « Lumale ».

En 2003, il collabore avec Christophe Calpini (Alain Bashung) avec qui il enregistre l'album « Alien »

En 2004 l'émission Nouvelle Star dont il sort finaliste, le révèle au grand public. Il enregistre « As » (de Stevie Wonder) en duo avec Amel Bent.

En 2005, Phil Collins le choisit comme interprète pour la version française des chansons de Tarzan 2 et produit son premier single avec les titres « Tout nous rappelle » et « Besoin de soleil ».

En 2007, Julien Laurence écrit, compose et réalise, en autoproduction son premier album solo « Djelem ».

Fin 2008, il réalise et produit avec Yorgos Benardos, l’album « Carousel » (sorti chez Disque Office), qui le mènera, à peine sortit de studio, dans une grande tournée en Suisse et à travers tout le Québec en 2009.

Depuis 2009, Julien Laurence partage d’autres scènes, participe à divers projets musicaux (dont Alain Morisod & Sweet People) qu’il défend lors de tournées à travers la Suisse, la France et le Canada. Il produit en parallèle plusieurs albums de reprises (voir discographie)

En 2014, après deux ans de travail pour l'écrire, le composer et l'enregistrer, l’album « Arms Wide Open » voit le jour. Dans ce dernier opus, enregistré entre Londres et New York, Julien Laurence se dévoile en treize chansons qu'il a entièrement écrites et composées. « Arms Wide Open » est distribué par Irascible Music (sortie 16 mai 2014)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Fire skin (1995) avec le groupe Wild Mango
  • Djelem (2007)
  • Carousel (2008)
  • Only Love (2009)
  • C'est comme ça que je t'aime (2010)
  • Je t'attends (2011)
  • Best Of (2012)
  • Quand Julien Laurence rencontre Sweet People (2013)
  • Arms Wide Open (2014)
  • Je rêve encore (2015) Édition pour le Canada
  • Julien (2015)

Single[modifier | modifier le code]

  • Tout nous rappelle (Disque Office, 2005)
  • Besoin de Soleil (Disque Office, 2005)

Participations musicales[modifier | modifier le code]

  • Participation au CD live Osmos Live (enregistré en public en 2001, sorti en 2002 chez Somogo Productions)
  • Participation à l'album Palmyr du groupe suisse Aloan (sorti en 2002 chez Synchrovision et ré-édité en 2004 chez Soundarchitects)
  • Nouvelle Star - L'album des finalistes sur les titres Talk about a revolution de Tracy Chapman et Tandem de Vanessa Paradis
  • Nouvelle Star - Le single sur les titres Au bout de mes rêves de Jean-Jacques Goldman et Ça, c'est vraiment toi du groupe Téléphone
  • Duo avec Amel Bent sur son single Ma philosophie en 2005
  • Chansons du dessin animé Tarzan 2 de Disney Qui je suis et Partir loin en 2005 (disponible seulement en DVD)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]